Les Nécrosoris au pouvoir, la traque commence
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Fini]And that's how begin the begin [PV Rem , et Cloud] [NO CUPIDON]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sérénade Mo
Élite des Résistantsavatar
Compte Héros :

Messages : 547

Magie : Mage de Terre.

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: [Fini]And that's how begin the begin [PV Rem , et Cloud] [NO CUPIDON] Mar 27 Déc - 9:44


  • Et l’ombre fondit sur moi.



    Non bien une ombre ordinaire. Une ombre interne, un mal rongeant qui me dévorait à petit feu. L’esprit agité, troublé, je passai une main moite dans mes cheveux. Mes doigts se resserrèrent sur les draps humides qui me collaient à la peau. Un sentiment désagréable me tenait depuis quelques heures. A vrai dire, cette étrange pensée me martyrisait depuis le coucher du soleil. J’étais comme prise au piège. Mais je n’avais aucune idée par quoi. Dès que j’inspirai pour prendre une grande bouffée d’air, et que j’espérai silencieusement que la chose qui me taraudait me libère de son emprise, j’avais l’impression que ma poitrine était compressée, oppressée, et j’avais le sentiment maladif que l’on m’observait.

    Appelez ça paranoïa, je nommerais ça surmenage.

    Il est vrai que récemment les faits n’avaient pas amélioré mon état. Déjà, l’annonce du bal du soleil où j’étais forcée à participer pour évincer les Nécrosoris m’avait fortement contrarié. Ensuite, avait eu le drame de la nation ; mon oncle avait subi une crise cardiaque (vous voyez où ça mène le pouvoir ?) et ma tante avait totalement cessé de s’intéresser à ma petite personne. Je dois avouer que c’était un long mélodrame dont je venais simplement de sortir. Et quelques jours après le rétablissement de mon tuteur, on m’a porté le coup de grâce. Mon apprenti, que j’avais fini par prendre en affection avec ses soucis de transformation s’était tout bonnement envolé. Je ne sais pas bien où il était parti, mais, j’ai prétendu m’en moquer à l’instant où j’ai appris la nouvelle. Vraisemblablement, je n’étais pas affligée par la disparition du cas Amrat, mais j’étais déçue de m’être décarcassée pour lui et sa santé fragile.

    Et dans mon lit, mouillé de sueurs froides, je ressassais les éprouvantes semaines que j’avais dû subir, tout en essayant d’oublier la douloureuse étreinte qu’un individu invisible exerçait sur moi. Incapable de trouver le sommeil, je me levai, et poussai furieusement la couette au loin. Ma chemise de nuit me collait à la peau, et je n’avais qu’une envie ; Me passer la tête sous l’eau, que la présence qui m’obstruait les poumons s’envole enfin. Malheureusement, ce ne fut que lorsque mon corps entier ressentit la chaleur de l’eau que mon état s’améliora et que mon esprit stratège et guerrier s’aiguisa de nouveau. L’oppression qu’on exerçait sur moi s’envola en quelques minutes de détentes. Des minutes de détentes à trois heures du matin, mais des minutes quand même. Tout en sentant le poid de mes paupières gagner sur ma conscience, je n’avais qu’une idée en tête.

    Trouver un plan assez correct pour assurer le respect les autres alliances envers la mienne durant le bal.
    Le lendemain matin, mes poumons prirent une grande bouffée d’air. Comme un nouveau-né, j’emplis mon corps d’air frais, tout en observant avec conciliation les friperies de mes mains. Je m’étais endormie dans mon bain, en toute évidence. Mes ailes me lançaient. Je m’étais assoupie sur l’une d’entre elle et elle me semblait tout engourdie.

    Je me levai, et me séchai. Je voletai vers mon armoire pour m’habiller, avec l’infime conviction d’avoir un devoir à accomplir. Je me dirigeai, vêtue comme à mon habitude d’une robe blanche jusqu’à la salle à manger. Un repas épais et consistant m’attendait, mais je n’en goutai que quelques bouchées du festin qu’on m’avait préparé. D’un dédain irrécupérable, j’appelai en me levant un conseiller.


    -Je veux tous les Astrals étant des mages. Cet après-midi. Dites leur que le voyage est payé et que je tiens à les voir immédiatement.


    Il murmura qu'immédiatement allait être dur à faire, puis, voyant la lourdeur et la noirceur du regard que je lui adressai, fila je ne sais où accomplir sa besogne. Sans attendre une seule seconde, mes ailes m'emenèrent dans la salle dénomée 'Astral' qui enfermait en son sein la moitié des secrets concernant ma patrie. C'était une pièce austère, froide, dont les meubles étaient métalliques, et qui me faisait plus penser à l'interieur d'un char de guerre que à un pièce de mon palais. Appuyant ma paume sur un socle, je commendais au panneau de me donner un plan détaillé du chateau Eternial dans le quel allait avoir lieu le bal. Le chateau de mon amie, Lune d'Azur. Cette elfe crudélis si autoritaire et dangereuse. Mon Esprit fut concentré sur ce plan une bonne partie de la journée. En début d'après midi, le conseiller que j'avais envoyé à la recherche des mages trotina vers moi.


    - Madame? Vos invités sont arrivés


    Le remerçiant d'un signe de tête et souriant faiblement, je marchai au pas de courses vers la salle d'audience. Je poussai les portes, et m'infiltrai on ne peut moins discrètement dans la pièce. A mon grand étonnement, deux personnes seulement m'attendaient. Je me tournai vers le conseiller et glissai:


    - C'est ça, tout les mages astrals?


    Je secouai violement la tête et lui fit signe de partir.


