Les Nécrosoris au pouvoir, la traque commence
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Jeu 26 Avr - 9:35

Eleana marchait, Zohéir à ses côtés. Tous deux étaient silencieux. Aucun son ne résonnait dans la forêt qui pigmentait le territoire des Filantes. Seul le silence régnait dans la forêt sombre, plongée dans la pénombre de la nuit noire.

Ils préféraient nettement voyagé de nuit, étant sur les grands projecteurs au grand jour. Il vallait mieux pour eux de se montrer prudents. Etant tous les deux recherchés pour plusieurs et diverses raisons, la discrètion était nécessaire. Les Nécrosoris en voulaient après le jeune homme, qui était un Elementaire d'Ombre et en plus de cela, un tueur. Eleana en était elle-même une aussi, mêlée d'une chasseuse de prime, d'une voleuse, d'une espionne et d'une demie Filante. Oui, cela faisait beaucoup. Donc tous les deux prenaient au sérieux chaque endroit auquel il se rendait. Et ce dernier, en ce moment, était la maison de la jeune femme. Celle-ci désirait s'y rendre, au grand désaroi du jeune elfe. Il ne savait sans doute pas la raison exacte, mais il ne préférait sûrement pas se montrer indiscret. Oui, car chacun d'eux étaient mystérieux et discrets concernant leur passé respectif. Ils l'avaient partagé une fois, une autre fois serrait inutile.

La jeune femme voulait s'y rendre pour plusieurs raisons. La principale, était d'être à l'habrit, en lieu sûr. La suivante était pour qu'ils puissent réfléchir à ce qu'ils comptaient faire par la suite. Tous deux s'étaient compromis de rester ensemble, n'ayant aucun objectif ni l'un ni l'autre.

En plus, avant de sortir de la grotte auquelle ils s'étaient réfugiés, ils avaient dû incendier les corps des deux Filantes mortes de leurs mains. Oui, deux autres meurtres à ajouter à leur longue liste d'assassinats. Eleana n'était pas fière d'avoir assassiner ses semblables, mais elle ne le regrettait pas pour autant. Elles l'avaient cherchées, toutes les deux. Elles n'auraient pas dû se mettre sur leur chemin. C'était leur faute, point.

Toute fois, la jeune Filante était légèrement mal à l'aise. Et ô combien elle appréhendait la réaction de ses frères. Comment réagiraient-ils à la vue de l'ami qui arrivait avec leur soeur ? Surtout que Matt se souciait peu de la quasi-destruction des alliances. Pour lui, un ennemi était un ennemi. Point. Peu importait la relation qu'il entrenait avec sa soeur. Il s'en foutait. C'était bien là le problème.

La jeune femme n'avait jamais ramenée personne chez elle. Consciente que c'était un taudis, et qu'elle n'accordait pas suffisament confiance à personne pour dévoiler son chez elle. Mais elle sentait qu'elle pouvait faire confiance à Zohéir.

Eleana ralentit légèrement le pas, consciente de la proximité de sa maison. Sur les gardes, elle fit souffler le vent dans leur direction. Aucune odeur ne révélait la présence d'une quelconque personne. Ils étaient seuls, entièrement seuls. Bon, pas pour très longtemps, mais bon.

-Bon, je te préviens, mon grand frère n'est pas ... Enfin ... Il est sympa, tu vois, mais il est méfiant avec les étrangers. Sans te vexer.

Cela lui faisait bizarre de parler comme si ne rien n'était, surtout en n'adoptant pas son visage impassible, froid, et son regard gris ombrageux si intimidant. C'était comme un désarmement, mais heureusement pour elle, elle n'en était pas véritablement consciente.

-Il est comme ça, c'est dans sa nature, balbutia-t-elle. Enfin, tu verras bien.

Elle inspira. A l'orée de la forêt, on pouvait appercevoir une baraque délabrée, visiblement. La lune éclairait faiblement le toit. Ils approchèrent. Eleana commençait à être tendue. Dieu sait comme elle appréhendait ce qui allait suivre.

Ils furent bientôt sur le seuil, devant la vieille porte en bois gris. Les fenêtres grises poussièreuses ne permettaient pas d'observer l'intérieur de la maison. Les murs réches paraissaient anciens.

-Mon chez moi ... Soupira-t-elle avec lassitude.

Elle prit une bouffée d'air avant d'ouvrir la porte et d'entrer en trombe, le jeune homme sur les talons.

-Josh ? Matt ? Appella-t-elle.

