Les Nécrosoris au pouvoir, la traque commence
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Sam 7 Avr - 11:00

Je me baladais sur le territoire des Filantes. A savoir pourquoi, je voulais prendre l'air. Je me trouvais pas sur un autre territoire aujourd'hui, pour une fois. J'avais prit la fâcheuse habitude de me rendre dans d'autres territoires, amis ou ennemis, peu m'importait. Pour mes missions de chasseuse de prime, bien sûr. Ce matin même, mon frère avait voulu me confier une mission périlleuse dont je n'avais pas envie de m'en mêler car cela présentait trop de risques. Une dispute s'en était suivie, et mon pauvre petit frère en avait été témoint. Ce que aucun de nous ne voulait. Il était trop jeune pour se rendre compte que son frère et sa soeur n'occupaient pas de places "respectables" dans la société. Je l'avais rassuré et lui avais ôter les doutes dans son esprit. Et j'avais sermoné Matt, mon grand frère, par la suite. Et j'étais partie de la maison. J'avais besoin de m'aérer la tête. Et puis, sa donnerait l'occasion à mon frère de réfléchir. Oh bien sûr, je l'aimais, mais qu'est-ce qu'il pouvait m'énerver et me stresser parfois.

Je ne savais pas pourquoi je marchais, seule, silencieuse, sur le territoire des Filantes. Je n'avais aucun but précis. Aucune idée en tête. Je n'arrivais même pas à réfléchir. Etrange, non ? Non, je savais ce qu'il me fallait. Mes pulsions guerrières avaient besoin de combat, de sang, d'action. Il me fallait cela. C'était comme une drogue. J'avais beau refouler mes instincts grâces à mes gênes d'humaine, il y avait certaines choses que je devais laisser faire. Dont combattre, en autre.

Je marchais voilà plus d'une heure, lorsque je me stopais brutalement. J'entendais des pas, je sentais une présence pas familière. Ce n'était pas la même essence que les Filantes, non, je le saurais si c'était le cas. Mais une présence ... elfique. Bons Dieux, que faisait un elfe ici ? Sur notre territoire ? Je me crispais. Je me concentrais et inspirais, fermais les yeux et ne fit qu'un avec le vent environnant. Et je me rendis invisible. J'orientais le vent dans le sens contraire, pour me rendre innodore. Je me cachais derrière un arbre, et j'attendis patiement mais sûrement que la présence se rapproche. J'entendis des pas. La cible était proche. Très proche. Lorsqu'elle fut suffisament prêt, je bondis hors de ma cachette, envoyais mon pied et fit perdre l'équilibre à mon adversaire. Je retombais sur lui, le dominant de toute ma taille, et fis pression sur sa gorge avec ma lame, le regard glaçial et intimidant. Je fus toute fois étonnée de découvrir des traits net et délicats d'un jeune homme elfe, des cheveux en bataille, une carrure musclée et élancée sous mon poids. J'étais comme ... Fascinée.

-Qui êtes-vous ? Murmurai-je, en plissant les yeux, comme si je n'en revenais pas, sans toute fois relâcher la pression sur sa gorge.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 


Dernière édition par Eleana le Sam 14 Avr - 8:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Sam 7 Avr - 19:53

    Solitude. Désillusion.
    Deux dures réalités qui hantaient l’esprit de Zohéir. Continuellement. Si bien qu’il se sentait toujours désancré de la vérité ou de l’espoir, dans sa bulle à lui. Un autre monde. Sa propre réalité, sa nouvelle vie. Une forteresse qu’il s’était forgé pour ne pas avoir à se poser les bonnes questions. Celles universelle que tout le monde connait. Mais il pressentait bien que cette existence d’assassin solitaire et misanthrope le détruisait à petit feu. Comme lorsqu’on éteint une bougie avec les doigts, jouant d’abord avec pour mieux l’étouffer ensuite. Au fur et à mesure que les jours s’écoulaient, toujours plus longs, toujours plus pesants, Zohéir ressentait davantage ce vide en lui. Cette vacuité de la connaissance et du monde extérieur en dehors de son monde personnel. Cette solitude finirait par le rendre fou, enivré de sang et de meurtre. Il ne savait que tuer, de toute façon, alors pourquoi ne pas continuer ainsi tout au long de sa vie ?

    Le dernier meurtre qu’il avait commis récemment était un vieux sage qui n’avait plus toute sa tête. Les habitants de son quartier n’en pouvaient plus d’entendre ses jérémiades et ses questions sans queue ni tête. Finalement, Zohéir avait été chargé de l’assassiner. Il se souvenait clairement de ce meurtre, bien qu’il remonte à plusieurs jours. Il revoyait chaque pas qu’il avait fait dans cette ruelle sombre, et ceux, en écho aux siens, du vieillard. Puis le vieil homme qui se retourne, sans crainte, sans peur. Comme si, au fond de lui-même, il savait déjà ce qui allait se produire. « Tu sais que le néant n’est jamais trop loin, n’est-ce pas ? » avait-il simplement dit de sa voix rauque et caverneuse. Zohéir n’avait pas prêté attention à ces mots, au début. Maintenant, ils le hantaient et le tourmentaient. Avant de mourir, le vieux sage avait aussi lâché dans un dernier râle : « Tu ne pourras pas dire que je ne t’avais pas prévenu. » Et il était mort. Rapidement, brièvement. Comme lorsque l’on éteint une bougie avec les doigts.

    Infortune. Peur.
    Oui, même les grands assassins ont peur. Peur de quoi ? Du noir, du néant, du vide. De la sauvagerie, de devenir un animal. Peur de la mort, peur de la souffrance, comme la plupart des gens d’Eséphia. Peur des faiblesses aussi. De ce genre de sentiments que les autres appellent simplement « amour » ou « amitié ». Mais ce ne sont que des mots après tout. C’était peut-être à cause de ces craintes que Zohéir se trouvait ici aujourd’hui. Tivnia. La terre des Filantes. Tout de suite, ce mot avait éveillé en lui une rancœur sans nom. Il n’avait pas oublié la femme de Parpanum, celle contre qui il s’était battu. Maintenant, il était plus déterminé que jamais à la tuer. Mais ce n’était pas pour tuer qu’il était ici. Plus pour s’éloigner un peu des toits et oublier les paroles du vieux sage. Ou fou ? Il se fichait royalement de se trouver sur le territoire de l’alliance Luminea. C’était la dernière de ses préoccupations. Ces frontières, ces limites, ce n’était rien. Que du vent. Un symbole de supériorité et de pouvoir. Et quoi d’autre ?

    Monotonie. Néant.
    Zohéir ferma les yeux. Il marchait dans cette forêt sans trop savoir où aller, se référençant aux bruits des animaux pour se repérer tant bien que mal. Il ne prenait plus attention aux bruissements répétitifs et aux piaillements des oiseaux. Et encore une fois, il se fichait de se prendre un arbre ou un truc dans le genre. Au moins, cela sortirai de son quotidien monotone et ennuyeux, de son existence routinière et répétitive. Car il n’y a rien de pire pour un assassin, et même pour un être vivant en général, que l’ennui. Encore, la solitude peut se contrôler et s’apprivoiser. Elle peut devenir une bonne alliée dans les moments difficiles. Mais l’ennui, rien ne peut le rassasié. Dès que l’on est prisonnier de son tourbillon, impossible d’en sortir. Et Zohéir avait renoncé à s’échapper depuis bien longtemps. Il semblerait qu’il avait un peu abandonné, baissé les bras. La flamme de sa bougie vacillait de plus en plus ces temps-ci. Mais comment savoir quand les doigts viendront l’étouffer ?

    Un bruissement peu commun finit par retentir, contraignant Zohéir à rouvrir les yeux. Il jeta un regard circulaire, mais rien. Seule la forêt et la nature grasse et verte autour de lui. Pourtant, une étrange présence venait dans s’insinuer furtivement dans ce lieu. Et elle n’était pas familière au misanthrope. Malgré tout, il continua sa route, ignorant ses doutes. Il n’aurait pas dû. Le bruissement retentit de nouveau, mais cette fois-ci, en conséquence. Quelques secondes plus tard, Zohéir était cloué au sol, sur le dos, un couteau sur la gorge. Youpi. J’aurais pu rajouter dans la liste : « Désespoir ». Mais étrangement, le jeune elfe ne se débattu pas. Il ne bougea pas d’un pouce, il resta figé. De toute façon, il ne pouvait pas faire grand-chose avec cette Filante sur lui, qui le menaçait de sa lame. Le misanthrope la détaille. Elle possédait de longs cheveux châtains et de magnifiques yeux gris. Le jeune elfe l’observait, impassible. Elle pouvait le saigner, l’égorger ou même le tuer, si elle avait envie. Mais le tout était qu’elle fasse sa vite et bien. Ce n’était pas trop demander, quand même ?

    - Qui êtes-vous ? murmura-t-elle.

    Ce furent ses seuls mots. Zohéir aurait soupiré s’il n’était pas dans une si mauvaise passe. Cette question le lassait éperdument. Et comme toujours, il lui était impossible de répondre. Aucun son ne franchissait ses lèvres. Le seul problème était que, s’il ne répondait pas, la Filante risquait de le tuer. Pour une fois qu’il n’avait rien fait de mal. La vie paraissait vraiment illogique et déconcertante, parfois. Zohéir tendit lentement sa main droite vers son poignard, accroché à sa ceinture. S’il arrivait à s’en emparer, il pourrait soit tuer son ennemie, ce qui était assez risqué, soit écrire avec sur l’écorce d’un arbre ou sur le sol son prénom. Ce qui était nettement plus judicieux. À peine agrippa-t-il son arme que le couteau de la Filante fendit l’air.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.


Dernière édition par Zohéir X'enlil le Jeu 19 Avr - 8:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Sam 7 Avr - 23:45

Eleana regardait l'inconnu dans les yeux. Elle sentit la main du jeune homme glissé sur sa taille, et la réaction de la jeune fille surgit à la vitesse de la lumière. Sa dague fendit l'air et coupa profondément le bras de cet étrange inconnu. Il grimaça, mais n'hurla pas, et ne contrattaqua pas. Pourquoi réagissait-il ainsi ? Pourquoi donc ne se défendait-il pas ? Voulait-il mourir ? Cette simple pensée traversa son esprit, pourtant, la jeune Filante était presque certaine de sa certitude. Pourquoi donc s'était-il rendu sur les terres des Filantes, autrement ? A moins qu'il eut l'envie de voyager, il n'y avait pas beaucoup d'autres possibilités. Poussée par une idée folle, Eleana hésita. Et si cet homme était venu pour une raison encore plus précise ? Etait-il envoyé par quelqu'un ? Dans quel but ? Décidée à en obtenir la réponse, elle décida d'opter pour une autre forme d'approche plus ... calme. Elle bondit sur ses pieds et aida le jeune homme à se relever. Voyant son air méfiant, elle essaya de l'appaiser.

-Je ne veux pas te faire de mal, mais tu éveilles ma curiosité alors ... En plus cette entaille est profonde., expliqua-t-elle.

Comprenant qu'elle cherchait à se trouver des excuses à son comportement, elle se tut et emmena l'inconnu un peu plus loin dans la Forêt. Etant souvent venue en ce lieu, la jeune Filante le connaissait comme sa poche. Normalement, une caverne était formée dans la roche un peu plus loin. Bientôt, elle fut dans leur champ de vision. La jeune fille désirait s'y conduire elle et le jeune homme principalement par crainte d'être apperçus par ses sembables. Qui eux, ne serraient pas aussi tolérents et intelligents qu'elle.

Une fois à l'intérieur, Eleana se laissa tomber au sol avec l'inconnu, qui la regardait avec une certaine appréhension. Comment le convaincre qu'elle ne voulait pas le tuer ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Dim 8 Avr - 1:06

    Le couteau pénétra le bras de Zohéir comme dans du beurre et y laissa une profonde entaille. Le misanthrope grimaça de douleur et retint un cri. Il ferma les yeux, inspira profondément en tentant de maîtriser la souffrance. Il sentit son sang chaud imprégner sa manche de chemise, qui se colora bientôt d’une sombre couleur vermeille. Zohéir lâcha son poignard. Lentement et prudemment, les doigts crispés, le jeune elfe posa sa main valide sur la blessure. Elle saignait abondamment mais il ne dit rien, ne fit rien. Il se contenta de braquer son regard sur la Filante. Il aurait dû si attendre, après tout. Mais il avait pensé qu’elle le tuerait, pas qu’elle le blesserait ainsi.