    - Bonjour à tous. Enfin tous, je dirai plutôt vous deux. Je suis désolée de vous avoir tirer de vos activités de manière si impromptue, mais, disons que la nation à besoin de vous.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Hope is the best weapon you can ever find.


Dernière édition par Sérénade Mo le Jeu 29 Déc - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ww.wix.com/jemilyrime/IrisSkypainting
Cloud Walker
avatar
Compte Héros : <a href="http://lemondedesephia.creer-forums.com/forum"><img src=" http://www.tagtagcity.com/assets//images/ecus.png" alt="Compte Héros" /></a>

Messages : 39

Points de récompenses : 6062


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [Fini]And that's how begin the begin [PV Rem , et Cloud] [NO CUPIDON] Jeu 29 Déc - 10:01

Dans une vallée couleur pastel, je me baladais, sautillant, le sourire aux lèvres,. Dans la vallée un nombre incalculable de confiseries poussaient, des sucres d’orges par ci, des caramels par là… Je regardais alléchée toutes les friandises qui passaient devant mes yeux et qui semblaient me dire « Viens Cloud, mange nous ! Nous sommes là pour ça ! ». Devant mes yeux ravis un troupeau de cookies sauvages passa et derrière lui un homme montant une licorne, il faisait tournoyer un lasso au dessus de sa tête. Mon instinct de chasseuse se mit en marche… Et deux secondes plus tard je me délectais du sang du cow-boy…

Réveillé en sursaut par la soif je me dirigeais vers le frigo où se trouvait les réserves de sang que mes parents achetaient depuis des années à Asrrah, je cherchais des ciseaux dans le noir quand lassée et ayant sacrément froid je décidais de tester mes nouveaux crocs et les plantais dans le plastique de la poche de sang que je tenais dans les mains. J’avalais goulûment le liquide et repartis me coucher en grommelant un truc du genre « Mouais, j’aurais bien manger ce troupeau d’cookies, n’empêche… »
Replongeant dans mes oreillers je m'endormis presque aussitôt et fûts réveillée quelques heures plus tard par ma mère.

-…eille toi. CLOUD REVEILLE TOI !


-Hein ?! Quoi ?! Keskiya, les martiens attaquent ?


Tenant ma couette à m’en blanchir les jointure je regardais, affolé, de gauche à droite, puis mon visage fit face à celui de ma mère, les mains sur les hanches.

-Laisse moi dormiiiiiiiiiir , fis je en replongeant dans mes couvertures.

Couvertures que ma mère, Evi, s’empressa de m’enlever me laissant ainsi face au froid glacial qui régnait dans la pièce.


-Premièrement, tu t’es levée cette nuit pour boire du sang et tu en as mis partout… Je me demande même si tu a pu en boire ne serais-ce qu’une seule goutte avec tout le sang répandu sur le sol et deuxièmement la Reine Sérénade Mo te veux dans son palais cet après midi. Voyage tout frais payé ma belle mais ne traîne pas avant que je change d’avis et que je te fasse nettoyer tes bêtises !


Ni une, ni deux je sautais à terre et sortais un sac où je fourrais tout ce dont je pourrais avoir besoin. Poches de sang (indispensable), Chaussettes, sous vêtements de rechange (on sait jamais), vêtements de rechange (IDEM), Portefeuille (Vive le tourisme.. !), Cookies (eh ! Je mange pas que du sang !), Papiers d’identité, ect… Puis partais rapidement en embrassant père et mère.
Vêtue d’un jean et d’un haut bouffant à manche longues, mes boucles flottant éternellement sur mes épaules je pris la direction de Fysing à pied. J’avais toujours détesté tout ces engins et puis voyager à moindre coût était le maître mot, de plus je n’habitais pas si loin de Fysing alors pourquoi se priver d’une balade matinale ?
Arrivé au château je me présentais comme étant Cloud Walker Mage de la lumière et l’on me fit patienter dans une sorte de patio où Remucer vint me rejoindre quelque minutes plus tard, j’engageai la conversation lorsque l’intendant, enfin je supposais qu’il était l’intendant, du palais nous fit signe de nous lever, me rapprochant de Remucer je lui chuchotais quelques mots :


-Tu crois qu’ils nous ont convoqué pour quoi ?


Puis me redressait vivement lorsque le petit homme se retourna vers nous avec un regard noir avant d’ouvrir la porte et d’annoncer :

- Restez là. Et surtout ne touchez à rien, fit il alors que je m’approchais d’un superbe vase.

Le regard bas je hochais la tête et attendis en observant la pièce. Un bruit très léger attira mon attention, étant vampire, j’avais été doté d’une ouïe très fine et le simple bruissement du vent caressant les branches des arbres suffisait à me réveiller. Tous mes sens en éveil j’entendis vaguement un jeune femme discuter avec l’homme de tout à l’heure, sans pour autant arrivé à distinguer se qu’elle disait, la seule chose que je compris distinctement étant le mot « deux ». Puis la Reine Sérénade Mo entra dans la salle.

- Bonjour à tous. Enfin tous, je dirai plutôt vous deux. Je suis désolée de vous avoir tirés de vos activités de manière si impromptue, mais, disons que la nation à besoin de vous.

Si je comprenais bien ce qu’elle venait de nous annoncer… Ça voulait dire que… Nous n’étions que deux à avoir répondu présent à son appel ?? Ah bah elle est belle la royauté ! Me rendant compte de mes pensées je les enfermais à double tour dans une boite, elle même enfermée dans une boîte, elle même enfermée dans un boite, elle même…


-Eh bien disons que… Pour faire de l’humour, à part m’avoir tiré du lit … !
, puis ouvrant de grands yeux je mis ma main sur ma bouche et fermais les yeux comme pour avaler ma bêtise.


