Les Nécrosoris au pouvoir, la traque commence
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Par une chaude journée... Le bénéfice du doute accordé? [Pv Alcro *o*]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Délilah D'Artigo
avatar
Race : Animux

Compte Héros : Le Compte Héros n'a pas encore été créé

Messages : 6

Magie : Air

Points de récompenses : 1450

MessageSujet: Par une chaude journée... Le bénéfice du doute accordé? [Pv Alcro *o*] Lun 30 Jan - 11:33

Douce chaleur... Il faisait beau et chaud, les marchand avaient pris place aux abords d'une grande place de Lansline. Le marché été assez imposant, il y régnait une atmosphère joviale, un joyeux raffut s'élevait de chaque stand.

Je me baladais au milieu de cette délicieuse animation, certains marchands se baissaient pour me caresser, d'autres me prenaient dans leur bras pour me déposer un baiser sur le bout du nez. Je ronronnais de bonheur... Caresse? Bisous? Ronron? Et voui ! J'avais pris ma forme de chaton tout mignon. Je passais (presque) inaperçue, c'est pour cette raison que j'adorais cette forme, je pouvais faire ce qui me chantais on ne m'en tenait (presque) jamais rigueur. C'était surtout le conseil qui me grillait à chaque fois... Enfin pour être honnête je m'en fichais pas mal... Oh et puis non en fin de compte je m'en foutais royalement, ça m'était complètement égal ce que les autres membres du conseil pensaient de moi.

Après avoir été grattouillée sous le menton, je miaulais en remerciement et sautais des bras de la marchande pour continuer de gambader tranquillement mais mes yeux de félin remarquèrent un jeune homme. Mon sixième sens m'avertit qu'il tramait quelque chose de louche.

Je me cachais derrière la toile d'un stand pour reprendre ma forme humaine en toute discrétion et à l’abri des regards. Je baissais les yeux sur mon corps et... Bon sang à quoi avais-je pensé au moment de l'apparition de mes habits... Je portais une très jolie robe rouge cerise qui m'arrivait aux chevilles. Bon ça pouvait passer... si seulement elle n'était pas échancrée sur toute la longueur de la jambe gauche jusqu'en haut de la cuisse... Un léger courant d'air frais qui me fit m'informa que j'avais le dos nu...
Je tiens à préciser que je n'ai l'intention de charmer personne, alors pourquoi étais-je habillée ainsi !?

Je sortis de ma cachette en prenant un visage impassible et m'appuyais contre un stand, les bras croisés, le regard rivé sur le beau jeune homme brun aux allures espiègles et aux intentions pas claires... Il s'avançait prés d'un stand avec un air de prédateur, il tendit la main pour prendre un objet mais le marchand le remarqua et se mit à crier:

-Au voleur! Attention! Qu'on l'attrape!

Je secouais la tête et m'avancer tranquillement en direction du marchand hystérique et du jeune homme quelque peu tendu. Je posais une main sur son épaule et souris au vendeur

-S'il vous plait, dis-je calmement, cessez d'ameuter tout le marché(J'indiquais du menton le jeune homme) laissez lui le bénéfice du doute. Je me charge de lui à présent.

Le marchand porta une main à sa bouche.

-Grand Dieu! Si on m'avait dit... Un membre du Conseil...

Je lui souris et passais la main dans le dos du jeune homme. Il était super mignon avec ses cheveux ébène en bataille et son visage d'ange.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcro
Élite des Voleurs ~ Résistantavatar
Compte Héros :

Messages : 770

Magie : Gamma de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: Par une chaude journée... Le bénéfice du doute accordé? [Pv Alcro *o*] Lun 13 Fév - 12:55

Lumière.
Alcro grommela, à peine réveillé et se retourna pour ne pas être plus dérangé.
Ombre. Qui jette un froid sur lui.
L'animux frissonna et se recroquevilla sur lui-même.
Avant d'ouvrir les yeux. Surpris. Il se redressa et s'appuya contre le mur, sous ce pont qui traversait une rivière de la Capitale. L'ombre céda de nouveau à la lumière. Chaude, rassurante. Alcro contempla bouche bée le soleil qui venait enfin de percer la voûte nuageuse après plusieurs semaines d'occupation. L'hiver était bien là et, malgré qu'ils se trouvent dans une région assez chaude, voilà quelques temps que le jeune homme n'avait sentit le doux contact des rayons du soleil sur sa peau ... Il soupira d'aise et resta près d'une demie heure à se délecter de celui-ci, avant de s'asseoir et d'établir l'emploi du temps de sa journée. Son prochain entraînement avec Eleana ne tarderait pas, et il avait promis de s'entraîner à la maîtrise de l'air en attendant. Mais l'absence de sa nouvelle -et l'une de ses seules- amie se faisait de plus en plus pesante. L'animux soupira et entreprit son geste matinal quotidien : à savoir plonger nu dans la rivière glacée pour un brin de toilette.

Une heure plus tard, Alcro déambulait dans les rues de Lansline avec gaieté. Le soleil l'avait rendu de bonne humeur, mais avait également éveillé sa faim. Le jeune Animux grimaça en plaquant une main sur son ventre.