    Zohéir fut surpris lorsque la jeune femme se releva et l’aida à se lever à son tour. Mais il la repoussa et se mit seul sur ses pieds, quelque peu chancelant au début. Il recula de plusieurs pas, fuyant le regard de la Filante, les yeux toujours baissés vers le sol. Il avait récupéré son poignard en se relevant mais, au lieu de se mettre en position attaquante ou défensive, il l’avait rengainé. Il s’apprêtait à partir, se tenant toujours son bras qui pissait le sang, lorsque la Filante l’incita à la suivre :

    - Je ne veux pas te faire de mal, mais tu éveilles ma curiosité alors... En plus cette entaille est profonde, expliqua-t-elle.

    C’était ironique ? Elle venait juste de lui entailler profondément le bras mais sinon, elle ne voulait pas lui faire de mal. Non. Genre. Zohéir n’était pas du tout rassuré et prêt à suivre cette fille. Ses doigts se refermèrent fermement autour de sa plaie. En même temps, à part suivre cette fille, que pouvait-il bien faire ? Lorsque la Filante tourna les talons, l’elfe la suivit finalement, mais gardant une distance entre eux deux assez élevée. L’elfe laissait derrière lui une traînée de sang vermeille. Finalement, après quelques minutes de marche, la jeune femme et le misanthrope arrivèrent devant une caverne creusée dans la roche. Elle pénétra à l’intérieur et Zohéir la suivit à contrecœur. Lorsqu’elle se laissa tomber au sol, l’elfe s’assit dans un coin, les genoux repliés vers son torse, et ne bougea plus. Du tout.

    Il avait les yeux dans le vague et détournait toujours le regard face à la Filante. Il n’avait aucunement confiance en elle. Il s’était comme figé, n’écoutant plus que le Ploc Ploc régulier des gouttes de sang tombant au sol. Il n’avait jamais apprécié la présence d’une autre personne avec lui, à part peut-être Sarah, qui était à ce jour la seule capable de le faire parler. Et encore.

    Il jeta un bref regard à la Filante. Que comptait-elle faire désormais ? Le tuer ? Pourquoi l’avait-elle amené ici ? Trop de questions sans réponses se bousculaient dans la tête du misanthrope. Zohéir doutait de plus en plus d’elle, au fur et à mesure que les questions se multipliaient. Ils étaient d’alliances différentes, non ? Peut-être allait-elle appeler les autres de sa race pour tuer l’assassin ? Merde. Le jeune elfe n’avait pas imaginé que le chemin vers la mort pouvait être aussi long.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.


Dernière édition par Zohéir X'enlil le Jeu 19 Avr - 8:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Dim 8 Avr - 2:14

Eleana dévisagea l'inconnu, qui n'avait toujours pas prononcé un mot et se comportait toujours de manière méfiante. Elle soupira. Comment le convaincre qu'elle regrettait son geste ? Sentant l'adrénaline circuler dans ses veines, elle se releva d'un bond et fit les cent pas. Elle n'aimait pas rester assise sans rien faire, surtout si elle était agacée. Or, c'était dans l'état d'esprit auquel elle se trouvait. Elle ne savait pas comment gagner la confiance de ce jeune homme. Mais c'est avec exaspération qu'elle constata qu'elle aurait agit pareil que lui. Après tout, elle l'avait blessé. Bon, certes, c'était de manière défensive, et elle pensait que son geste était excessif. Bon, clairement, elle ne regretait pas son geste. Non, la jeune Filante ne ressentait jamais ce sentiment. Elle ne pouvait se permettre de ressentir du remord. Jamais. A aucun mot.

Des sons en provenance de l'extérieur l'alerta. Elle stopa sa marche, et dressa les oreilles. Quelqu'un, voir plusieurs personnes, approchaient. Eleana reconnut l'énergie de ses alliés. Mais que faisait-il ici ? Ils risquaient d'attaquer l'iconnu, de le blesser gravement, voir de le tuer si ils le découvraient. Ce qui gâcherais ce qu'elle avait en tête. Non, elle ne pouvait pas le permettre. Quels imbéciles, maugréa-t-elle intérieurement. La jeune Filante s'approcha de la sortie, et elle put apperçevoir des Filantes approcher. Elle se détourna vers l'inconnu adossé à la paroie rocheuse.

-Reste là, si tu ne veux pas que mes semblables te tuent, le prévint-elle.

Sans présemption, elle sortit de la caverne. Des gardes marchaient dans la Forêt à quelques pas de la jeune fille. Cette dernière les interpella, et ils se tournèrent vers elle. Elle courrut vers eux, et ralentit l'allure une fois à leur hauteur.

-Que se passe-t-il ? Demanda-t-elle.

Elle abordait toujours son visage impassible et son regard glaçial. Elle n'aimait pas les gardes. Pas même ceux de sa race. Elle trouvait ces personnes incapables de réfléchir par eux-même et trop dépendants des autres, voir trop sérieux et sévère. Surtout qu'elle avait dû avoir affaire à eux à plusieurs reprises.

-Une traînée de sang a été repérée par une Sentinelle à travers la Forêt, l'informa une Filante âgée d'une vingtaine d'années, avec des cheveux coupés courts et bruns, une armure en mailles avec une épée attachée autour de sa ceinture. Nous avons identifié du sang d'intrus, du sang elfique.

Elle avait craché ses derniers mots. Et les rangs de ses coéquiîères murmurèrent leur approbation. C'était pas bon. Elles soupçonnaient déjà qu'un elfe soit sur le territoire. Eleana devait leur fausser la piste. Elle feignit être dégoûtée.

-Comment ces saletés d'Eternial osent-ils encore pénétrer sur notre territoire ? Cracha-t-elle avec une indignation feinte. C'est scandaleux ! Avez-vous chercher prés de la rivière ? Se serrait plus judicieux.

Les Filantes échangèrent des regards concernés et se précipitèrent vers l'endroit indiqué. Une fois suffisament loins, la jeune Filante soupira. Comme elles sont naïves .... Elle tourna les talons et déboucha dans la caverne. Elle fut soulagée que le jeune homme soit encore là. Alors qu'elle allait se diriger vers lui, elle s'arrêta. Et se baissa à temps pour éviter un coup d'épée. Eleana dégaina ses dagues, et fit face à une Filante, le visage enflammée. Elle la reconnaissait. Elle l'avait croisée nombre de fois, elles s'étaient même batues plusieurs fois. Son nom refit surface dans la mémoire de la chasseuse de prime : Kona.

-J'étais certaine que tu nous faussais la route, Eleana, murmura-t-elle.

Elle semblait énervée. Contrairement à son adversaire, qui était aussi calme et stoïque qu'une femme de glace.

-Franchement, tu devrais arrêter de voir des plans foireux partout, Kona, fit-elle avec du sarcasme dans la voix. Tu vas attraper des cheveux blancs à force d'être aussi paranoïaque.

Un sourire s'étira sur les lèvres de la Filante.

-Et c'est toi qui dit ça ? Hurla-t-elle avec répulsion. Tu es mêlée à de nombreuses affaires males famées, mais tu arrivers toujours à t'en sortir, malgré mes efforts pour te coffrer. Je sais que tu es responsable de bon nombres d'affaires. Mais rassure toi. Une racaille au sang aussi impur que le tient serra vite remis à sa place ..

Le pire est d'insulter une Filante. Et l'une des choses qui parvenaient à rendre Eleana hors d'elle était de l'insulter sur son sang. Animée par une colère froide, elle se jeta sur Kona, qui grâce à ses origines Filante parvint à parrer ses coups de dague. Un combat mortel s'ensuivit. Kona frappait et parrait avec fermeté et force, contrairement à Eleana qui contrattaquait et esquivait avec agilité et stratégie. Les deux Filantes s'attaquaient avec une énergie folle et une vitesse incomparable. Mais bientôt, Eleana eut un angle. Et elle le saisit. Elle envoya deux coups de lame en croisées, tourna sur elle-même, para la lame de Kona, lui envoya un coup de pied dans l'estomac et profitant de son cambrage, l'assoma en la frappant dans le cou dans le front de son arme. La Filante s'écroula, inconsciente.

La chasseuse de prime enleva le sang qui perlait sur sa lèvre inférieur et observa l'inconnu.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Dim 8 Avr - 3:23

    La Filante s’était levée et faisait les cent pas. Zohéir, lui, ne bougeait pas. Il ne savait pas si c’était de la peur ou l’incompréhension qui le clouait au sol, figé comme une statue de marbre, les yeux baissés comme un chien battu. Non, il n’était pas soumis. Mais comme le misanthrope ne pouvait pas parler, tous ses sentiments, toutes ses émotions transparaissaient dans ses yeux. Quels traitres. Pourtant, sans ses yeux, Zohéir ne pourrait pas voir le monde et le critiquer comme il aimait tant le faire. Trouver ses défauts, ses failles. Il y en avait tellement.

    Soudainement, des bruits de pas retentirent. Ils venaient de l’extérieur de la caverne. Des Filantes ? Probablement. C’en était même sûr. Qui d’autres ? Zohéir dégaina son poignard et s’apprêta à se relever lorsque la jeune femme avec lui le prévint :

    - Reste là, si tu ne veux pas que mes semblables te tuent.

    Zohéir n’eut pas le temps de protester que, déjà, la Filante quittait la grotte et disparaissait du champ de vision du jeune elfe. Qu’allait-elle faire maintenant ? Le dénoncer ? S’en suivit alors une conversation entre les gardes et la femme qui l’avait blessé :

    - Que se passe-t-il ? demanda-t-elle.

    - Une traînée de sang a été repérée par une Sentinelle à travers la Forêt. Nous avons identifié du sang d'intrus, du sang elfique.

    Zohéir serra les dents.

    - Comment ces saletés d'Eternial osent-ils encore pénétrer sur notre territoire ? C'est scandaleux ! Avez-vous cherché près de la rivière ? Ce serait plus judicieux.

    Gneuh ? Le misanthrope aurait bien aimé savoir si la Filante jouait la comédie ou était sincère. La conversation stoppa là. Les pas disparurent en crescendo et le silence se fit de nouveau. La jeune femme revint bientôt dans la caverne. Zohéir avait enfin relevé les yeux et l’observait, un sourcil arqué. Une ombre apparue bientôt devant l’entrée. L’elfe voulut hurler « Attention ! » à la jeune femme mais aucun son ne franchit ses lèvres. Comme d’habitude. Mais la Filante avait dû entendre arriver l’intruse car elle se baissa juste à temps pour éviter un coup d’épée. Zohéir se releva, poignard dégainé. Il était prêt à se défendre, même contre les deux s’il le fallait. Il tenait toujours son bras blessé.

    - J'étais certaine que tu nous faussais la route, Eleana, murmura-t-elle.

    Le ton de sa voix ne présageait rien de bon. Mais l’autre ne cilla pas et contra :

    - Franchement, tu devrais arrêter de voir des plans foireux partout, Kona, fit-elle avec du sarcasme dans la voix. Tu vas attraper des cheveux blancs à force d'être aussi paranoïaque.

    - Et c'est toi qui dis ça ? Tu es mêlée à de nombreuses affaires males famées, mais tu arriveras toujours à t'en sortir, malgré mes efforts pour te coffrer. Je sais que tu es responsable de bon nombre d'affaires. Mais rassure-toi. Une racaille au sang aussi impur que le tient serra vite remis à sa place…

    Vu le silence pesant qui suivit ces mots, la jeune femme qui avait amené Zohéir ici ne devait pas être contente. Pas du tout. Et comme s’y attendait l’elfe, un combat débuta. Les lames des deux ennemies s’entrechoquaient violemment. L’une attaquait avec force et puissance et l’autre contrait avec agilité et précision. C’était une véritable dans mortel. Zohéir en resta pétrifié de surprise. Finalement, la jeune femme qui l’avait blessé prit le dessus et assomma son ennemi d’un coup bien placé. Elle se retourna vers l’elfe en essuyant le sang qui perlait sur sa lèvre inférieur. Le misanthrope, debout face à elle, avait arqué un sourcil surprit et interrogateur. Il n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit que la Filante ressortait déjà. Où ? Bonne question.