-Veuillez m’excusez… Vous disiez à l’instant que la nation avait besoin de nous ? Mais dans quel but ?


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remucer
Résistantavatar
Compte Héros :

Messages : 280

Points de récompenses : 1

MessageSujet: Re: [Fini]And that's how begin the begin [PV Rem , et Cloud] [NO CUPIDON] Mer 25 Jan - 11:42

Dans ma petite maison, à l'ultime frontière du Royaume des Nuages, tout au bord du cumulonimbus qui nous portait tous, tout était calme. Heureusement, d'ailleurs, car si ce ne fut pas le cas, cela eût voulu dire que j'avais été cambriolé il y a peu de temps (à savoir aujourd'hui). Je laissai échapper un petit rire nerveux. Mes protections aquatiques fonctionnaient encore à merveille. Je tournai la poignée, et entrai, allumant le première lumière de l'entrée.
Un petit grain de sable s'échappa de ma manche. Par terre, il venait de rejoindre une dizaine de ses semblables. Je revenais en effet du désert d'Anakat, où j'avais fait la connaissance de cette vampiresse, Gabrielle A. Sal Thesna. Il fallait absolument que je m'occupe de mon armure. Je m'en dévêtis, et mis donc à la place cette bure d'un blanc immaculée, équipée de trous pour les ailes mais aussi et surtout d'un maque d'ombre qui lui était intégré, modèle que j'avais copié puis reproduit depuis l'armure originale. Il m'avait fallu des mois et des mois afin de comprendre cette techno-magie, mais j'avais finalement rajouté à là bure un système commandant le masque afin de pouvoir en plus l'activer et le désactiver à ma guise, ce qui n'était pas le cas dans le modèle antique.
C'était cette bure que je mettrai pour me rendre à l'audience que j'allais demander auprès de ma Grande Reine Sérénade Mo, afin de lui parler de mon inhabituelle rencontre à Anakat. Je me dirigeais vers l'armoire, et en sortis un magnifique plastron d'argent poli, que l'on m'avait offert il y avait longtemps de cela. Le posant sur la table, pour le mettre à l'audience, je pris également ma ceinture et ma dague serties (C'est fou ce que les fonds océaniques et marins peuvent receler comme trésors en tous genres, filons de métaux rares ou gangues de cristaux purs). Je les mettrai plus tard, avant de partir. Pour l'heure, il me fallait prendre soin de mon armure de combat et en éliminer tous les grains de sable.
Je la fis donc léviter dans une boule aqueuse, et me concentrais pour y ressentir chacun des grains de sable. Puis, je les rassemblai tous, eux et les autres saletés en tous genres, au sommet de la sphère, en faisant vibrer les molécules d'eau. Pratique et rapide. Je les récupérais, les mis dans un petit pot (On ne sait jamais, tout peut servir. Tout.), puis fis s'évaporer toute l'eau de la bulle et des fibres textiles . La demi-armure était propre et sèche, métal comme tissus, sans le moindre grain de sable, mais aussi sans impuretés ni sueur (Admirons ici les multiples avantages que donne la maîtrise de l'eau : ni machine à laver, ni sèche-linge, mais pas de lave-vaisselle non plus, ni de douche, bref, on fait des économies. Ou, comment laver une armure en moins de deux minutes. Ah, et... Oui, les anges aussi, ça sue...). Je la rageais donc dans la penderie, n'en ayant plus besoin jusqu'au lendemain, puis consultai ma montre. Cela faisait à peine dix petites minutes que j'étais rentré, mais je ne devais pas perdre de temps, et avertir Sérénade. J'enfilai mon plastron, attachais ma ceinture et y glissai ma dague.
Bien, pensais-je, il faut que j'y aille, et vite, maintenant que je suis prêt à comparaître devant la Reine. Je me dirigeais vers la porte, tendis la main vers la poignée et... on sonna. Complètement ébahi de cette coïncidence, je finis d'ouvrir la porte :
-Je suis le messager de Notre Reine, dit l'homme, Elle demande tous les Mages de l'alliance Astral à son palais de Fysing dans les plus brefs délais.
J'éclatai d'un rire clair. Ça, c'était vraiment de la coïncidence !
-J'allais justement quérir une audience auprès de Sa Majesté Sérénade, répondis-je en souriant.
-Alors allons-y !
Le messager déploya ses ailes. Je l'imitai. Et nous décollâmes au diapason, survolant les bâtiments de la ville. Du ciel, le pays était magnifique. Au loin, on apercevait déjà les hautes tours du château royal, à Fysing.
Accompagné du messager, tous les gardes me laissèrent entrer sans sourciller. Nous parcourûmes les couloirs du château. Tout ici était merveilleux, somptueux, magique. Je failli me perdre dans mes contemplations, mais me repris vite : nous débouchâmes dans une sorte de hall, où le messager me dit de m'asseoir et d'attendre, avant de s'en aller prévenir notre Reine Sérénade.
Dans la pièce se trouvait déjà un petit homme gardant la porte, et une jeune fille, d'une beauté certaine, brune et aux yeux assortis à sa chevelure, son teint pâle tranchant sur le reste. Je la connaissais bien sûr déjà, il s'agissait de Cloud Walker, une autre Mage, mais de lumière, que j'appréciais beaucoup par sa bonne humeur. Nous ne pûmes converser que quelques minutes, avant que l'on ne nous fasse signe de nous lever.
-Tu crois qu’ils nous ont convoqué pour quoi ?
Je n'eus pas le temps de lui glisser un « Je ne sais pas » perplexe, car le regard froid du garde de l'entrée nous interrompit, et il nous fit entrer, en nous précisant bien de ne toucher à rien. Plus perplexe que jamais, j'observais le trône finement sculpté. Non, Sérénade ne sait pas se téléporter, voyons ! Elle entra finalement très peu de temps après et, solennelle, mais un tantinet vexée (par quoi, je ne le savais pas encore), nous dit :
- Bonjour à tous. Enfin tous, je dirai plutôt vous deux. Je suis désolée de vous avoir tirés de vos activités de manière si impromptue, mais, disons que la nation à besoin de vous.
Ah. Besoin de nous. Cela tombait plutôt bien, j'avais besoin de la Reine. C'est Cloud qui prit la première la parole :
-Eh bien disons que… Pour faire de l’humour, à part m’avoir tiré du lit … ! Veuillez m’excusez… Vous disiez à l’instant que la nation avait besoin de nous ? Mais dans quel but ?
Je souris. Elle avait toujours eu cette joie de vivre, cet humour inné. Mais je renchéris immédiatement :
-Oui, dites-nous s'il vous plaît, Ô grande Sérénade, pourquoi donc la nation aurait-elle besoin de deux mages... ?
Je retins le mot « seulement », venant de remarque son beau visage fin se contrarier. Elle avait bien fait appel à tous les mages, tous, mais seuls deux étaient venus. Elle devait fulminer intérieurement, sous ses magnifiques boucles blondes qui lui seyaient à merveille. Je me repris donc :
-Je veux dire, euh... Comment deux humbles personnes comme nous pouvons-nous donc vous aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénade Mo
Élite des Résistantsavatar
Compte Héros :