« - Du calme pepère, je vais te dégoter un bon petit déj et ça devrait aller! » murmura-t-il à l'adresse de son estomac qui répondit en une quinte de grognements.

Alcro se dirigea naturellement vers le centre-ville, où le marché battait son plan. L'animation générale le fit sourire. Lansline revivait sous les chauds rayons du soleil ... Soudain, entre deux Animux qui marchaient, il vit un chat au pelage scintillant qui se déplaçait avec une grâce incroyable. A peine eut-il cligné des yeux qu'il avait disparu. Haussant les épaules, il se remit en quête de nourriture...

Quelques minutes plus tard, l'étalage d'un marchand présentant divers objets à grande valeur se dressa devant lui. Plusieurs personnes s'y attardaient et Alcro n'eut aucun mal à se fondre dans la masse. Ses yeux se posèrent sur une montre en or qui lui vaudrait sûrement beaucoup d'argent. Sans hésiter, dans un élan de sur-confiance -et d’inconscience- il tendit la main pour l'attraper.

« -Au voleur! Attention! Qu'on l'attrape! »

Alcro grimaça et poussa un juron, rangeant immédiatement sa main à ses côtés. Il se retourna en un éclair, prêt à fuir mais constata avec horreur qu'il était encerclé. Impossible de fuir. Tous les passants le dévisageaient ... il crut que c'était la fin.
Une seconde.
Ce fut le temps pendant lequel il crut que sa liberté allait être enchaînée. Jusqu'à ce qu'elle arrive.
Alcro écarquilla les yeux en voyant la jeune femme -non, la beauté, la Déesse, la miss Univers!- arriver d'une démarche gracieuse, ses longs cheveux châtains bouclés se balançant dans son dos au rythme de sa démarche assurée. Elle fixait le marchand de ses yeux couleur ambre-chocolat, reflétant à la fois une pointe d'amusant et de suffisance. Alcro ne bougea plus, subjugué devant la beauté presque irréelle de la jeune femme.

« -S'il vous plait, cessez d'ameuter tout le marché. Laissez lui le bénéfice du doute. Je me charge de lui à présent. »

Le marchand porta une main à sa bouche.

« -Grand Dieu! Si on m'avait dit... Un membre du Conseil... »

Alcro écarquilla. « Un ... un m ... UN MEMBRE DU CONSEIL? » songea-t-il intérieurement. Il frissonna quand il sentit la main de l'inconnue se poser dans son dos. Il resta agar quelques secondes, avant de reprendre ses esprits et de fixer le marchand qui n'avait d'yeux que pour elle.
Tout comme chaque personne autour d'eux.
Alcro sourit. D'un geste de main, usant des conseils de son Alpha la belle Eleana, il fit voler la montre à gousset en toute discrétion vers lui avant de la fourrer telle une ombre dans sa poche. Puis, tournant ses yeux émeraudes vers sa sauveuse, ils s'éclipsèrent pour partir dans un recoin plus tranquille. Elle le tenait toujours dans le dos et ne pipait mot, sachant pertinemment que tous les regards étaient posés sur elle et que le moindre faux pas suffirait à donner l'alerte. Qu'allait donc faire cette inconnue de lui? Allait-elle vraiment la livrer aux gardes pour l'enfermer? ...

Soudain, ils s'arrêtèrent. Ils se trouvaient dans une rue déserte, à l'ombre d'une bâtisse. Alcro se retourna et eut un mouvement de recul en voyant le sourire éclatant de la jeune fille. Il rit et se mit à genoux en saisissant la main de celle-ci.

« - Eh bien chère demoiselle, je vous remercie de m'avoir sauvé mais si vous avez l'intention de me jeter aux bagnes je vous en conjure, épargnez le pauvre imbécile que je suis! Je ne mérite pas l'attention particulière d'une membre du conseil, qui plus est, superbement belle, qui doit avoir d'autres chats à fouetter ... »

Il s'était exprimé de manière théâtrale et sourit lorsque l'inconnue rit. Visiblement, elle n'avait pas l'intention de le mettre derrière les barreaux. Il se redressa et, plaçant une main sur son ventre et l'autre dans son dos, il s'inclina en avant. Révérence de gentleman oblige.

« - Mon nom est Alcro, Alcro Hélliway. Et vous? Votre nom est sûrement à la hauteur de votre beauté! »

S'en suivit un long grognement émit par son ventre.
Alcro devint écarlate. ... Oups?