    Zohéir se retrouva seul dans la caverne. Il se rassit contre la paroi et soupira. Profitant de sa solitude, l’elfe dévoila son bras blessé. L’hémorragie s’était calmée, presque arrêtée. L’elfe passa les doigts sur la plaie en grimaçant de douleur. Puis brusquement, lui faisant relever la tête, quelqu’un pénétra dans la grotte à son tour. Le misanthrope s’attendait à voir revenir la Filante qui l’aidait mais non, ce n’était pas elle. C’était une garde, l’épée au poing. Zohéir se releva.

    - Tiens, mais qui voilà ? ricana la Filante. Tu es dans une bien mauvaise posture, petit elfe.

    Sur ces mots, elle s’élança sur Zohéir, qui eut tout juste le temps d’esquiver l’attaque rapide. Il se retournait pour faire face à son ennemie que déjà, cette dernière attaquait de nouveau. Cette fois-ci, l’elfe contra son attaque. Il tenta de désarmer son adversaire mais celle-ci enchaînait feinte sur feinte, sans laisser aucun répit à l’assassin, déjà et affaibli par sa blessure. Il contrait les attaques du mieux qu’il pouvait mais à chaque coup, sa défense perdait en efficacité. Finalement, la Filante plaqua Zohéir contre un mur.

    - C’est bête que celui ou celle qui t’as fait cette blessure ne t’ai pas achevé de ses propres mains, lâcha-t-elle. Je n’aurais alors pas eu besoin de me salir les mains de ton sang.

    Zohéir lui assena un coup de genou dans les côtes, ce qui l’a fit reculer. Tandis que son ennemie avait le souffle coupé, il s’élança sur elle et lui trancha la gorge sans hésiter, parant le dernier coup de sabre de son adversaire au passage. Ce ne fut qu’après l’avoir tué qu’il se rendit compte de son erreur. Qu’allait faire l’autre Filante lorsqu’elle reviendrait t qu’elle verrait le cadavre d’une des siennes au sol ? Tour ça ne sentait pas bon, pas bon du tout. Zohéir chercha du regard un potentiel endroit où cacher le corps de la Filante mais la grotte était parfaitement circulaire, sans aucun interstice. Et justement, l’autre garde assommée au sol commençait à bouger légèrement. Elle ne tarderait pas à reprendre conscience. Merde. Puis finalement, la Filante qui l’avait blessé revint. Zohéir s’était rassit contre le mur et observa la garde qui commençait à reprendre petit à petit conscience, les yeux écarquillés.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.


Dernière édition par Zohéir X'enlil le Jeu 19 Avr - 8:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Lun 9 Avr - 2:11

Eleana sortit de la caverne sans adresser un regard au jeune homme. Elle allait avoir des ennuis pour avoir attaquer Kona, cela ne risquait pas de passer innaperçue. Surtout que cette Filante ne l'appréciait pas déjà, alors maintenant elle devait sans doute la hair. Et la jeune fille était certaine que sa semblable n'hésiterait pas un seul instant à la dénoncer. A part son amour propre, comme quoi elle avait été térassée par une chasseuse de prime. Oui, peut-être. Mais rien n'était sûr pour autant.

Elle décida de vérifier la distance qui les séparait des gardes. Elle prit la direction qu'avait emprunté les Filantes. La jeune Filante put constater qu'elles étaient finalement loins. Rassurée, elle fit demi-tour, sans se presser. Une idée lui vint à l'esprit. Elle devait se préoccuper de la blessure affligée à l'elfe. Et elle savait à quel endroit elle pouvait demander ce dont elle avait besoin.

Eleana entra dans la capitale des Filantes, se faufila à travers la foule bruyante, prit une allée étroite et glissa à l'intérieur d'un commerce sinistre. Elle ferma la porte derrière elle. Sa cape et sa capuche noire empêchaient de l'identifier. Elle était suffisament connue par les forces de l'ordre, inutile d'en faire un scandale. Une silhouette sombre s'approcha d'elle et lorsqu'elle fut éclairée par la lumière, la jeune fille la reconnut. Avant de perdre du temps inutilement, d'autant plus qu'elle était assez impatiente de nature, elle prit la parole d'un ton sec et froid.

-Andrea, j'ai besoin d'une potion qui soignerait une blessure profonde causée par un poignard.

La marchande pencha la tête, comme pour vérifier que son amie n'était pas blessée. Afin de couper court aux supositions de sa semblable, Eleana déclara que c'était pour une connaissance. La Filante lui rétorqua que c'était peu en son habitude d'aider une "connaissance", mais la jeune fille ne répliqua pas, consciente que c'était la pûre vérité. La marchande arpenta les rayons de son commerce, avant de saisir une fiole contenant un liquide mauve et le tendit à sa cliente. Celle-ci le prit entre ses doigts, le regarda une seconde avant de le ranger dans sa poche.

-Combien je te dois ? Interrogea-t-elle.

-C'est gratuit, rassura la Filante. Après tout, je te dois une fière chandelle pour m'avoir débarasser de Lukios.

Eleana ne broncha pas. Mais elle se souvenait de lui. Une mission qu'elle avait réussi facilement, dont la cible n'était autre que ce fameux Lukios. Oui, Andrea lui devait pas mal de services. Après toutes les missions qu'elle avait reçu de la marchane.

La jeune Filante ne répondit pas, et sortit du magasin, comme une ombre silencieuse et dangereuse, ne laissant aucune trace de son passage.

**


Eleana se retrouva dans la Forêt, à quelques pas de la grotte.
Une fois à l'intérieur, un drôle de spectacle l'attendait. Un corps de Filante gisait sur le sol, à côté de Kona qui commençait à remuer. Du sang coulait de sa gorge, tranchée. Elle haussa un sourcil. Ca, c'est ma technique ... Pensa-t-elle. Elle dévisagea l'elfe, assis contre la paroie rocheuse, qui la regardait avec une certaine appréhension. Craignait-il sa réaction en découvrant le corps d'une de ses semblables ? La jeune Filante eut l'ombre d'un sourire. Il la connaissait mal pour croire qu'elle allait s'emporter si l'une des gardes de Tivnia était assassinée. Eleana ne s'était jamais préoccupée de personne, hormis ses frères. Et de s'inquièter du sort d'une Filante qu'elle ne connaissait pas et n'aimait pas n'était pas tout à fait son genre. Voir pas du tout. La jeune fille s'approcha de l'elfe, mais au dernier moment, se pencha sur le corps de la Filante. Avec un soupire, elle prit son visage entre ses doigts puis le relâcha. Elle se releva et bougea le corps avec son pied.

-Et comment on va cacher ça, maintenant ... Soupira-t-elle, comme si elle était exaspérée.

Sa réponse donnait à dire qu'elle se souciait plus des réactions en la découvrant que le meurtre lui-même. Ce qui était tout à fait vrai.

Eleana ne vit tout d'abord pas Kona bondir sur ses pieds, et brandir son sabre au dessus d'elle. Le temps que la jeune Filante se retourne, l'épée était déjà lancée. Elle eut juste le reflex de parer son coup avec sa dague. Les lames s'heurtèrent avec violence.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Lun 9 Avr - 6:15

    La jeune Filante apportait avec elle une fiole, contenant un étrange liquide mauve. Où est-ce qu’elle avait bien pu dénicher cela ? Il était vrai que cela faisait plus d’une demi-heure qu’elle était partie, mais pourquoi avoir ramené cette potion ? Etait-ce un sort liquide pour les camoufler des gardes ? Zohéir releva la tête et observa la Filante pénétrer entièrement dans la grotte. Il ne fut pas surprit lorsqu’elle s’avança vers lui et finit par s’arrêter devant le cadavre de la soldate. Elle prit le visage désormais froid entre ses mains et le relâcha. Elle le dévisagea et, au plus grand étonnement de l’elfe, soupira. Oui, elle soupira. Elle ne rentra pas dans une colère noire ou un truc de ce genre. Elle lâcha un long soupir avant de lâcher sur un ton presque exaspéré :

    - Et comment on va cacher ça, maintenant ...

    C’était une excellente question, que Zohéir avait eu maintes fois le temps de se poser, sans pour autant parvenir à y répondre. Mais quelque chose clochait : la Filante revenait, elle découvrait le cadavre d’une de ses semblables et, à la différence d’une personne normale, ne s’inquiète que de comment dissimuler le corps ? Elle n’était même pas triste pour la garde. Juste… Blasée. Comme si elle s’en fichait ou qu’elle avait l’habitude. C’était très frustrant ce manque de réactions logique de la part de la Filante. Frustrant et agaçant. D’habitude, Zohéir arrivait toujours à deviner les sentiments, les réactions des autres. Là, c’était le néant total. Il ne parvenait à rien, si ce n’est à dévisager la jeune femme comme si elle avait deux têtes.

    L’observant toujours, il en oublia la prénommée Kona, qui commençait petit à petit à reprendre conscience. Un peu trop rapidement au goût de l’elfe. Elle devait être vraiment résistante pour ne pas être sonnée plus que ça par le puissant coup de crosse que lui avait assené la Filante. Dont Zohéir ne connaissait toujours pas le nom, d’ailleurs. Nota Bene : Penser à « demander » son prénom à la Filante. Kona se releva avec peine, tandis que le misanthrope se remettait sur pied, sans pour autant quitter la jeune femme des yeux. Il ne remarqua la garde debout que trop tard, lorsque celle-ci assenait déjà un violent coup de sabre dans le dos de la Filante. Qu’elle lâche, attaquer son ennemie dans le dos. Pff. Zohéir s’apprêtait à pousser la jeune femme sur le côté mais cette dernière réagit au quart de tour et contra l’attaque de son assaillante. Les lames s’entrechoquèrent si violemment que le crissement du métal se répercuta longuement sur les parois de la caverne.

    Zohéir savait qu’il ne pouvait pas laisser celle qui l’avait blessé et aidé se démener toute seule. Il dégaina son poignard, qu’il avait rengainé entre temps, et le lança tel un couteau de jet sur Kona. Cette dernière, trop absorbée par son combat contre la Filante, releva les yeux trop tard. La lame du poignard avait déjà pénétrée profondément son épaule droite. Le misanthrope aurait pu la tuer, viser la gorge ou le cœur. Mais il ne savait pas si la jeune femme l’aurait autorisé à le faire. Là encore, c’était une des siennes qu’elle combattait. Et au fond, Kona avait raison de vouloir tuer Zohéir -et maintenant l’autre Filante. Après tout, c’était lui qui s’était incrusté sur le territoire de l’alliance Luminea. C’était lui le fautif. Lui que l’on devait punir. Comme toujours. Mais pour une fois, l’elfe n’avait rien fait de mal, aucun meurtre, rien. Bon, à part de la légitime défense contre la garde qui l’avait attaqué lorsqu’il était encore seul, mais ça, ça ne comptait pas. Comme dit plus tôt : ce n’était que de la légitime défense, rien de plus.

    Kona poussa un cri de douleur en portant une main hâtive au poignard profondément fiché dans son épaule droite. Il retira l’arme de sa chaire et le sang gicla encore plus, en un flot rouge et continu. Elle jeta rageusement la dague au sol, et Zohéir en profita pour la récupéré. Il détestait perdre ses armes. Kona tomba à genoux, elle ne pouvait plus lutter désormais. Entre temps, la Filante l’avait déjà désarmé et la menaçait de la pointe de son arme. Le misanthrope retint une chose : ne jamais provoquer une Filante sous peine d’être sévèrement amoché. Et apparemment, elles n’aimaient pas les étrangers. Bon, maintenant qu’il savait, il penserait à faire attention la prochaine fois. Ou pas. On n’est jamais trop prudent, après tout.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.