Messages : 547

Magie : Mage de Terre.

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [Fini]And that's how begin the begin [PV Rem , et Cloud] [NO CUPIDON] Dim 29 Jan - 5:11

  • -Eh bien disons que… Pour faire de l’humour, à part m’avoir tiré du lit … ! Veuillez m’excusez… Vous disiez à l’instant que la nation avait besoin de nous ? Mais dans quel but ?


    L'humour tendre de la jeune fille me fit esquisser un sourire. Elle avait l'air bien heureux, et, tout à coup, je l'enviai. Abdiquer.... Un terme intéressant que je n'avais jamaais osé prononcer. Tout juste si je n'avais jamais été jusqu'à y penser. En quelque seconde, j'imaginai ma vie loin du trône. Quelque part à une distance faramineuse du palais. De mont fort. De ma prison.
    Soudain, le jeune mage qui accompagnait l'humoriste renchérit et me sortit de mes pensées.


    -Oui, dites-nous s'il vous plaît, Ô grande Sérénade, pourquoi donc la nation aurait-elle besoin de deux mages... ?


    Quel langage pompeux! Ô grande Sérénade? Et en plus, quelle pharse niaise! La tournure était aussi appitoyante qu'amusante à l'oreille.
    Je ne sais pas s'il remarqua le froncement de mes sourcils, ou le durcicement léger de mes traits, mais il anvança rapidement:



    -Je veux dire, euh... Comment deux humbles personnes comme nous pouvons-nous donc vous aider ?



    C'était déjà un peu plus convenable.
    Mais le mot "humble" était tout à fait contradictoire avec lui même. Si on est véritablement humble, on évite de le mentionner.
    Mes yeux se posèrent- quoiqu'un peu ffroidement- sur le jeune mage. Il avait lui même l'iris bleu et une peau blanchâtre teintée par endroit de rose.
    Mes mains passèrent derrière ma nuque, puis retombèrent le long de mon corps. Je répondais doucement.


    - Je ne pense pas qu'ici soit un lieu adéquat pour parler. Si vous voulez bien me suivre.


    Tournant le dos à mes invités, je les invitais à me suivre.
    Les couloirs du palais étaient en effervescence. Tous mes sujets grouillaient, pressés, sans daigner s'arrêter pour me regarder. A vrai dire, c'était mieux ainsi. Quelle polémique cela aurait déclanché de voir deux inconnus se diriger vers la salle Astral, la mine grave, sans même se parler?
    Mes ailes voletèrent jusqu'à la porte en bois massif qui délimitait l'entrée du quartier général de l'aliance.
    De la boucle de mes chaussures (l'endroit garantissant le plus de sécurité pour un objet de valeur!) je détachai une petite clef. Ce petit bout de métal était gravé de manière si complexe qu'il était impossible à dupliquer. J'en étais la seule propriétaire. La clef pénétra la serrure et un claquement sonore se fit entendre. D'un mouvement de bras significatif, j'incitai mes deux invités à rentrer. Deriière nous, la porte se ferma automatiquement, nous laissant seuls dans cette grande salle austère.
    Mes doigts ilèrent pianoter sur un écran de cristal qui était relié à un des ordinateurs de la salle. Un sceau apparut au milieu d'un des écrans ce qui fit converger tous nos regards en sa direction. Âprès avoir tapé le mot de passe adéquat, je séléctionnai un fichier qui était censé s'ouvrir sans incident. Malgré tout, un son inquiétant retentit dans la pièce, et tout les ordinateurs de la salle s'étégnirent.
    J'esquissai un sourire maladroit vers mes invités tout en annonçant.


    - Ce sont de vieille machine. Elle n'ont plus leur vigueur d'autre fois. Vous permettez que je m'en occupe? CCa ne prendra que quelques secondes.