Des pas précipités se firent entendre, un jeune homme apparut à l'encadrement de la porte. Il avait des cheveux noir de jais, ébourrifés, une silhouette svelte et élancé, des yeux gris semblables à ceux de sa soeur. Josh affichait un sourire hésitant, avant que Matt entre dans la pièce. C'était le portrait craché de son frère, en plus vieux. Il avait les sourcils froncés, le visage grave et le regard rivé vers les deux arrivants.

-Je vous présente Zohéir, dit Eleana, un ami à moi. Zohéir, voici mes frères, Josh et Matt Jones.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 


Dernière édition par Eleana le Dim 27 Mai - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Ven 27 Avr - 6:10

    Un grillon entame son chant litanique. Presque instinctivement, tous les autres suivirent. Les pas crissaient sur les feuilles et les plantes jonchant le sol. Les longues herbes d’un magnifique vert reflétaient les faibles rayons lunaires. Une fine brise balayait la cime des arbres centenaires, comme il l’était si courant la nuit. La Lune était déjà haute dans le ciel nocturne et les étoiles apparaissaient telle une traînée dans les cieux. Il existait beaucoup de clichés sur la Nuit, avec un grand « N » majuscule. Comme quoi elle signifiait le temps des cauchemars, des sombres desseins, des meurtres et… Oui, il était vrai que les meurtres se trouvaient être plutôt courant la nuit, à part pour les plus téméraires et surtout les plus inconscients des assassins. Pourtant, l’arrivée de la Lune apportait une vague intense de soulagement à Zohéir. Une certaine sérénité. Comme s’il puisait dans cette obscurité la force nécessaire pour tuer. Il aimait la magie de la nuit. Par-dessus le marché, c’était durant cette période qu’il était le plus amène à manier sa magie, bien que faiblement. Le misanthrope n’appréciait pas avoir des faiblesses. Pourtant, il se fichait de n’être qu’un apprenti élémentaire de l’ombre.

    Eleana marchait près de lui. Cela aurait frustré Zohéir quelques jours plus tôt. Mais désormais, cela le rassurait. Aucun des deux ne pipait mots. Ils n’avaient pas vraiment besoin de se parler pour se comprendre, et ils minimisaient ainsi les dialogues. Ce qui, le misanthrope l’avouait, l’arrangeait bien vu ses difficultés à placer deux mots d’affiler et le fait qu’il était censé être muet. D’ailleurs, depuis cette fameuse nuit dans la caverne -*soupir* vos yeux s’illuminent soudain d’une étincelle perverse, mais ce n’est pas ce que vous pensez- le jeune elfe n’avait plus beaucoup parlé. Juste peut-être pour murmurer quelques onomatopées, mais sans plus. Malgré tout, Zohéir avait encore du mal à se faire à l’idée qu’il voyageait en ce moment même avec une autre personne. Il n’arrivait toujours pas à y croire, comme si cela lui était trop insolite pour être réel. Mais étrangement, être en compagnie d’Eleana ne le dérangeait pas du tout. Au contraire.

    Cela faisait une journée, ou plutôt une nuit, qu’ils avaient tous deux quitté Méséria, où ils avaient fait une brusque rencontre, assez originale. Ils ne progressaient que la nuit, traversant les villes et les forêts, par prudence. Eh oui, Zohéir étant un élémentaire d’ombre était recherché, et lui et Eleana étant des tueurs plutôt efficaces, ils étaient poursuivis par les autorités. Depuis quelques heures, le paysage ne se composait que d’arbres et d’herbes dans cette forêt de Tivnia, territoire des Filantes, où la jeune femme comptait retrouver ses frères. Un silence pesant régnait entre eux, mais aucune onde embarrassée n’électrifiait l’air. Zohéir se trouvait un peu derrière Eleana, la suivant entre les arbres. Elle se repérait aisément et semblait certaine de leur destination. Pourtant, elle ne se pressait pas, même à l’idée de revoir ses frères. Elle semblait, soucieuse. Pas certaine que ce soit la meilleure des choses à faire. Mais avait-elle le choix, au moins ? Certainement que non.