Dernière édition par Zohéir X'enlil le Jeu 19 Avr - 8:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Mar 10 Avr - 9:51

Eleana fut surprise que l'elfe attaque la Filante pour la défendre, elle. Elle qui croyait qu'il l'a détéstait. Et bien, ce jeune homme avait un coeur. Elle était rassurée de le savoir. Mais .. Agacée. Oui, la jeune Filante n'avait jamais compté sur personne pour l'aider dans ses combats. Et comme toutes Filantes de sa race, elle était très fière et avait le sang chaud. Donc, cette aide sonnait pour elle comme une marque qu'elle n'était pas assez forte pour se défendre elle-même. Cela contradicta le fait qu'elle soit étonnée de la réaction de l'inconnu dont elle ne connaissait toujours pas le nom.

Kona porta sa main à sa blessure à l'épaule. Son crie de douleur avait résonné dans toute la caverne. L'elfe s'était précipité vers elle et avait ôter l'arme de sa chaire, ce qui l'avait fait hurler encore plus fort. D'un geste rageux, elle balança le poignard à travers la pièce, que son adversaire s'empressa de récupérer. Profitant de l'occasion, la jeune fille désarma sa semblable d'un mouvement rapide. Elle pointa le bout de sa lame sur la gorge de l'ennemie qui haletait, sa main faisant toujours pression sur sa blessure. Eleana la dévisageait avec un regard glaçial et intimidant, trachant comme un pic de glace, le visage impassible.

-Kona, je te le dit une dernière fois, part. Et ne raconte pas ce que tu as vu. Et tout ira bien.

Elle eut un rictus mauvais et me regarda avec un air dégoûté.

-Si tu crois que je vais faire ça ... Dit-elle, l'air à l'ouest. Tu peux toujours courir. Je ne me doutais pas que tu allais tomber si bas, aider un misérable elfe .. C'est pathétique.

Elle avait eu la réponse à sa question. Mais Eleana ne pouvait se résigner à la tuer de sang-froid, c'était une Filante de sa race. Il fallait insister, elle voulait être sûre. Elle se concentra sur le métabolisme de son adversaire, analysa son corps et repéra ce qu'elle voulait. Elle inspira en faisant plus qu'un avec l'air environnant. Bientôt, elle fut connectée à l'air arrivant et sortant de Kona; Et elle pouvait maîtriser cela. Elle se concentra, et bloqua l'arrivée d'air. Le sourire amer de la Filante disparu, ses yeux s'écarquillèrent, et elle haleta, essayant de reprendre son souffle. Elle porta son autre main à son cou.

-Je te le répéte, es-tu certaine de ton choix, Kona ? Insista Eleana.

Pour toute réponse, elle sauta sur la jeune fille, qui réagit instinctivement. Etant connectée à l'air qui l'entourait, sa réponse fut violente. Un éclair zébra le ciel et frapa la Filante de plein fouet. Elle vola et heurta la paroie rocheuse avec un bruit sourd et tomba au sol. La jeune fille se redressa, et pu observer le spectacle qui s'offrait à elle. Haletante, elle ferma les yeux. Ce n'était pas comme ça qu'elle aurait voulu que cela se passe. Elle ne culpabilisait pas. Non, Eleana ne culpabilisai jamais. Mais elle aurait nettement préféré une autre fin. Las, elle se releva, s'épousseta et regarda l'elfe. Ce dernier n'avait pas bronché, et la regardait bizarrement. Morne, la jeune Filante s'approcha de lui.

-Sympa pour ton aide, mais je pouvais me débrouiller toute seule.

Elle remit une méche qui volait devant ses yeux.

-Au moins, je sais que tu ne me détestes pas autant que sa.

Avec l'ombre d'un sourire, en penchant la tête sur le côté, elle ajouta :

-Au fait, tu ne veux toujours pas me dire ton nom ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Mar 10 Avr - 23:37

    - Kona, je te le dit une dernière fois, part. Et ne raconte pas ce que tu as vu. Et tout ira bien.

    La blessée eu un rictus à en glacer le sang. Emplit de haine et de rancœur. Bon, une chose était sûre, ce n’était pas l’amour fou entre les deux Filantes. L’objection de Kona n’étonna pas le moins du monde Zohéir :

    - Si tu crois que je vais faire ça... Tu peux toujours courir. Je ne me doutais pas que tu allais tomber si bas, aider un misérable elfe... C'est pathétique.

    Zohéir n’apprécia pas du tout d’âtre traité de « misérable elfe » mais ne dit rien, se contentant de fixer la scène. En réalité, il n’écoutait que d’une oreille distraite la conversation des deux Filantes, le regard dans le vague. Il tentait d’imaginer ce qui allait se passer ensuite. Allaient-elles s’entretuer ? C’était peu plausible. Le misanthrope se rendit compte avec une certaine peine que, où qu’il soit, le sang le suivait sans reproche et les cadavres s’empilaient sur son passage. Pourtant, il continuait. Puis brusquement, la Filante qui l’avait blessé fit une chose étrange. Elle sembla plonger dans une sorte de transe lorsque tout à coup, son ennemie se mit à haleter avec peine. Comme si elle ne pouvait plus respirer. Elle porta une main désespérée à son cou, tentant d’happer le peu d’air qui circulait dans ses poumons.

    - Je te le répète, es-tu certaine de ton choix, Kona ?

    Si la jeune femme brune insistait autant, c’est qu’elle ne voulait pas la mort de sa semblable. Elle faisait tout pour l’éviter. Mais en même temps, elle ne pouvait pas courir le risque que le bruit court qu’elle avait aidé un « misérable elfe ». C’était un choix difficile qu’elle faisait là. Comme seule et unique réponse, Kona se jeta sur son assaillante, qui réagit au quart de tour. Un éclair zébra le ciel pourtant dégagé jusqu’alors. Il percuta la Filante blessée de plein fouet et cette dernière fut violemment projetée contre la paroi rocheuse. Elle était morte sur le coup. Zohéir observait la scène sans broncher, les yeux quelque peu écarquillés. La gagnante finit par se relever, sans aucun remord sur le sombre dessein qu’elle venait d’accomplir. Elle épousseta ses vêtements et posa son regard sur le misanthrope, qui baissa les yeux. Ceux-ci laissaient transparaître toutes les émotions de l’elfe, et la Filante n’avait pas besoin de savoir ce qu’il pensait.

    - Sympa pour ton aide, mais je pouvais me débrouiller toute seule.

    Zohéir s’en doutait mais malgré tout, il avait tenu à aider la Filante car il lui était redevable. Elle l’avait peut-être blessé mais aussi sauvé des gardes une petite heure plus tôt en les menant sur une mauvaise piste. L’assassin ne comprenait toujours pas ce geste. La jeune femme aurait très bien pu le livrer aux soldates, ou encore le tuer. Mais elle n’avait rien fait. Rien ne coïncidait. La Filante remit une de ses mèches en place et reprit :

    - Au moins, je sais que tu ne me détestes pas autant que ça.

    Zohéir détourna un peu plus le regard. Il n’aimait pas passer pour un faible de la sorte. Car aider une personne était signe de faiblesse. Mais il aurait été lâche de laisser le combat se dérouler sous ses yeux sans réagir. Le fait que l’elfe était un assassin n’empêchait pas qu’il ait un code de l’honneur, en quelque sorte. Dissimulant un sourire, la tête légèrement penchée sur le côté, la Filante demanda :

    - Au fait, tu ne veux toujours pas me dire ton nom ?

    « dire » ne correspondait pas très bien dans cette situation, mais ça, la jeune femme ne le savait pas. Zohéir posa les yeux sur son bras toujours ensanglanté. Lui avouer son prénom le désavantagerait-il ? Peut-être que oui. Peut-être que non. De toute façon, l’elfe se dit qu’il n’avait rien à perdre. Il passa les doigts sur sa blessure jusqu’à ce qu’ils se colorent eux aussi de son sang et traça ensuite sur le sol de la caverne : « Zohéir ».

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.


Dernière édition par Zohéir X'enlil le Jeu 19 Avr - 8:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Mer 11 Avr - 1:23

Eleana en avait oublié la blessure du jeune homme. Mais avant qu'elle puisse saisir la fiole toujours dans sa poche, l'elfe fit quelque chose d'étrange. Il traça son nom avec du sang, formant le prénom Zohéir. Zohéir. Un nom peu commun et étrange, mystérieux. Cela correspondait bien à ce dénommé Zohéir.

-Zohéir, répéta-t-elle. Cela te va bien. Moi c'est Eleana.

Elle fronça légèrement les sourcils, en proie à une grande curiosité. Ce jeune homme était intriguant, étonnant. Elle voulait savoir ce qu'il renfermait.

-Tu es bien un homme peu commun, Zohéir, marmona-t-elle.

Lèvres princées, la jeune Filante sortit la fiole de sa poche, et rencontra le regard du jeune homme, toujours méfiant. Elle débouchonna la fiole, et remarqua le corps de l'elfe se raidir. Elle plongea son regard dans le sien, visage impassible, regard froid et intimidant habituel, mais elle était sincère.

-Je ne te veux pas de mal. Du moins, plus maintenant. Bois. Cela te ferra du bien.

Elle lui tendit la fiole, qui tenait dans le creux de sa main, paume ouverte. Qu'est-ce qui lui arrivait ? Elle ne le savait pas. Elle ne savait pas quelle raison la poussait à aider cet elfe. Ce qui était sûr, c'était qu'elle sentait que c'était ce qu'elle devait faire. A lui de décider s'il me fait suffisament confiance, pensa-t-elle.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Mer 11 Avr - 4:07

    - Zohéir, répéta-t-elle. Cela te va bien. Moi c'est Eleana.

    Ce prénom lui allait bien aussi. Eleana. Zohéir n’avait encore jamais entendu un pareil nom. Mais bon, il y avait un début à tout. L’elfe releva quelque peu les yeux vers la Filante. Cette dernière avait froncé les sourcils. À quoi pouvait-elle bien penser ? Que cherchait-elle à faire en gardant le misanthrope en vie au lieu de le livrer aux gardes ? Rien dans cette situation était logique. Zohéir aurait voulu en savoir plus sur Eleana, connaître ses intentions. D’où était née sa haine envers Kona ? Quoique ça, il s’en fichait un peu. Ce qu’il désirait vraiment savoir était le fait qu’elle prenait sa défense, et non celle de ses semblables. Peut-être était-elle le genre de personne reculée, effacée. Ou alors en contradiction avec les propos de la société. Trop de propositions et pas assez de certitudes. Eleana tira Zohéir de sa réflexion :

    - Tu es bien un homme peu commun, Zohéir, marmonna-t-elle.

    Peu commun ? Pourquoi pas. Dit par elle, cela semblait plausible, réel. Mais si cette Filante savait une seule chose de la vie du misanthrope, elle ne le trouverait sûrement plus aussi peu commun. Plus aussi humain. Plutôt sans cœur. Sans pitié. Mais peut-être n’apprendra-t-elle jamais l’instinct d’assassin de Zohéir. C’était sûrement mieux ainsi. Eleana se pinça les lèvres et sortit la fiole au liquide mauve de sa poche. L’elfe se raidit. Que comptait-elle faire ? La Filante déboucha la fiole avec un Plop sonore et planta son regard dans celui méfiant du misanthrope. Les pupilles de l’elfe s’étaient étrécies. Ses mains tremblaient légèrement, comme à chaque fois qu’il ne comprenait pas, qu’il avait peur ou qu’il n’arrivait pas à se contrôler. Cela lui donnait une certaine attitude de fou. Eleana planta son regard dans celui de Zohéir, qui détourna très vite les yeux. Lorsque les gens pensaient qu’il était faible, ils en étaient alors moins prudents et le misanthrope pouvait les tuer sans mal. Pourtant, ses envies sanguinaires étaient en ce moment dissimulées au plus profond de lui. Il n’avait aucune envie de tuer Eleana. Cette dernière le rassura :

    - Je ne te veux pas de mal. Du moins, plus maintenant. Bois. Cela te fera du bien.