    Mes mains collées sur mes tempes, je décidai de mettreen pratique mes récentes leçons de technopathie. Un doigt sur la tempes, et la paume de l'autre main sur la machine d'effectueuse, mon esprit pénétra l'ordinateur, s'infiltra dans les circuits et les codes. Quelques part au milieu de cela, le problème se dressait. Une disconnection de jointures s'était formé et empéchait le courant et les informations de ciculer normalement. Ma magie s'activa et mes pensées revenirent à l'interieur de mon propre corps. Dans un vrombissement rassurant, les machines se remirent en marche et je pus montrer à mes invités la raison de leur visite.
    Le plan que j'avais consulté quelques heures au paravant s'afficha et j'expliquai.


    - Vous n'êtes ssans savoir que dans quelques jours se déroulera le bal du soleil. Un évènement de renomée... Mondiale. J'insiste sur ce terme pour vous faire comprendre que les Nécrosoris y seront malheureusemùent infiltrés. Je ne sais pas si vous comprenez les tenants et les aboutissant de la chose, mais je vais tout de même vous résumer tout cela. Lune d'Azur, dirigeante de l'aliance Eternial et moi même avons récolter un cristal... sombre pour nous débarasser des Nécrosoris. Mais, les froids politiques entre nos deux nation me laissent croire que cette pimb... Haute dirigeante a quelque chose d'autre en tête, et qui nous serait plus ou moins destiné. Je ne cherche pas à entrer en guerre encore une fois contre sa patrie, je tiens simplement à ce que ce bal se passe sans incidents défavorables pour notre patrie. On doit nuire aux nécrosoris tout en obligeant Mme.D'azur à se comporter pacifiquement envers notre cause. C'est là que vous allez intervenir. Mais, je ne peux vous obliger à vous embarquer dans telle aventure. Vous êtes donc libre de partir, mais, c'est maintenant ou jamais.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Hope is the best weapon you can ever find.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ww.wix.com/jemilyrime/IrisSkypainting
Remucer
Résistantavatar
Compte Héros :

Messages : 280

Points de récompenses : 1

MessageSujet: Re: [Fini]And that's how begin the begin [PV Rem , et Cloud] [NO CUPIDON] Dim 5 Fév - 4:55

À en juger par la réaction qu'avait eu Sérénade à ces deux petites phrases, expressément construites afin de savoir quel type de Rein elle était, j'en conclus que ce langage pompeux n'était pas à utiliser avec elle. Bien. Je redoutais qu'elle ne fût une Reine orgueilleuse et imbue d'elle-même. Mais il n'en était rien, elle semblait bien plus... Humble... D'ailleurs, ce mot, je l'avais astucieusement placé. Il était là pour dire le contraire de ce qu'il disait réellement. Et elle l'avait décodé, astucieusement. Elle était très intelligente, clairvoyante même. Elle semblait être en réalité la Reine parfaite que jamais, non, jamais, je n'aurais osé imaginer. J'étais soudain fier d'appartenir à la grande Alliance Astral.

Et en plus, elle est belle. Cette pensée me surprit au plus haut point. Comment ça ? Et puis quoi encore ? Je me giflais mentalement. Non mais oh ! C'est la Reine. La reine Sérénade, qui, d'ailleurs me sortit de mes pensées, d'une phrase concise :

- Je ne pense pas qu'ici soit un lieu adéquat pour parler. Si vous voulez bien me suivre.

Bien sûr, une salle d'audience, et une trentaine de mètre d'écart entre nous... Ce n'était en effet pas le meilleur endroit pour parler. Elle nous tourna le dos, nous invitant implicitement à la suivre, ce que nous fîmes tous deux. Autour de nous, dans les couloirs du palais s'affairaient, et ne nous remarquaient même pas... Peut-être était-ce mieux ainsi. Les couloirs, quant à eux, étaient réellement majestueux, comme tout ici, en fait. Même la porte devant laquelle nous venions d'arriver. Même la clé que Sérénade sortait de sa chaussure. Même ses chaussures. Tout, vraiment tout. Ses cheveux... Ses yeux...

Elle ouvrit la porte, me sortant de mes contemplations, et nous entrâmes dans une salle qui semblait être le Quartier Général d'Astral. La porte se referma dans un grand bruit de claquement, qui retentit dans toute la pièce. La Reine si dirigea vers l'un des ordinateurs. Elle commença à l'utiliser, et, d'un coup, il se mit en panne. Elle nous dit quelque chose, mais je ne l'entendis pas. je regardais ses doigts fins pianoter. Elle mit ses doigts de chaque côté de son crâne magnifique. Elle était technopathe. Intéressant. Une minute plus tard, elle l'avait réparé.

L'écran clignota, et je sortis de l'état de torpeur étrange dans lequel je me trouvais à l'instant. Cloud, à mes côtés, observait déjà le plan qui s'affichait. La Reine prit la parole. Je faillis ne rien comprendre, hypnotisé par sa voix claire et douce, mais déterminée Que m'arrivait-il donc ?

- Vous n'êtes sans savoir que dans quelques jours se déroulera le bal du soleil. Un évènement de renommée... Mondiale. J'insiste sur ce terme pour vous faire comprendre que les Nécrosoris y seront malheureusement infiltrés.

Les Nécrosoquoi ? Qui était-ce donc ? En tous cas, l'étymologie de ce nom ne présageait rien de bon. Ah, mais si ! Une légende. Un conte pour enfants ! Je me rappelais avec nostalgie ces multiples livres que je lisais, jeune, dans les différentes bibliothèques du pays. Hum, cette légende serait donc vraie ? Un frisson me parcourut l'échine.

-Je ne sais pas si vous comprenez les tenants et les aboutissant de la chose, mais je vais tout de même vous résumer tout cela. Lune d'Azur, dirigeante de l'aliance Eternial et moi même avons récolter un cristal... sombre pour nous débarasser des Nécrosoris.