Dernière édition par Alcro le Dim 8 Avr - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Délilah D'Artigo
avatar
Race : Animux

Compte Héros : Le Compte Héros n'a pas encore été créé

Messages : 6

Magie : Air

Points de récompenses : 1450

MessageSujet: Re: Par une chaude journée... Le bénéfice du doute accordé? [Pv Alcro *o*] Mer 22 Fév - 11:46

Bon sang ce marchand n'aurait pas pu être un peu plus discret en me voyant. Tous les autres vendeur avait mit en "stand by" leur activité pour regarder la scène ou plutôt pour me fixer, moi... C'était toujours comme ça j'attirais les regards sans trop savoir pourquoi... La plupart du temps je voulais passer inaperçu mais j'échouais lamentablement... Je devais tenir cet attrait de mes parents, je les avais toujours trouvé magnifique, peut être avais-je hérité de leur gêne d'attraction...
Je sortis de mes pensées en sentant frissonner le jeune homme sous ma main. Un frisson me parcourut aussi et je secouais légèrement la tête, ce n'était pas le moment de flancher alors que tout le monde attendait de voir ma réaction... Qui ne vint pas, je restais là à soutenir le regard affamé du marchand, ce qui me donnait envie de fuir à toute jambe. C'était limite pervers de regarder quelqu'un de cette façon. Je décidais de bouger, ne supportant plus d'être regardée comme si j'étais une délicieuse bête de foire.
J'adressais un signe de tête au marchand et m'éclipsais en compagnie du jeune homme. Nous traversâmes le marché, conscient que tous les regards étaient posés sur nous, je m'efforçais d'avoir l'air le plus sévère possible pour ne pas éveiller les soupçons quant à la manière dont j'allais traiter ce petit voleur.
Nous nous arrêtâmes dans une rue déserte, à l'abris derrière une imposante structure. Je m'éloignais un peu du jeune homme pour l'observer, un sourire fleurit sur mon visage. c'est à ce moment là qu'il choisi de se retourner pour me dévisager. Pile le moment où je le fixais avec admiration, je crois que je ne mettais jamais senti aussi mal mais l'éclat de ses magnifique yeux émeraudes et le rire joyeux qui s'échappa de sa gorge dissipèrent ma gêne. Dieu qu'il était mignon!
Il me surprit lorsqu'il prit ma main dans la sienne en se mettant à genoux devant moi :

« - Eh bien chère demoiselle, je vous remercie de m'avoir sauvé mais si vous avez l'intention de me jeter aux bagnes je vous en conjure, épargnez le pauvre imbécile que je suis! Je ne mérite pas l'attention particulière d'une membre du conseil, qui plus est, superbement belle, qui doit avoir d'autres chats à fouetter ...

Oh ! Quelle gentillesse et puis le compliment qu'il m'avait fait me fit un peu rougir. La façon mélo-dramatique dont il s'était exprimé me fit éclater de rire. Comment pourrais-je, à moins d'être un être sans coeur et dépourvu de conscience, jeter cet adorable jeune homme aux bagnes?
Il se releva et me fit une très jolie révérence en se présentant:

« - Mon nom est Alcro, Alcro Hélliway. Et vous? Votre nom est sûrement à la hauteur de votre beauté! »

Je rougis une nouvelle fois à son compliment. Tant de cérémonie pour si peu, ce jeune homme était vraiment à croquer...
Un long gargouillement ponctua la fin de sa phrase. Le visage d'Alcro prit une jolie couleur rouge et face à son embarra je ne pus m'empêcher d'éclater de rire. Trop vraiment trop mignon.
Je lui ébouriffais les cheveux et souris avec indulgence.

-Ne t'avise plus de me vouvoyer, dis-je avec bonne humeur. Je m'appelle Délilah D'Artigo, maintenant viens avec moi on va aller chez une amie qui me prête sa maison pour un temps. Tu es affamé je ne vais pas te laisser comme ça.


Je pris un chemin qui menait dans un coin reculé du centre ville. Tout était plus calme par ici, loin de l'agitation
commune au centre ville. Je jetais des coups d'oeil à Alcro, je ne pouvais m'en empêcher, il était tellement attirant et attendrissant. Une sonnette d'alarme retentit dans ma tête, elle me rappelait que je devais faire attention au chemin et ne pas me laisser distraire car sinon j'allais me perdre... Je n'avais jamais compris pourquoi mon sens de l'orientation avait refusé de se développer chez moi... Justement mon sens de l'orientation quasi-inexistant venait encore de faire des siennes.
Je jetais un bref regard au jeune homme et partis me lamenter silencieusement contre un arbre... J'avais réussis à me perdre, à NOUS perdre! Le pire c'est que nous étions affamés tous les deux...
Je le sentis approcher de moi, je levais vers lui des yeux remplis de larmes.

-Alcro..., murmurai-je en baissant la tête. Je ne suis même pas digne d'être en ta compagnie, je réussis à nous perdre en plein dans la ville... Pardonne moi...

Bon sang mais qu'est-ce que je faisais ? Pleurer moi ? Étrange... Mais ça faisait tellement du bien de craquer, toute la tension que j'avais accumulé au sein du Conseil semblait s'écouler avec mes larmes...
Je me sentais quand même mal à l'aise avec la présence d'Alcro à coté, ça me gênais qu'il me voit dans cet état, il devait me prendre pour une hystérique...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Par une chaude journée... Le bénéfice du doute accordé? [Pv Alcro *o*]

Revenir en haut Aller en bas

Par une chaude journée... Le bénéfice du doute accordé? [Pv Alcro *o*]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde d'Eséphia :: Nouveau Monde :: Erténot :: Lansline-