    Zohéir ne s’opposait pas au désir de la Filante de revoir ses frères, même si cette idée ne l’enchantait pas des masses. Il appréhendait leur réaction du plus mauvais point, et doutait qu’il serait facile que tout se passe dans le calme. Après tout, il était un elfe. Il n’avait rien à faire sur le territoire des Filantes. Et même avec la pseudo dissolution des Alliances, il était toujours un ennemi. Recherché, qui plus ait, par les soldats de l’Alliance Luminea. Tout comme Eleana. Et puis, peut-être que cette dernière l’appréciait, mais ses origines d’assassins et sa psychologie plutôt instable ne risquait pas d’être positif du point de vu des deux frères. Loin de là. Depuis leur arrivée sur le territoire des Filantes, Zohéir se sentait observé. Et il détestait cette sensation. Il ne cessait de jeter des coups d’œil par-dessus son épaule pour s’assurer que personne ne les suivait. Ce n’était peut-être qu’un mauvais pressentiment, mais il détestait cela. Il n’appréciait pas du tout les pressentiments de ce genre. Pourtant, il ne dit rien. Pas la peine de mettre Eleana sur ses gardes ou, au contraire, de tourner au ridicule en pensant être suivit.

    Eleana finit par ralentir le pas et Zohéir fut bientôt à sa hauteur. Elle semblait mal à l’aise et le misanthrope s’efforça de ne pas la regarder pour ne pas l’embarrasser encore plus. Il sentait un léger malaise s’installer alors qu’il savait pertinemment, vu l’attitude d’Eleana, qu’ils se rapprochaient de chez elle. La jeune Filante était distraite, appréhendant sûrement elle aussi cette rencontre avec ses frères. Tout cela ne présageait rien de bon. Rien du tout. Soudain anxieuse, elle fit souffler le vent dans leur direction. Une fois de plus, Zohéir se retourna pour être sûr que personne ne les suivait. Et une fois de plus, son regard se perdit entre les sombres arbres derrière eux sans qu’il ne puisse déceler la moindre personne. Pourtant, il était si certain que quelque chose les suivait à la trace. Ou quelqu’un. Si cela n’avait tenu qu’à lui, il serait retourné sur ses pas, poignard dégainé, et aurait débusqué cet espion. Mais il ne voulait pas se ridiculiser devant Eleana en ne trouvant qu’un animal passant tranquillement par là. Donc il s’abstenu. La jeune Filante finit par dire, comme une prévention :

    - Bon, je te préviens, mon grand frère n'est pas... Enfin... Il est sympa, tu vois, mais il est méfiant avec les étrangers. Sans te vexer.

    Elle ne le vexait pas du tout. Zohéir ne s’attendait pas à être reçu avec clémence. D’ailleurs, il aurait préféré ne pas accompagner la jeune femme dans ce genre de situation, tellement il le sentait mal. Il aurait préféré s’enfoncer six pieds sous terre.

    - Il est comme ça, c'est dans sa nature, balbutia-t-elle. Enfin, tu verras bien.

    Oui, à son plus grand désarroi, il verrait bien. Ils reprirent la marche dans le même silence pesant. Mais il s’était juré que, quoi que fasse les frères d’Eleana, il ne ferait bien d’insensé et d’agressif. Non, il ne dirait rien, comme ça tout était réglé. Bientôt, ils arrivèrent devant une petite maison en plein cœur de la forêt :

    - Mon chez moi..., soupira-t-elle avec lassitude.

    Zohéir trouvait cela fabuleux le simple fait de posséder une maison, bien que pas très grande ni très riche. Du moment d’avoir un chez soi. Eleana respira profondément et poussa la porte avant d’entrer, suivit de Zohéir, docile.

    - Josh ? Matt ? appela la Filante.

    Un jeune homme apparut dans le hall. Ce qui frappa le misanthrope fut ses yeux : ils étaient identiques à ceux de sa sœur. Ses cheveux noirs de jais étaient en bataille et le dénommé Josh, apparemment, arborait un corps svelte et élancé. Puis l’autre frère apparut, et Zohéir reconnut Matt rien qu’au regard noir que lui lança ce dernier. Il était le semblable de son frère, légèrement plus vieux, les sourcils froncé et le visage grave. Aïe, ça commençait mal. Le misanthrope ne put s’empêcher de soutenir le regard de Matt, et ce fut ce dernier qui détourna les yeux le premier.

    - Je vous présente Zohéir, fit Eleana, un ami à moi. Zohéir, voici mes frères, Josh et Matt Jones.

    Zohéir inclina légèrement la tête en signe de salut.

    [HRP : Eleana, je ne peux pas gérer tes frères à ta place. C’est toi qui tiens les ficelles du RP, fais-en ce que tu veux :3]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Ven 27 Avr - 8:39

Matt fourra ses mains dans les poches de son pantalon. Josh faisait des allers-retours entre l'elfe, sa soeur et son grand frère. Qui, ce dernier, paraissait agacé et abasourdi à la fois. Il s'approcha rapidemment de la fenêtre, regarda à travers celle-ci un instant avant de reposer les yeux sur les deux nouveaux venus.