    Elle lui tendit la fiole, tenant facilement dans le creux de sa paume. Zohéir dévisagea l’objet de verre. Il n’avait nullement confiance en cette Filante et ce n’était pas parce qu’elle l’avait en quelque sorte sauvé et qu’il lui avait avoué son prénom qu’il devait croire ses paroles. Et si c’était un piège ? Si toute cette situation n’était faite que pour faire tourner l’elfe en bourrique ? Si c’était le cas, c’était inutile, il est déjà fou. Mais encore une fois, Zohéir pensait ne rien avoir à perdre, mais peut-être à y gagner. Il tendit une main tremblante vers la fiole. Pas à cause de la peur, à cause de l’incompréhension. Cela lui arrivait souvent que ses mains tremblent, parfois sans aucune raison apparente. Il ne contrôlait plus ces soubresauts si fréquents. Encore une fois, il est fou.

    Le misanthrope se saisit de la fiole et manqua de la faire tomber tant ses mains tremblaient irrégulièrement. Il observa quelques instants le liquide mauve, bercé dans le tube de verre. Puis sans plus d’hésitations, il but. D’une traite. Un goût amer se répandit dans sa bouche. C’était dégoûtant, comme toutes les potions de toute façon. Zohéir avala avec peine. Le liquide mauve glissa dans sa gorge. Le goût infect le répugna plus que tout mais il ne dit rien. Sans blague. Au tout début, il ne sentit rien de particulier. Mais certains poisons agissaient quelques minutes après les avoir ingurgités. Donc la possibilité de mourir à tout instant restait complète. Puis la douleur à son bras se calma peu à peu. Elle ne disparut pas complètement mais s’apaisa. Zohéir écarquilla les yeux. Il comprenait encore moins désormais. Pourquoi Eleana l’avait-elle encore aidé en lui donnant ce remède ? L’elfe jeta un regard perdu à la Filante. Que cherchait-elle à faire, à la fin ? Repassant une nouvelle fois les doigts sur sa blessure, le misanthrope écrivit de nouveau sur le sol de la caverne, avec son sang. Un seul mot : « Pourquoi ? ». De longs discours étaient inutiles dans cette situation. Seul ce mot suffisait. Ces huit lettres voulaient tout dire. Et la réponse d’Eleana mettrait enfin un terme aux questions et aux doutes de Zohéir. Le misanthrope avait planté son regard dans celui de la Filante, puis il écrivit de nouveau : « Rien normal ». Bon, c’était parfois dur de comprendre l’elfe, mais ce qu’il cherchait à dire en ces deux mots était qu’il ne comprenait pas la situation, incitant alors encore plus Eleana à lui avouer pourquoi elle ne le tuait pas.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.


Dernière édition par Zohéir X'enlil le Jeu 19 Avr - 8:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Mer 11 Avr - 5:36

Les mains du jeune Zohéir tremblaient, si bien qu'Eleana aurait cru qu'il allait laisser tomber la fiole par terre maladroitement. Mais non. Avait-il peur ? Non, elle ne sentait rien qui exprimait ce sentiment. De la méfiance ? Oui, mais pas au point de trembler. L'incompréhension ? Peut-être, mais pas sûr. Finalement, il réussit à prendre la fiole entre ses doigts et la porter à ses lèvres. Il la but d'un trait. Au début, il ne réagit pas, puis il finit par se détendre. Sûrement à cause de la potion qui devait l'appaiser. Il lui jeta un regard ahurri. Visiblement, il pensait qu'elle voulait l'empoisonner. Elle soupira, comment lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas le tuer ? Elle eut une pensée. Si il avait bu la potion et qu'il croyait que c'était un poison, pourquoi l'avoir bu ? Voulait-il mourir ?

Les mouvements de l'elfe stopa les réflexions de la jeune fille. Il traça un "Pourquoi" sur le sol. La jeune Filante regarda pendant plusieurs secondes le mot tracé au sol avec un regard vide, juste avant que des nouveaux mots apparurent : Rien normal. Elle arqua un sourcil, perplexe. Que voulait-il dire ? Elle fit un aller-retour entre les mots et l'auteur. Elle soupira. Il avait été honnête avec elle, enfin, elle le croyait, à son tour de l'être maintenant. Elle s'assit face au jeune homme, les genoux repliés sur sa poitrine, ses bras entourant fermement ses jambes.

-Je ne sais pas, répondit-elle, son masque d'impassiblité commençait à défaillir, mais elle s'en fichait. Honnêtement, je n'en sais rien. Tu m'intrigues.

Elle ne comprenait pas la curiosité qu'elle ressentait à l'égard de Zohéir.

-Et puis, je n'aime pas les gardes. Eux non plus ne m'apprécie pas. Ce n'est pas parce que ce sont mes semblables que je ne dois pas me défendre et que je ne dois pas les traiter comme les autres.

Ne sachant pourquoi, elle ajouta :

-Je trouve leurs actes excessifs. Les gardes t'auraient attaquer pour rien. Alors que tu n'as rien fait.

Fronçant les sourcils, elle releva la tête et fixa l'elfe dans les yeux.

-Enfin, à ce que je sache ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Mer 11 Avr - 7:19

    Eleana soupira. Cette réponse ne satisfit pas Zohéir. La Filante allait-elle ne pas lui répondre ? Puis finalement, cette dernière vint s’asseoir en face du jeune elfe, les genoux repliés contre sa poitrine et les bras les entourant. L’elfe ne broncha pas, même si l’envie irrésistible d’être loin de cette mystérieuse femme l’assaillait inlassablement. Oh non, elle n’est pas repoussante ou quoi que ce soit. Mais pour un misanthrope, toute personne, quel que soit son physique ou son mental, est une sorte d’ennemi. Un conflit s’enclenche alors. Conflit que seul le misanthrope peu comprendre et accepter. Imaginez-vous quelqu’un vous fixant intensément sans détourner les yeux de vous. Vous êtes gêné, c’est normal, mal à l’aise. Zohéir, lui, l’est quinze fois plus que vous. Une goutte de sueur perla sur son front.

    - Je ne sais pas, répondit finalement Eleana. Honnêtement, je n'en sais rien. Tu m'intrigues.

    Petit à petit, au fur et à mesure que la Filante parlait, son ton neutre se dissipait, révélant ainsi des sentiments. Mais l’elfe n’y prit pas attention. Il fixait un point invisible au sol, ne captant que la moitié des paroles de la jeune femme. Il se contrôlait du mieux qu’il pouvait de ne pas attraper son poignard et l’enfoncer dans le cœur d’Eleana. Elle ne lui avait rien fait, mais l’instinct un peu trop assassin de Zohéir le poussait à se défendre lorsqu’il se sentait agressé. Et c’est exactement ce qu’il ressentait avec cette femme à seulement un pas de lui. Au lieu de rencontrer la garde de sa dague, les doigts du misanthrope se crispèrent autour de ses genoux, qu’il avait lui aussi repliés vers son torse. Il les serra si fort que ses phalanges blanchir.

    - Et puis, je n'aime pas les gardes. Eux non plus ne m’apprécient pas. Ce n'est pas parce que ce sont mes semblables que je ne dois pas me défendre et que je ne dois pas les traiter comme les autres.

    Les paroles de la Filante lui paraissait de plus en plus confuse. Mais il ne broncha pas. Il avait capté au moins une chose, c’était qu’elle aussi était une personne peu commune. Un peu hors du temps, un peu hors de la société. Poursuivant un but personnel, sûrement moins sanglant que celui de Zohéir. Pourtant, l’elfe appréciait les gens peu commun comme lui, les gens différents. Ils étaient de plus en plus rares sur ce monde qui ne tournait plus rond. Et quand elle disait « que je ne dois pas les traiter comme les autres », c’est-à-dire qu’elle attaquait tous les nouveaux venus ? Hum. Et Zohéir alors ? Bon, oui, elle l’avait blessé au début. Mais maintenant ?

    - Je trouve leurs actes excessifs, ajouta-t-elle. Les gardes t'auraient attaqué pour rien. Alors que tu n'as rien fait.

    C’est ce qu’ils pensaient tous en voyant Zohéir. Qu’il était innocent, insignifiant, faible, frêle, peut-être lâche, inutile. Le genre de personne que l’on brise comme une vulgaire brindille. Mais ils avaient tort. Ils avaient tous tort. Tous. Personne ne pouvait imaginer, à première vue, que le jeune elfe n’était pas qu’un piètre misanthrope muet, mais bien un assassin. Personne. Les gens n’aiment pas ce qui est illogique. Les erreurs de la nature, comme ils disent. Et tout ce qu’ils ne comprennent pas, ils le considèrent comme tel. Des fautes à rayer. Zohéir est pour eux une de ces fautes-là, le genre de choses incomprises et illogiques. L’elfe n’avait peut-être rien fait aujourd’hui, mais les jours avant, les années passées à tuer pour son compte personnel, on y jetait par les fenêtres ? Non, il fallait y prendre en compte. Un meurtre ne s’efface pas en claquant des doigts. Alors des centaines… Eleana releva la tête et fixa Zohéir, qui se figea, agrippant davantage ses genoux. Il serra les dents, les yeux toujours un peu écarquillés. Comme un fou.

    - Enfin, à ce que je sache ?

    Le jeune elfe se recroquevilla davantage. Ses mains tremblaient toujours mais il parvint à marquer au sol avec son sang, tant bien que mal : « Tu as tort. » Et un peu plus loin : « Comme tous. ». Zohéir se doutait bien qu’Eleana ne serait pas intimidée ou quoique ce soit. Elle était solide, cette femme. Mais peut-être ne verrait-elle plus le misanthrope comme elle l’avait fait jusqu’à maintenant. Peut-être exprimerait-elle du dégoût. De la peur. Du mépris, comme la plupart. Non, il ne fallait pas penser comme cela. Pessimiste. La Filante n’était pas commune, pourquoi penserait-elle comme tout le monde ? Peut-être accepterait-elle Zohéir comme il est ? C’était impossible. Bon, autant espérer. L’espoir fait vivre, d’après certains. Le misanthrope ne pouvant plus se contrôler davantage, il se décala sur la paroi jusqu’à mettre deux bons mètres entre lui et Eleana. Ce n’était pas contre elle. C’était justement pour la protéger.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.


Dernière édition par Zohéir X'enlil le Jeu 19 Avr - 8:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Mer 11 Avr - 7:51

L'elfe écrivit les mots "Tu as tords" et "Comme tous" sur le sol avec son sang. Eleana fronça les sourcils. Ce n'était pas ce qu'elle avait voulu dire. Elle disait qu'il n'avait rien fait de grave sur son territoire, hormis se "balader". Elle ne voulait pas insunier qu'il n'avait rien fait toute sa vie. Non. Sa non. Sa se voyait à son attitude, à ses réactions, ses mouvements. Elle savait que c'était un assassin, qu'il avait tué des gens. De sang froid, sans doute. Mais elle n'avait pas peur. Elle n'avait jamais peur. La jeune Filante ne ressentait rien à ce fait, vu qu'elle l'était aussi. Sauf que elle, ce n'était pas pour le plaisir, c'était un business. Des affaires qui allaient et venaient. Et finissaient par s'oublier. Comme des souvenirs. Le jeune homme finit par se renfrogner et s'éloigner d'elle, installant une certaine distante entre eux.

-Ce n'était pas dans mon intention de te mettre mal à l'aise, dit-elle en guise d'excuse.

Elle n'avait pas l'habitude de s'excuser. Elle ne l'avait jamais fait. Et elle ne comptait pas commencer aujourd'hui.

-Je n'ai pas dit ça en insinuant que tu étais faible, finit-elle par dire d'un ton catégorique. Juste que je suppose que tu n'as rien fait sur nos terres. A ce que je sache.

D'un tic, elle fit souffler une brise dans la caverne, distraite. Elle ne faisait pas consciemment, c'était plutôt quelque chose qui la relaxait. Sentir les fibres de la magie dans son corps, les courrants magiques qui circulaient, son union avec le vent.