Et les Éternials sont au courant aussi... De mieux en mieux. Et un cristal sombre... C'était très précis... Tout ce que je pouvais en déduire, c'est que c'était très certainement lié aux Nécrosoris. Et qu'il ne devait pas avoir été simple de se l'approprier...

-Mais, les froids politiques entre nos deux nation me laissent croire que cette pimb... Haute dirigeante a quelque chose d'autre en tête, et qui nous serait plus ou moins destiné.

Je souris. Son tempérament me plaisait. Elle était franche et directe, disant ce qu'elle pensait. Mais ce sourire s'effaça quand j'entendis la fin de la phrase... Bien sûr, comment avais-je pu être aussi bête ? Le Bal ne devait être qu'une mascarade visant à éliminer les chefs d'alliances... Ou ces Nécrosoris. Ou les deux. Connaissant Lune d'Azur de réputation, cela ne m'aurait en rien étonné.

-Je ne cherche pas à entrer en guerre encore une fois contre sa patrie, je tiens simplement à ce que ce bal se passe sans incidents défavorables pour notre patrie. On doit nuire aux nécrosoris tout en obligeant Mme.D'azur à se comporter pacifiquement envers notre cause.

L'ébauche d'un plan se construisait peu à peu dans ma tête. Oui, cela devrait pouvoir se faire... De l'eau, de la Terre... Hum, Lileath, la garde royale bien connue... Oui, cela devrait marcher.

-C'est là que vous allez intervenir. Mais, je ne peux vous obliger à vous embarquer dans telle aventure. Vous êtes donc libre de partir, mais, c'est maintenant ou jamais.

Mon choix était déjà fait. Il n'y avait pas à hésiter.

-Je suis partant. Sans hésitation. Mais j'aimerais juste que vous nous expliquiez ce que sont ces... Nécromachins ? Et cette sombre histoire de cristal euh bah... sombre, dis-je en souriant. Pour ce qui est du bal, je pense avoir un Plan. Il nous faudrait quelques mages d'eau, vos talents techopathiques, une guérisseuse...

Je me tournais vers Cloud, lui faisant un clin d’œil. Puis je me repris, conscient de mon erreur :

-Mais je suppose que votre plan doit être meilleur que le mien... Après, vous avez demandé notre aide, et je vous la donnerai volontiers, notamment par ce plan, et lors du Bal. Si j'ai bien compris, il nous faut un plan qui puisse servir contre les Nécrosoris, mais simplement au cas où ils se révèleraient. J'ai ma petite idée sur comment faire. Mais c'est vous qui décidez... Quoi qu'il en soit, nous pourrions les croiser, qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénade Mo
Élite des Résistantsavatar
Compte Héros :

Messages : 547

Magie : Mage de Terre.

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [Fini]And that's how begin the begin [PV Rem , et Cloud] [NO CUPIDON] Dim 19 Fév - 3:04

  • - Je suis partant. Sans hésitation. Mais j'aimerais juste que vous nous expliquiez ce que sont ces... Nécromachins ? Et cette sombre histoire de cristal euh bah... sombre, dis-je en souriant. Pour ce qui est du bal, je pense avoir un Plan. Il nous faudrait quelques mages d'eau, vos talents techopathiques, une guérisseuse...

    A ce moment ci, le garçon jetta un clin d'oeil à la seconde mage.

    -Mais je suppose que votre plan doit être meilleur que le mien... Après, vous avez demandé notre aide, et je vous la donnerai volontiers, notamment par ce plan, et lors du Bal. Si j'ai bien compris, il nous faut un plan qui puisse servir contre les Nécrosoris, mais simplement au cas où ils se révèleraient. J'ai ma petite idée sur comment faire. Mais c'est vous qui décidez... Quoi qu'il en soit, nous pourrions les croiser, qu'en pensez-vous ?

    Mes yeux s'équarquillèrent. Ce mage était... Etonnant. Il avait tantôt un air pétillant, tantôt un air morose, et il était difficile de détermine s'il se moquait de vous où vous considérait simplement hautement dans son Estime.


    - Alors, les Nécrosoris sont tel que l'on vous les a toujours décrits. Ce sont des personnes immortelles, sans âmes au sens propre et figuré. Ils sont cruels, et ne cherchent que la dissolution de notre monde.Ils faut s'en méfier. Le comte pour enfant dans lequel le peuple viait à prit vie. Et c'est plutôt un cauchemarre désormais. Le cristal sombre... Tout en disant ces mots je remarquai l'insistance pesante du regard du mage. C'est... Une arme? Je ne pense pas pouvoir vous en dire plus. Une arme puissante et destructrice. Oui, je pense que cela conviendra en tant que réponse à votre question.



    Laissant une pause je dévisageai à mon tour le garçon qui m'observait. Il était grand, mais devait avoir à peu près mon âge. Son visage était comme taillé. Il avait les traits légers, mais dont les contours étaient délimités de façon très harmonieuse. Dans ses yeux reposaient un genre d'éclat qui brillait légèrement. Peut-être le trouvais-je beau à ce moment.
    Rapidement je repris mes esprits pour continuer.


    - Hum. Donc, je disais... Oui... Je serai heureuse d'entendre vos suggestions de plans, le mien n'étant lui même pas vraimenet très élaboré.


    Je tournai le dos à mes invités, et me dirigeai vers les ordinateurs. Mes doigts pianotèrent sur le clavier et sur le grand écran apparurent le plan du château dans lequel allait se dérouler la fête.