-A quoi joues-tu, Eleana ? Marmona-t-il.

Cette dernière soupira. C'était à prévoir, pensa-t-elle. Elle se doutait de sa réaction, pourtant, elle avait espèrer qu'il ne réagisse pas de façon excessive. C'était déjà une bonne chose qu'il bondisse pas sur l'elfe, un couteau à la main.

Josh finit par échapper un soupire las, marmona qu'il retournait dans sa chambre pour ne pas déranger, et sortit de la pièce. Les autres ne lui accordèrent aucun regard. La jeune Filante avait le regard rivé sur son grand frère, étudiant chacun de ses gestes avec attention.

-Je ne joue à rien, soupira-t-elle. On est venu pour un simple passage, on ne va pas s'éterniser ici.

Elle croisa les bras et le défia du regard. Il savait pourtant quelles approches il ne fallait pas utiliser contre elle. Matt s'esclaffa d'un air mauvais.

-Même, comment oses-tu te promener avec un Elementaire d'Ombre ? Tu as la moindre idée de ce qui pourrait vous arrivez si vous vous faîtes chopper ?

La jeune femme brune ne réagit pas.

-Tu sais pourtant très bien comment tourner la situation à ton avantage, poursuivit-il en contournant la table avec un visage des plus graves.

Elle se raidit, attentive à ce qui allait suivre. Elle avait très bien compris ce qu'il insinuait. De remettre le jeune homme traqué entre les mains des personnes qu'il fallait. Hors de question.

-Pourtant ce n'est pas dans mes intentions, se contenta-t-elle de répondre.

Matt s'approcha d'eux d'un pas de prédateur. Eleana approcha sa main de sa dague docilement rangée dans son fourreau autour de sa taille, tandis que l'autre demeurait à l'intérieur d'un autre serrant sa cuisse gauche.

-Tu es naïve, fit-il avec un sourire narquois.

Elle serra tellement son poing gauche que ses phalanges avaient sans doute blanchies.

-Je ne suis pas une lâche, cracha-t-elle avec une rage contrôlée.

Matt fit mine de faire un mouvement, mais Eleana le devança en saisissant son poignet gauche d'une main ferme. Elle n'hésita pas à enfoncer ses ongles dans sa chair.

-Fait encore un mouvement de travers et crois moi que tu le regretteras, assenna-t-elle.

Dés qu'elle eut lâcher son poignet, il leva les mains, innocent. Est-il saoul ou quoi ? Se demanda-t-elle. La mine dégoûtée, elle contourna son frère qui s'adossa à un meuble. Une fois à l'encadrement d'une porte, elle se tourna vers Zohéir et l'invita à la suivre.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Ven 27 Avr - 9:35

    Matt avait enfoui les mains au fond de ses poches et jetai un regard des plus noir à sa sœur. Il n’était pas content, effectivement, et ne semblait pas du tout apprécier la visite d’un étranger. Enfin, « visite » était un bien grand mot. En réalité, Zohéir aurait grandement préféré ressortir tout de suite et attendre Eleana dehors. Mais de toute façon, cette situation aurait bien dû arrivée un jour. Le misanthrope et la Filante aurait bien dû affronter la dure réalité qu’était le rejet de Matt envers l’elfe. Ce qui n’était pas imprévisible, et même la chose la plus sensé qu’aurait pu faire une personne normale avec la situation de la société ces temps-ci sur Eséphia. À condition que cela n’aille pas trop loin. Le frère d’Eleana s’approcha d’une fenêtre et observa dehors, comme pour être certain que personne ne les avait suivis. Alors lui aussi avait un mauvais pressentiment de ce côté-ci ? Pas bon du tout. Puis Matta planta son regard noir sur les deux nouveaux venus.

    - À quoi joues-tu, Eleana ? marmonna-t-il.

    Aïe. Cette question signifiait la plupart du temps début d’une longue et éprouvante discussion où les deux participants -en l’occurrence- tenteraient d’avoir raison. Youpi. La jeune Filante soupira et Josh fit de même avant d’annoncer qu’il retournait dans sa chambre et les laissait régler l’affaire ensemble.

    - Je ne joue à rien, soupira Eleana. On est venu pour un simple passage, on ne va pas s'éterniser ici.