-Je sais très bien que tu es un assassin, annonça-t-elle. Et tu sais quoi ? Sa ne me fait ni chaud ni froid. J'en suis une aussi.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Mer 11 Avr - 8:46

    Zohéir ferma les yeux un court instant. Il avait soudain envie de disparaître d’ici, de retrouver les toits de Méséria, Lansline, ou encore Gablod. Là seulement il était vraiment chez lui. Ici, dans cette caverne et en compagnie de cette Filante, il se sentait aussi bien étranger à ce monde qu’à lui-même. Il détestait plus que tout ne pas se comprendre. Et là, c’était exactement ce qui était en train de se produire. Il perdait le fil de ses pensées, divaguait un peu. Il n’arrivait pas à se contrôler aussi bien lui que cette situation. Tout lui échappait. Comme l’eau trouvant toujours un chemin pour s’échapper des mains en coupole qui tentent vainement de la recueillir.

    - Ce n'était pas dans mon intention de te mettre mal à l'aise, fit Eleana.

    Zohéir ne s’attendait pas du tout à ce qu’elle s’excuse. Ce n’était pas de sa faute, elle n’avait rien à se reprocher. Alors pourquoi ce pardon implicite ? Et l’elfe était habitué maintenant, pas la peine d’en reparler pendant dix ans. Mais la Filante semblait si sûre de ses paroles. Avait-elle tout deviné ? Ce genre de choses peuvent être compliquées mais parfois si évidentes. Avait-elle finalement compris que Zohéir était un assassin ? C’était fort probable, au plus grand désarroi du misanthrope qui se renfrogna davantage. La situation était d’autant plus étrange que l’atmosphère se faisait pesante. Un lien invisible se tissait. Si Eleana avait compris que l’elfe était un assassin, c’était qu’elle devait connaître la chose. En était-elle une elle aussi ? Sans aucun doute. Cette affirmation déplut à Zohéir, lui qui pensait rencontrer quelqu’un non happé par le cycle sempiternel de la mort. Cette dernière semblait s’obstiner à le suivre où qu’il aille.

    - Je n'ai pas dit ça en insinuant que tu étais faible, finit par dire Eleana d'un ton plutôt assuré. Juste que je suppose que tu n'as rien fait sur nos terres. À ce que je sache.

    Oui, vu sous cet angle, Zohéir n’avait rien fait ici. Pour l’instant. En réalité, il n’était que très rarement venu sur le territoire des Luminea. Lui qui, pourtant, adorait voyager, prenait un certain recul à venir sur les terres des Filantes. Il avait gardé un assez mauvais souvenir de sa première rencontre avec une Filante, celle de Parpanum. Depuis, ces êtres ne l’inspiraient guère. S’il était venu ici, ce n’était pas par envie suicidaire ou assassine. Non, plutôt par besoin de calme. De réfléchir un peu. Zohéir qui réfléchit ce n’était pas rare, comparé à ce que beaucoup pourraient croire. Et le misanthrope savait bien -et espérait aussi- que la Filante ne le prenait pas pour un faible. Il ne voyait d’ailleurs pas le rapport. Une fine brise s’engouffra dans la caverne. Zohéir releva les yeux vers Eleana.

    - Je sais très bien que tu es un assassin, annonça-t-elle. Et tu sais quoi ? Ça ne me fait ni chaud ni froid. J'en suis une aussi.

    Le jeune elfe esquissa un pauvre sourire désabusé. Oui, c’était ce qu’il avait cru comprendre. Mais le ton neutre avec lequel la Filante avait lâché ces mots déstabilisa le misanthrope. Elle avait dit cela comme si c’était évident et courant. Pourtant, la plupart des gens, même des assassins eux aussi, pensaient que tuer était mal. Alors pourquoi parler de cela comme si l’on abordait le sujet des douze carottes sur l’étalage du marchand ? Zohéir ne trouvait pas que tuer était quelque chose de « mal » au sens propre. Le mal en lui-même n’existait pas pour lui. Il pensait que certaines personnes répandaient ce « mal » suite à une situation les ayant troublée psychologiquement dans le passé, où ils auraient vu ce « mal » de leurs propres yeux. Zohéir, lui, n’avait pas vraiment de raison de tuer. Il le faisait simplement parce que cela lui plaisait. Beaucoup. Au fil du temps, commettre des meurtres était devenu un besoin. Comme la cigarette ou l’alcool, au bout d’un moment, on ne peut plus s’en passer. Le misanthrope tendit le bras et inscrivit sur le sol avec son sang : « Tu aimes voyager ? » Depuis la dernière fois qu’il avait posé cette question, il avait appris à ne plus faire de fautes d’orthographes dans cette phrase. Mais les lettres étaient peu lisibles, vu que ses mains tremblaient toujours et que l’elfe n’avait pas l’habitude d’écrire. Cette question était devenue une sorte d’obsession pour lui. Elle voulait à la fois tout et rien dire. C’était cela que Zohéir aimait dans les mots. Ils avaient tous mille sens différents, mille significations.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.


Dernière édition par Zohéir X'enlil le Dim 22 Avr - 3:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Mer 18 Avr - 7:14

Elle le regarda tracer les mots sur le sol. Mais pourquoi gardait-il donc ce silence pesant ? Etait-ce oar obligation ou par choix ? Eleana ne trouvait aucune hypothése plausible sur le fait que quelqu'un veuille garder le silence à jamais. A moins que cet individu est enduré quelque chose d'attroce. Mais elle doutait que ce genre d'vènement ait pu se produire dans la vie de Zohéir. Il semblait fort, résistant et impénétrable. Toute fois, elle percevait une certaine tristesse en lui, des doutes, de la confusion, et elle ne savait pas qu'elle était l'origine de ses sentiments. Tout cela faisait de lui un homme unique. Une rencontre exceptionnelle, étrange, enigmatique. La jeune Filante n'avait jamais vécut cela. Cela l'intriguait tout autant que sa la frustrait. Elle voulait en savoir plus, elle voulait comprendre la situation. Non, mieux : Le comprendre, lui. Cet individu lui était indéchiffrable, comme un calcul mathématique qu'il nous intéréssait tellement que l'on voulait plus que tout découvrir sa réponse. C'était comme ça qu'elle décrivait les relations sociales : Des problèmes. Peut-être une comparaison peu flatteuse, mais très véridicte. Elle attendait toujours uen proposition pour rompre son opinion. Mais tant que ce jour n'arriverait pas, elle garderait cette idée en tête.

Elle pencha la tête sur le côté tout en lisant la phrase notée sur le sol. Elle repoussa ses cheveux d'un geste sec en observant la sortie de la caverne d'un regard absent.

-Voyager est un mot bien vague, soupira-t-elle.

Comprenant que l'elfe désirait obtenir une véritable réponse, elle expliqua :

-Je "voyages" souvent, oui. Mais par nécessité. Par obligation. Et non par envie. J'ai du fuir, me sauvre, m'infiltrer, dans pleins de genres d'endroits qu'il y aurait mieux fallut que je ne connaise pas. Mais pourtant, c'est le cas (Elle eut un rictus amer). Je n'aime pas voyager dans ces conditions. Je ne vois pas la joie que je devrais ressentir en faisant sa.

Sentant ses muscles la lançer, comme s'ils voulaient qu'elle fasse de l'excercice, elle soupira. Elle ne voulait pas croiser le regard de Zohéir, elle se sentait éritée. Ce qui était bizarre. D'un geste presque nerveux, alors qu'elle ne l'était pas, elle fit tourner de l'air dans la paume de sa main droite. Elle fixa la bulle qui se formait à son seul désir.

-Mais c'est sûr que j'aimerais, répondit-elle avec une tristesse persceptible malgré ses efforts pour l'éviter. Je veux dire, voyager par choix. Choisir où aller. Avec qui. Et pour quelle raison. Oui, j'aimerais plus que tout au monde : Être libre.

Fronçant les sourcils et comprenant guère ce qu'elle venait de déclarer à haute voix, ce qu'elle n'avait jamais fait, la bulle d'air formée s'évapora dans un petit nuage de fumée. Eleana continua à dévisager sa main avant de serrer le poing et de renforcé son regard de glace. Elle reprenait son masque impassible et froid, si bien qu'on aurait cru qu'elle ne l'avait jamais enlevé.

-Et toi ? Demanda-t-elle.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Mer 18 Avr - 9:48

    - Voyager est un mot bien vague, soupira Eleana.

    Zohéir ne la quittait pas des yeux. C’était exactement ce qu’il voulait que pense la jeune femme : que « voyager » était un mot à mille et un sens. Cette réponse ne le satisfit qu’à moitié. Désormais, il était comme intriguée par cette Filante qui, d’un, ne le rejetait pas à cause de ses origines d’assassin, et de deux, pensait pareillement à l’elfe concernant le mot « voyager ». Il la trouvait fascinante, dans sa manière de manier le vent, dans sa manière de répondre aux questions. Dans sa manière de comprendre, aussi.

    - Je "voyage" souvent, oui. Mais par nécessité. Par obligation. Et non par envie. J'ai dû fuir, me sauver, m'infiltrer, dans pleins de genres d'endroits qu'il y aurait mieux fallut que je ne connaisse pas. Mais pourtant, c'est le cas (Elle eut un rictus amer). Je n'aime pas voyager dans ces conditions. Je ne vois pas la joie que je devrais ressentir en faisant ça.

    Zohéir la dévisagea. Il n’avait jamais connu cela auparavant : voyager par contrainte et par obligation. Dans sa vie de tous les jours, il avait toujours été libre. Il tuait quand l’envie lui prenait. Il volait quand la faim l’assaillait. Et plus que tout, aucune frontière ne pouvait l’arrêter. Aussi bien sur Eséphia, avec les Alliances, que dans l’âme, avec les limites du songe et de la réalité. Aucune limite de l’esprit ne le retenait. Il se considérait comme libre, même s’il ne l’était pas au sens littéral du terme. Personne ne l’était de toute façon. Eleana fit onduler l’air dans la paume de sa main droite et une bulle se forma aisément. C’était fascinant. Zohéir observait l’air lui obéir comme s’il s’agissait de la chose la plus improbable sur tout Eséphia.

    - Mais c'est sûr que j'aimerais, répondit finalement la Filante avec une tristesse perceptible dans la voix. Je veux dire, voyager par choix. Choisir où aller. Avec qui. Et pour quelle raison. Oui, j'aimerais plus que tout au monde : Être libre.

    Le misanthrope ne bougea pas, se contentant de détourner le regard. Oui, c’était ce que tout le monde souhaitait, être libre de voyager. Mais l’ampleur du mot était telle qu’il était impossible d’imaginer quelqu’un de vraiment libre. Plutôt stéréotypé. Zohéir avisa une pierre pointue dans un coin de la caverne et s’en saisit. Il s’en servit pour tracer ensuite sur le sol : « Personne n’est libre. » Il était conscient de ne pas être très optimiste mais il continua : « Tu peux voyager sans forcément bouger d’ici. » J’arrête tout de suite tous les esprits tordus qui viennent de s’éveiller. Non, le misanthrope ne parle pas de « voyager » dans ce sens-là. Plutôt dans le sens fermer les yeux et se concentrer pour découvrir tout le libre arbitre auquel on avait accès dans la pensée. C’était encore une fois fascinant. Mais très frustrant.

    Puis Zohéir écrivit de nouveau : « As-tu peur ? » Là encore, le sens de la question était vague. Très vague. Peut-être même plus qu’avec « voyager ». Dans le mot « peur » il parlait de lui. Eleana ressentait-elle de la crainte à son égard ? Avait-elle peur de rester avec lui ? Pourtant, lui, il ne voulait pas partir. Il voulait rester avec cette femme. Rester avec la seule personne qui ne le rejetait pas, à part Sarah. Il voulait en savoir plus sur elle. Tout savoir. Ces derniers mots furent : « Laisse-moi rester avec toi. S’il te plaît. » C’était étrange pour un misanthrope de vouloir rester avec quelqu’un. Mais aujourd’hui plus que jamais, Zohéir ne voulait pas être seul.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Jeu 19 Avr - 9:15

L'elfe traça les mots "Personne n'est libre". Le coeur d'Eleana se serra à cette pensée. Oui, il avait raison. Personne n'était libre. C'était bien ce qui était irritant. Toute fois, elle ne cessait pourtant pas de cesser de liberté. Qu'un jour, elle serrait libre. Libre de ses propres choix, avec qui elle les ferait, dans quel but. Être tout simplement libre de vivre sa vie. Elle soupira d'un air las. Oui, c'était une idée merveilleuse. Mais impossible pour elle. Elle ne serrait jamais libre. Jamais.