    - Déjà, la première chose à savoir, c'est: Avez-vous été invités?



[HRP: J'ai jamais vu un post plus court^^)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Hope is the best weapon you can ever find.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ww.wix.com/jemilyrime/IrisSkypainting
Remucer
Résistantavatar
Compte Héros :

Messages : 280

Points de récompenses : 1

MessageSujet: Re: [Fini]And that's how begin the begin [PV Rem , et Cloud] [NO CUPIDON] Dim 19 Fév - 6:05

- Alors, les Nécrosoris sont tel que l'on vous les a toujours décrits. Ce sont des personnes immortelles, sans âmes au sens propre et figuré. Ils sont cruels, et ne cherchent que la dissolution de notre monde.Ils faut s'en méfier. Le conte pour enfant dans lequel le peuple vivait à prit vie. Et c'est plutôt un cauchemar désormais. Le cristal sombre... Tout en disant ces mots je remarquai l'insistance pesante du regard du mage. C'est... Une arme? Je ne pense pas pouvoir vous en dire plus. Une arme puissante et destructrice. Oui, je pense que cela conviendra en tant que réponse à votre question.

Hum. Je n'osais imaginer la puissance de ces êtres. Les Nécrosoris... Et puis, ce cristal mystérieux... Espérons que Madame Lune d'Azur en fasse bon usage. Ou, en tous cas, pas contre nous. Pas pendant le bal. Je me jurais intérieurement de lui faire payer dans le cas contraire. Au prix de ma vie, s'il le fallait.

Un instant, nos regard se croisèrent. Et je me perdis dans ses yeux, attendri, oubliant tous mes griefs. J'étais perdu dans l'infinité de ses yeux pour l'éternité. Et l'éternité ne dura pas plus de cinq secondes. Malheureusement. Ce regard, qui le toisait également, était si profond. Je me ressaisis, au moment où elle reprit la parole.

- Hum. Donc, je disais... Oui... Je serai heureuse d'entendre vos suggestions de plans, le mien n'étant lui même pas vraiment très élaboré.

Je voulus lui proposer mes idées, car oui, j'en avais des tonnes et des tonnes, des idées, à bases d'eau, de terre, de feu, d'air, de lumière et... Ah, non, nous n'avions que très peu de mages d'ombre. Je m'apprêtais donc à lui en parler, mais elle se retourna vers les ordinateurs et pianota sur le clavier. Je refermais donc ma bouche (elle n'avait heureusement rien vu de ma disgracieuse bouche béante), et, lorsque je vis à l'écran s'afficher les plans du château où devait se dérouler le bal, je lançais à Cloud un regard perplexe.

C'était immense. C'était parfait pour se cacher. Et comploter. Un avantage comme un inconvénient, donc, puisque nous n'étions pas les seuls à comploter.

- Déjà, la première chose à savoir, c'est: Avez-vous été invités?

Comment ça, me demandais-je. Invités ? De quoi de quoi de où de comment ? Il faut une invitation, en plus !

Et l'évidence tomba : Si les Nécrosoris s'invitaient déjà, alors il ne valait mieux pas d'autres petits voleurs, etc. Cette soirée risquait de se révéler intéressante.

Je lui répondis finalement :
-Non, nous n'avons pas, euh, moi, du moins, été invité(s). Qui irait m'inviter, en même temps, vu le temps que je passe dans l'eau, je préfèrerait sûrement danser avec les poissons...

Je ne pus réprimer la fin de ma phrase :
-... Ou avec vous.

Lorsque je m'en rendis compte, il était trop tard. Beaucoup trop tard... Je baissais les yeux, penaud... Mais rougis, aussi.

[HRP : Jamais vu ? Va voir dans "En bord de mer", de la mer d'Azur, je crois. Il y a même un RP qui fait moins de 200 mots ! (et je crois qu'il est de moi)
Sinon, j'aime toujours autant tes longs discours ^^ Et 518, c'est pas tellement plus que 441, qui, en passant, n'est pas si petit que ça Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénade Mo
Élite des Résistantsavatar
Compte Héros :

Messages : 547

Magie : Mage de Terre.

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [Fini]And that's how begin the begin [PV Rem , et Cloud] [NO CUPIDON] Lun 20 Fév - 9:55

  • Leur deux bouches tombèrent.
    A ce moment, je sus, en voyant le regard éffacé de la jeune femme qu'elle n'allait plus pronnoncer mot jusqu'à la fin de l'entre-vue.
    Le garçon, quant à lui, souriait de plus belle. Il avança:


    -Non, nous n'avons pas, euh, moi, du moins, été invité. Qui irait m'inviter, en même temps, vu le temps que je passe dans l'eau, je préfèrerait sûrement danser avec les poissons...


    Danser avec des poissons? L'image s'insinua dans mon esprit, et je ris face à elle. Un jeune garçon, tournant, valsant avec un narval et des poissons-chat. Rapidement, je me repris, et je regardai de nouveaux le jeune homme dans le blanc des yeux, esquissant un fin sourire, probablement indetectable.
    Ce laps de temps perdu dans mon imagination n'avait en fait duré que quelques secondes. Il ajouta, futilement:


    -... Ou avec vous.


    Mes sourcils se dréssèrent. Quoi? Avec moi? J'avais envie de rétorquer que, premier problème, malgré l'insistance de ma tante à ce sujet, je n'avais pas appris à danser (sauf si la danse du couteau est considérée comme telle), et secondement, il était bien cavalier de demander à la reine de de l'accompagner à un bal. Pourtant je considérai la proposition avec un tel enclin, que je me demandai quelle mauvaise mouche m'avait piqué. Je le dévisageai une deuxième fois, avec des yeux à la fois attendris, flattés, et génés et accusateurs. Probablement pour le faire se sentir aussi mal à l'aise que moi. Si il ne l'était pas déjà. Ce qui était probable.
    Je me grattai la gorge et brisai le silence qui demeurait depuis quelques secondes.


    - Il est vrai, que personne ne m'accompagne et qu'il me serait plus facile de vous faire entrer sur place si vous étiez mon... Cavalier. Nous n'auront malheureusement pas véritablement l'opportunité de danser. Quant à vous, mademoiselle, je pense pouvoir vous introduire dans le château, si nous sommes amies proches. Vous pensez pouvoir jouer le jeu?

    Comme toute réponse, j'eu un silence. Puis, un hochement de tête. De toute manière qui dirait non à la reine? Peu de gens.
    J'ajoutai:


    - Nous parlions de plan... Voulez vous m'exposer plus particulièrement ce que vous avez à l'esprit?

[HRP: je pense qu'on peut terminer le rp maintenant, enfin, du moins, après ta réponse ^^As you wish]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Hope is the best weapon you can ever find.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ww.wix.com/jemilyrime/IrisSkypainting
Remucer
Résistantavatar
Compte Héros :

Messages : 280

Points de récompenses : 1

MessageSujet: Re: [Fini]And that's how begin the begin [PV Rem , et Cloud] [NO CUPIDON] Mer 18 Avr - 6:35

Je relevai la tête, et croisai son regard profond, son regard dans lequel se mélangeaient moult émotions, un bouillon de sentiments contradictoires. Et ses yeux dans les miens... Je me sentais encore plus mal que je l'étais déjà. Elle dégageait autant de positif que de négatif. Elle semblait aussi encline que réticente. Ce nœud dans mon ventre se reforma. Et se resserra.
Elle se gratta la gorge, avant de répondre :
- Il est vrai, que personne ne m'accompagne et qu'il me serait plus facile de vous faire entrer sur place si vous étiez mon... Cavalier. Nous n'auront malheureusement pas véritablement l'opportunité de danser. Quant à vous, mademoiselle, je pense pouvoir vous introduire dans le château, si nous sommes amies proches. Vous pensez pouvoir jouer le jeu?
Soulagement suprême. Il m'importait peu, très peu de danser ou non. Tout ce qui comptait, c'était elle, son charme infini, son caractère si attachant, elle, être avec elle, seulement elle, pour toujours.
Cependant, j'étais très loin de me dire que - peut être - elle m'aimait elle aussi, c'est pourquoi, cachant mes émotions, je hochais silencieusement la tête.
Un mécanisme immense de rouages complexes s'engagea dans mon esprit. Alors, Sérénade, Cloud, et moi. Terre, Lumière et Eau. C'était bien, très très bien. Mais il manquait quelque chose. Feu. Il manquait la très respectable Lileath Maeglin, membre de la Garde Royale. Un rouage de plus dans l'immense machinerie de mes pensées, dans l'ordinateur mental du plan pour le Bal. Maintenant, tout allait mieux, tout tournait rond.
- Nous parlions de plan... Voulez vous m'exposer plus particulièrement ce que vous avez à l'esprit?
En effet, j'avais à l'esprit un plan extrêmement complexe basé sur toutes les connaissances que j'avais sur le Bal. Les rouages effectuèrent un dernier tour sur eux-mêmes. Voilà, tout était désormais parfait.
-Bien entendu. Un plan. Un plan dont vous serez, si je puis me permettre, le point central. En effet, il vous faudra...
Je m'approchais de l'ordinateur, y tapais quelques mots, alliés aux plans de Palais Royal. Je conclus ma démonstration par ces mots : "Les murs ont des oreilles, pas cet ordinateur..."
Puis je me tournai vers Cloud :
-Il me semble que tu es plutôt douée pour ce qui est des soins, je me trompe ?
Nouvelle simulation informatique. Nous n'avions encore aucune chance dans un combat.
-Ensuite, il y a moi, en théorie, je ne sers à rien, mais depuis que j'ai découvert cette facette du pouvoir de l'eau, il me semble pourvoir être efficace à moindre coût d'énergie magique. Mais seulement en cas d'urgence. En temps normal, cela donnerait ceci :
Toujours aucune chance. À peine 1% de chances de survie en plus dans un combat engagé contre les Nécrosoris.
-J'avais déjà pris tout cela en compte. C'est pourquoi j'ai pensé à la Capitaine de votre Garde. Lileath. En l'ajoutant à l'équation, nous avons environ une chance sur quatre de nous en sortir.
Huit simulation différentes, dans deux, nous nous en sortions, dans les six autres, nous mourions, dont deux où Lune mourait, l'une où la salle était complètement ravagée.
-J'ai ensuite supposé que cela ne vous suffirait pas, une chance sur quatre. Alors, j'y ai ajouté nos objets magiques. Nous en arrivons donc à deux chances sur trois...
L'écran continuait à montrer des scènes de violence et de guerre.
-Enfin, j'y ai ajouté... Ceci !
Je sortis successivement le Cristal Élémentaire et le Collier de Mérénor. Puis j'appuyais sur la touche "entrée". Et le nombre s'afficha, intraitable. 99%. Le dernier 1% restant se trouvant dans le risque de me faire posséder. Je souris. Tout se passerait parfaitement bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Fini]And that's how begin the begin [PV Rem , et Cloud] [NO CUPIDON]

Revenir en haut Aller en bas

[Fini]And that's how begin the begin [PV Rem , et Cloud] [NO CUPIDON]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde d'Eséphia :: Archives-