Zohéir écrit ensuite "Tu peux voyager sans pour autant bouger d'ici" sur le sol. Elle dévisagea les mots avec attention. Oui, c'était une autre façon de voir les choses. Voyager par l'esprit, dans son imagination. Puisée dans ses désirs les plus profonds, ses envies. Oui, une bonne chose. Mais qui n'était pas réel. La jeune Filante voulait éprouvé ce sentiment de liberté si intense qu'elle désirait tant ressentir un jour, mais pas à travers des pensées rêveuses.

"As-tu peur ?". Cette phrase, sonnant enigmatiquement, voir étrangement, résonnait dans l'esprit de la jeune fille. Cette dernière n'eut aucune réaction. Elle se contenta de prendre une bouffée d'air et d'expirer calmement. Peur ? Eleana n'avait jamais connu la peur. Ce sentiment lui était étranger. Complétement et irrévocablement.

-Non, répondit la jeune fille d'un ton presque impérial, voir sévère. Avoir peur est une faiblesse. Avoir une faiblesse veut dire que tu es faible, fragile. Or je ne le suis pas. Je ne connais pas la peur. Je ne l'ai jamais ressentit.

Elle se rendit compte que ses paroles sonnaient comme venant d'une personne prétentieuse. Elle se maudit d'avoir parler sur ce ton et en ces termes. Voilà qu'il allait la prendre pour une grosse tête et une prétensieuse. Elle serra ses doigts. Elle n'était décidément pas douée avec les relations sociales. Eleana replia ses genoux contre sa poitrine. Et baissa le regard, presque honteuse.

La jeune Filante décida de prendre en compte un autre aspect de la question du jeune homme.

-Mais je n'ai pas peur de toi, si c'était ce que tu voulais savoir. Je n'ai pas peur. Au contraire.

Vu qu'elle avait baissé la tête, elle n'avait pas pu remarquer les derniers mots que le jeune elfe avait écrit sur le sol. Elle leva lentement le regard, et lu plusieurs fois la phrase afin d'être sûre de sa signification, comme si elle n'arrivait pas à y croire. Elena releva la tête et plongea son regard gris tempête dans celui de Zohéir. Son visage laissait apparaître une once de joie. Ce qu'elle ne s'en rendait pas compte.

-Oui, je reste avec toi, assura la jeune fille d'une voix presque douce.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Jeu 19 Avr - 10:13

    La réponse d’Eleana fut brève, et plutôt étonnante de la part d’une femme. Non, pas un cliché, une réalité. Bon, c’était vrai qu’elle avait déjà montré de quoi elle était capable contre les gardes et Kona. Mais ses paroles eurent l’effet d’un coup de poing pour Zohéir. Il la trouvait soudain si déterminé, si forte. Si sûre d’elle. Une once de respect germa en lui. Eleana adopta une voix sévère et répondit :

    - Non. Avoir peur est une faiblesse. Avoir une faiblesse veut dire que tu es faible, fragile. Or je ne le suis pas. Je ne connais pas la peur. Je ne l'ai jamais ressenti.

    Faible ? Zohéir avait toujours eu peur. Peur des autres, peur de la mort, de la vie. Du néant, plus que tout. De l’espoir aussi. Ce qui ne l’empêchait pas de terrasser ennemi sur ennemi, parfois même puissant. Et pas modeste en plus. Mais il fallait être réalité, parfois. Les paroles véritables étaient toujours mieux que la fausse modestie, quand cela ne dépassait les bornes et ne devenait pas de la vantardise. Zohéir planta son regard dans celui d’Eleana. Il écrivit simplement sur le sol, avant qu’elle n’enchaîne : « Personne ne craint rien. Personne n’est invincible. » Oui, lorsque l’on cherchait à avoir le moral remonté avec de l’optimiste, mieux valait ne pas communiquer avec Zohéir.

    - Mais je n'ai pas peur de toi, si c'était ce que tu voulais savoir. Je n'ai pas peur. Au contraire.

    Oui, c’était ce que Zohéir voulait savoir. Et sa réponse le rassurait. Eleana aurait très bien pu rester avec lui en le craignant, c’était plausible et très probable. Mais non, elle ne ressentait aucune peur à son égard. Une vague de soulagement emplit le jeune elfe. Puis la Filante posa les yeux sur les derniers mots du misanthrope. Elle sembla réfléchir profondément et Zohéir se mordit la lèvre inférieure. Finalement, Eleana releva la tête et planta ses yeux dans ceux de l’assassin, qui s’empressa de détourner le regard. Il ne voulait pas que la jeune Filante devine ce qu’il ressentait.

    - Oui, je reste avec toi, assura-t-elle.

    Sa voix en était presque… Douce ? Le misanthrope releva un peu les yeux. Jamais. Au grand jamais, quelqu’un lui avait déjà parlé ainsi. Ah si, peut-être Sarah. Ou peut-être pas. Les gens comme Eleana étaient rares. Ceux qui ne se souciaient pas de vos actions, de votre passé, mais semblaient d’office vous comprendre. C’était frustrant. Zohéir écrivit finalement sur le sol, les mains tremblantes : « Moi, j’ai peur. » Il n’avait pas l’habitude de se retrouver dans ce genre de situations. Cela faisait maintenant plusieurs heures qu’ils s’étaient rencontrés. Dehors, le soleil commençait peu à peu à décliner derrière la cime des arbres centenaires. La forêt semblait revêtir son silence nocturne, simplement brisé par le chant litanique des grillons. La nuit ne tarderait pas à tomber.

    Zohéir tourna la tête vers Eleana et, sans la regarder, il traça sur le sol : « Voyager. Pour aller où ? » Le misanthrope avait déjà parcouru de nombreux endroits d’Eséphia, et si la Filante y tenait vraiment, il pourrait l’y conduire. Voyager. Être libre. Il traça de nouveau « C’est dur d’être libre lorsque l’on est des tueurs. » Puis il se recroquevilla contre le mur.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.


Dernière édition par Zohéir X'enlil le Dim 22 Avr - 3:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Ven 20 Avr - 8:49

L'elfe écrivit au sol "Moi j'ai peur". Eleana fut surprise. Lui, ce jeune homme si froid, impassible, mystérieux, ressentait de la peur ? De la véritable peur, de la crainte ? Ce sentiment si étrange, et désagréable et nuisible ? Elle en était étonnée. Elle le voyait comme quelqu'un de fort, la tête sur les épaules, encaissant les épreuves avec dignité et courage. Elle n'avait jamais soupçonner que ce jeune elfe pouvait éprouvé de la peur. Cette révélation ne le dévaloriser pas à ses yeux, oh non. Elle le voyait juste sous un autre angle. La jeune Filante était consciente de l'humanité encrée au coeur de Zohéir, qu'il avait du mal à sortir. Etrangement, elle voulait lui apprendre à la sortir. A redevenir humain. La normalité n'existait pas. Mais devenir -un état semblable- comme les autres. Lavé de sa culpabilité, de sa peur, de ses craintes, et des autres émotions. D'un côté, elle fut touchée par la confiance que lui témoignait le jeune elfe. Il n'avait pas hésité à lui parler honnêtement, et lui faire savoir une chose si intime. Enfin, c'était ce que sa l'était aux yeux de la jeune fille, qui trouvait ce sentiment trop nuisible pour être voyant de la part de son entourage.

Zohéir écrivit au sol les deux phrases suivantes : "Voyager, pour aller où ?" et "C'est dur de voyager lorsque l'on est des tueurs". Ces assemblages de mots laissèrent reflexion à Eleana.

-Nos actes ne devraient pas nous empêcher de s'inclure à la société, annonça d'un ton catégorique, presque révoltée par une rancune certaine. Chacun possède un côté sombre au fond de lui, inutile que le notre nous soit un fardeau.

D'un ton plus calme et posé, elle poursuivit :

-Peut-être que les autres nous voit à travers des regards critiques et dégoûtés, mais cela ne devrait pas nous stoper de vivre.

Elle regarda le jeune assassin dans les yeux.

-Moi je voudrais aller n'importe où. Du moment que je peux décider de faire mes propres choix. Choisir où je vais, avec qui, dans quel but. Seulement être mâitresse de cette décision.

D'un ton plus amer, elle se renfrogna en disant :

-Mais cela n'arrivera pas de sitôt.

Elle n'avait pas remarquer le changement de position du jeune Zohéir. Il se collait contre la paroie rocheuse en se recroquevillant. La jeune Filante chassa ses sombres pensées accompagnées de rancune et d'amertume, et adopta un ton calme et plus doux.

-Pourquoi me crains-tu ? Demanda-t-elle.

Elle notait bien que ce jeune elfe évitait de trop s'approcher d'elle. Mais pourquoi ? Elle ne comprenait pas. La craignait-il ? Non, pas du tout. La jeune fille prennait parfaitement conscience de l'agilité et de la force de son interlocuteur. Il était loin d'être effrayé par elle. Non, ce n'était pas ça. Mais quoi ? Appréhendait-il ses réactions ? Certes, Eleana n'avait guère eut l'habitude de se mêler avec des personnes de façon amicale, mais pas au point de réagir comme Zohéir. Mais bon, après tout, elle ne connaissait rien de sa vie. Qu'est-ce qui lui disait que ce jeune homme était stable et parfaitement serrein d'esprit ? Son intuition.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Ven 20 Avr - 9:39

    - Nos actes ne devraient pas nous empêcher de s'inclure à la société, fit Eleana d’une voix catégorique. Chacun possède un côté sombre au fond de lui, inutile que le nôtre nous soit un fardeau.

    Oui, mais certains plus que d’autres utilisaient ce « côté sombre » comme une sorte d’arme. Un raison pour tuer ou pour faire souffrir. Chacun avait une vie, chacun avait le droit de la vivre. Les assassins comme lui, et elle apparemment, se mettaient en travers de ce principe, et cela à l’encontre de ce que désirait la société. Mais bien souvent, c’était à cause de celle-ci que les criminels étaient contraints de tuer. Pour vivre, pour manger, parfois, pour trouver de l’argent et survivre. C’était ainsi. Là où finissait tous ceux rejetés par cette foutue société, qui pouvait se montrer quand même bien utile parfois, quoi qu’on en dise. Sauf que Zohéir ne tuait pas pour survivre, même s’il n’avait pas un sou dans sa poche. Il tuait par plaisir. Il était donc un total fautif, et lui seul pouvait assumer sa culpabilité.

    - Peut-être que les autres nous voit à travers des regards critiques et dégoûtés, mais cela ne devrait pas nous stopper de vivre.

    Là, ils étaient tous les deux d’accord. Sur ce point, il n’y avait pas de doute, on en revenait au principe du « Chacun a une vie, chacun a le droit de la vivre. » Eleana planta son regard dans celui du misanthrope et, pour une fois, celui-ci ne détourna pas les yeux. Un petit pas pour Eleana, un grand pas pour Zohéir.

    - Moi je voudrais aller n'importe où. Du moment que je peux décider de faire mes propres choix. Choisir où je vais, avec qui, dans quel but. Seulement être maîtresse de cette décision.

    Oui, c’était un semblant logique. Alors elle n’avait pas de destination précise en tête ? Zohéir, lui, voulait plus que tout aller vers la musique. Dans un pays peut-être ravagé par la guerre, ou dans une maison abandonnée et défoncée, mais vers la musique. Oui, cela lui semblait une bonne destination. Mais elle paraissait si improbable, comme un espoir que l’on sait éphémère. Eleana se renfrogna et dit d’un ton amer :

    - Mais cela n'arrivera pas de sitôt.

    Oui, c’était aussi la conclusion à laquelle Zohéir était parvenu depuis longtemps. Rien n’arrivait sans sacrifice. Et le misanthrope avait déjà tout sacrifié. Tout sauf sa vie. Puis d’un ton irréellement calme, Eleana posa la question que redoutait tant le jeune elfe :

    - Pourquoi me crains-tu ?

    Zohéir avait mille et une raisons de la craindre. Petit un, elle était lucide, elle, pas folle ou complètement psychopathe comme lui. Ils faisaient comme partis de deux mondes différents. Petit deux, la sensation de se trouver près d’une autre personne et de parler avec elle était insolite pour le jeune elfe, et il ne savait pas s’il devait l’apprécier ou la repousser. Petit trois, Zohéir avait peur de lui faire du mal sous un élan de folie. Un seul faux mouvement de la part de cette jeune Filante et il était bien capable de lui trancher la gorge. Mais le pire était qu’il le ferait de son plein gré. C’était effrayant. Le misanthrope inscrit donc sur le sol : « Si je n’étais pas fou, je ne serais rien d’intéressant aux yeux du monde. » Cela reflétait bien la situation. Puis agrippa de nouveau ses genoux et enfonça ses ongles sur le tissu de son vêtement jusqu’à en avoir mal. Il fallait qu’il évacue sa frustration. Puis, la main tremblante, il écrivit de nouveau : « Je peux toucher ta main ? S’il te plaît. » Oui, Zohéir est fou. Mais avec le temps, vous avez dû le comprendre. Et le misanthrope n’avait presque jamais, à part avec Sarah, effleurer la peau d’une autre personne. Comme un enfant curieux, il avait envie de savoir. De comprendre pourquoi lui était fou, et pas quelqu’un d’autre. De savoir s’il était si différent que cela que quelqu’un d’autre. Il ne voulait pas être seul dans son monde, pas maintenant.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Dim 22 Avr - 8:17

Le coeur d'Eleana se serra en lisant l'inscription notée sur le sol. "Si je n’étais pas fou, je ne serais rien d’intéressant aux yeux du monde". Cette phrase la tourmentait. Elle trouvait ça injuste le jugement que se faisait Zohéir sur lui-même. Il se rabaissait lui-même dans son estime, cela peinait la jeune Filante. Qui le trouvait tout sauf innintéréssant. Au contraire, elle le trouvait fascinant. Tant il était mystérieux, cela l'intriguait.
Avant qu'elle ait pu formuler une réponse, le jeune elfe écrivit une autre phrase encore plus intriguante sur le sol : "Je peux toucher ta main ? S'il te plaît". Cette phrase la toucha. Non pas qu'elle était émue qu'il lui demande la main, non pas du tout. Mais qu'il soit si méfiant, hésitant, presque effrayé d'oser demander une chose pareille. La jeune fille identifiait facilement un tourbillon de sentiments qui envahissait sans cesse le coeur du jeune homme, et le rongeait à l'intérieur.

Pour toute réponse, elle tendit la main vers lui. Ses mains blanches aux longs doigts fins étaient dénudées, en un signe de confiance. Oui, car dans ce geste, Eleana lui soufflait qu'elle lui faisait suffisament confiance, qu'elle n'avait pas peur de lui. Que, même, qu'elle commençait à l'apprécier. Elle le regardait d'un regard non glaçial, et encore moins intimidant. Ce qui se passait rarement.

Afin de rompre le malaise qui s'installait légèrement, elle répondit à son affirmation précédente :

-Je te trouve tout sauf innintéressant, Zohéir, murmura-t-elle, sincère. .Tu ne m'effraies pas. Et j'ai ... Confiance en toi. Je crois même que je t'apprécies assez

Elle voulait être sûre qu'il se sente bien, en sécurité. Elle voulait le rassurer, lui expliquer qu'elle ne désirait nullement le tuer ou le remettre aux autorités. Elle voulait qu'il ait confiance.

-Enfin, toi, je ne sais pas vraiment ... Marmona-t-elle, indécise.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Lun 23 Avr - 1:04

    Au plus grand étonnement de Zohéir, Eleana tendit sa main dénudée devant lui. Sa peau était blanche comme la porcelaine et ses longs doigts fins n’attendaient que le retour de confiance de l’elfe. Celui-ci fixa la paume de la Filante comme s’il s’agissait du plus précieux des trésors. Son souffla s’accéléra. Il s’approcha lentement, à genoux sur le sol rocheux, d’Eleana. Prudemment. Puis il s’arrêta à deux mètres d’elle et ne bougea plus, hésitant. Il ne savait pas, il avait peur. Peur de commettre quelque chose de mauvais, encore une fois. Il était effrayé aussi à l’idée qu’en la touchant, elle ne disparaisse, ne s’efface, ne se dissipe comme le vent qu’elle maîtrisait si bien. Ou même sans aille, tout simplement. Il observa sa main longuement, hésitant, tandis qu’elle ajoutait en un murmure sincère :

    - Je te trouve tout sauf inintéressant, Zohéir. Tu ne m'effraies pas. Et j'ai... Confiance en toi. Je crois même que je t’apprécie assez.

    Le misanthrope releva les yeux vers Eleana. Son regard croisa celui gris tempête de la jeune Filante. Etait-elle sincère dans ses mots ? En tous les cas, s’il elle ne l’était pas, elle jouait très bien la comédie. L’impassibilité dans sa voix se dissipait au fur et à mesure de la conversation implicite. Zohéir ne comprenait pas, du moins, il ne comprenait plus. Il n’avait jamais eu confiance en quelqu’un et personne n’avait jamais eu confiance en lui. Ce brusque changement dans ce principe le troublait énormément. Comment devait-il réagir ? Il ne savait pas ce qu’il ressentait en cet instant. Etait-ce de la confiance, comme le disait Eleana ? Ou simplement de la crainte ? Ses yeux se perdaient dans ceux de la Filante, tandis qu’il cherchait désespérément à comprendre les paroles de la jeune femme.

    - Enfin, toi, je ne sais pas vraiment..., ajouta celle-ci entre ses dents.

    Comment lui faire savoir ce qu’il ressentait ? Zohéir posa les yeux sur la main d’Eleana, toujours paume ouverte vers lui. Alors il s’approcha un peu plus, et tendit ses doigts vers ceux de la Filante. Sa peau effleura celle de la jeune femme, et il recula brusquement la main, comme brûlé. Les doigts d’Eleana étaient chauds, malgré leur blancheur non commune. La vie palpitait dans son corps, il ne fallait pas une loupe pour le remarquer. Zohéir tendit la main et effleura une nouvelle fois le bout des doigts de la Filante. Ses fins doigts descendirent ensuite jusqu’à sa paume, où ils s’attardèrent. Puis la main du misanthrope parcourut celle d’Eleana, effleurant sa peau comme si elle était faite du plus pur des cristaux. Ses gestes étaient irréellement doux et calculés. Il craignait qu’un simple faux mouvement brise cet instant de complicité. En caressant la main de la Filante, Zohéir découvrait un autre monde. Ses doigts effleuraient lentement ceux d’Eleana, sa peau si chaude et blanche. Il parcourait les lignes de sa main comme s’il n’avait jamais rien vu de semblable. C’était unique. C’était magique.

    Puis finalement, le pouce contre la paume de la Filante et les autres doigts sur le dos de sa main, Zohéir ne bougea plus. La main de la jeune femme dans la sienne. Il ne voulait pas la lâcher, pas déjà. Dans la chaleur de la peau d’Eleana, il puisait tout. Et dans « tout », il y avait « l’espoir ». Oui, cette chose qu’il reniait inlassablement et qu’il détestait. Ce principe même qui était le lourd fardeau de sa misère. Il fuyait le regard de la Filante, comme s’il craignait qu’elle le rejette tout à coup ou qu’elle retire sa main brusquement. Brisant ainsi cet instant de complicité qu’il n’avait jamais eu avec une personne. Sans relâcher la main d’Eleana, Zohéir s’assit près d’elle, adossé à la paroi de la caverne. Malgré cet élan de confiance, un mur invisible semblait toujours batti entre eux. Comme indestructible, la limite qui empêchait les deux mondes de se mêler. Car oui, le misanthrope et la jeune femme faisaient tous les deux partis de deux univers différents. Uniques.

    Malgré tout, à l’endroit même où se trouvait leurs deux mains l’une dans l’autre, le mur commençait à s’effriter. Le jeune elfe refusait de regarder la Filante en face, et inscrivit sur le sol de sa main valide : « Tu ne devrais pas avoir confiance en moi. » Pourtant, en écrivant ces mots, Zohéir s’avoua qu’il se sentait incapable de faire du mal à Eleana, du moins volontairement. La nuit était maintenant tombée, dans la forêt. La caverne s’assombrissait peu à peu. Le misanthrope serrait toujours la main de la Filante, et la sienne de tremblait presque plus.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir] Lun 23 Avr - 2:58

La respiration d'Eleana accélera. Son coeur tembourinait dans sa poitrine. Ce n'était pas sous le coup de l'adrénaline qu'elle éprouvait lors de combats, non, plutôt des instants si élèctrisant qui se faisait ressentir dans tout notre corps. C'était ce qui se passait. C'était ce que ressentait la jeune Filante. Puis, Zohéir finit par tocher la main de son interlocutrice. Hésitant au début, il finit par devenir presque confiant. Il effleura, toucha, frôla la main de la jeune femme comme si c'était un trésor innestimable à ses yeux et si fragile. Elle demeura immobile, ses yeux braqués sur leurs mains respectives. Le jeune elfe évitait le regard de la jeune femme brune, qui l'observait d'un regard paisible. Il semblait moins mal à l'aise maintenant, il semblait plutôt empreint à une curiosité palpable.

Bientôt, leurs mains s'entrelaçèrent. Le pouce du jeune homme placé sur la paume d'Eleana, tandis que le reste de ses doigts tenaient la main de la jeune Filante. Le reste du monde semblait presque invisible, seules leurs présences demeuraient présentes. Comme si eux seuls peuplaient ce monde si vaste. La main du jeune homme était tiède, mais une légère chaleur se faisait ressentir. La jeune femme sentait et devinait les nombreuses heures passées aux entraînements au corps à corps par le simple contact de ses mains.

Un courant élèctrique la traverça et, sous le coup, distraitement, elle fit souffler le vent dans leur direction, faisant voler ses cheveux et ceux de Zohéir. Malgré la brise, le regard gris tempête de la jeune brune restait rivé vers le visage neutre du jeune elfe.

Ce dernier prit un air presque triste, et écrivit les mots «Tu ne devrais pas avoir confiance en moi" sur le sol caillouteux. Elle fronça légèrement les sourcils. Pourquoi ne devrait-elle pas avoir confiance ? Une pensée traversa son esprit. Il n'avait pas confiance en lui-même, et préférait qu'elle fasse de même. Mais elle ne voulait pas. Comme d'habitude, sa perceverance et sa détermination l'empêchait d'être "raisonnable". Non, c'était pire, elle ne voulait pas être raisonnable. N'importe qui aurait prit ses jambes à son cou en étant tomber sur Zohéir, mais elle non. Elle restait avec lui, en sachant pertinament qu'un simple coup de lame pourrait lui ôter la vie. Mais elle s'en fichait. Sa curiosité la tiraillait, elle voulait découvrir qui était cet homme si mystérieux. Elle voulait savoir qui était il. C'était étrange, mais vrai.

-Peut-être pas, confirma-t-elle d'une voix lointaine. Mais je n'ai jamais respecter les règles, je n'ai jamais été raisonnable. Donc cela ne me dérange pas.

Elle opta un ton plus sérieux.

-Tu n'as pas confiance en toi, tu ne veux pas que d'autres personnes t'approche, ou qu'ils osent te donner leur confiance, raconta-t-elle.

Elle ne savait pas si c'était vrai ou pas, mais c'était ce qu'elle croyait.

-Pourtant, moi, j'ai envie. J'ai envie d'avoir confiance en toi, et justement j'ai confiance. C'est comme ça.

Malgré son air sage et réfléchit, elle espèrait tout de même de ne pas se tromper ...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir]

Revenir en haut Aller en bas

[AMAJ] Rencontre innatendue ... [PV : Zohéir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde d'Eséphia :: Nouveau Monde :: Tivnia-