    Bien dit, ils n’allaient pas s’éterniser ici. Zohéir ne pipait aucun mot, fixant le sol d’un regard vide. Il avait promis de ne faire aucun mal à Matt. Il avait promis. La jeune femme croisa les bras en un clair signe de défit :

    - Même, comment oses-tu te promener avec un Elémentaire d'Ombre ? Tu as la moindre idée de ce qui pourrait vous arrivez si vous vous faîtes chopper ?

    Ouïe. Il allait droit au but principal. Eleana ne répondit rien et son silence inquiétait Zohéir. Etait-elle à court d’arguments ? En même temps, Matt avait entièrement raison, sur tous les points.

    - Tu sais pourtant très bien comment tourner la situation à ton avantage, poursuivit-il en contournant la table.

    Son visage s’était considérablement assombri. Le misanthrope ne réagit pas. Il n’était pas difficile de deviner les sous-entendus dans la voix du jeune homme. L’elfe détestait être le centre de conversation. Là, il avait l’impression d’être un vulgaire objet que l’on s’apprêtait à vendre aux enchères. Ce n’était pas du tout agréable. Ses mains commencèrent légèrement à trembler. Non, pas maintenant ! L’envie de faire ravaler sa langue à ce type était irrésistible. Pourtant, il ne fit rien, se contentant de dissimuler tant bien que mal ses doigts agités de tressaillements. Eleana s’était raidit.

    - Pourtant ce n'est pas dans mes intentions, se contenta-t-elle de répondre.

    Ouf.

    - Tu es naïve, fit Matt avec un sourire narquois, s’approchant dangereusement d’eux.

    Zohéir eut beaucoup de mal à retenir sa main qui s’apprêtait à fondre instinctivement sur la garde de son poignard. C’était un réflexe lorsqu’il se sentait agressé. Et c’était exactement ce qu’il ressentait en ce moment même avec Matt.

    - Je ne suis pas une lâche.

    Cela, c’était sûr. Le frère de la Filante approcha sa main d’un couteau et sa sœur le stoppa net dans son élan et dégainant sa dague et en le menaçant en le tenant fermement par le bras :

    - Fait encore un mouvement de travers et crois-moi que tu le regretteras.

    Matt recula, les mains en l’air en signe d’inoffensivité. Zohéir fut surpris qu’Eleana prenne ainsi sa défense. Mais il ne dit rien. La jeune femme se dirigea vers une pièce voisine et l’invita à la suivre. Le misanthrope s’exécuta sans croiser le regard du frère. Lorsqu’il pénétra dans la pièce, la Filante enfournait des objets utiles dans un petit sac. Oui, ils partiraient vite. Zohéir s’apprêtait à venir l’aider lorsqu’il entendit Matt entrer lui aussi dans la pièce. Il eut juste le temps de se retourner que le jeune homme assenait un couteau sur lui. Le misanthrope dégaina à une vitesse surhumaine son poignard et contra l’attaque. Il fusilla Matt du regard, conscient que c’était du suicide.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Ven 27 Avr - 23:48

Ils entrèrent dans une pièce, non plus luxueuse que le reste de la maison. Mais Eleana ne s'atarda pas sur les détails. Elle se dépêcha de prendre un sac de voyage et de se mettre à fourrer des objets qui leur serraient probablement utiles.

Des trissaillements de lame lui souffla aux oreilles. Elle se retourna et pu voir l'horrible spectacle. Son frère attaquant Zohéir. D'après leurs positions respectives, Matt avait attaquer le premier. Ce qui n'était fort pas étonnant de sa part.

Avant qu'elle puisse omettre un commentaire sec ou empêcher toute moindre suite de mouvements, Matt grogna et entraîna un combat. Zohéir se défendait tant bien que mal. Mais son amie pouvait disserner sa rétisence certaine. Pourquoi essayait-il de se controler ? Pour ne pas blesser son frère ? Certainement.

Alors que la jeune femme comptait s'imisçer dans le combat, Zohéir y mit fin en faisant tomber Matt sur le sol, désarmé. L'elfe pointait son poignard sur la poitrine de l'homme désarmé. Son vissage était froid, mais exprimait une certaine colère. Enfin, il rangea docilement son arme et sortit de la pièce, furieux.

Alertée, elle releva son frère, qui voulut la remercier, mais une gifle magistrale lui coupa le souffle.

-Qu'est-ce qui t'as prix ? Imbécile ! Ragea-t-elle entre ses dents.

Sans présomption, elle se précipita hors de la pièce, traversa la cuisine/salon et sortit au grand air. Zohéir était dos à elle, les mains sur les hanches. Il ne fallut pas longtemps à la jeune femme brune pour comprendre qu'il était énervé.

Elle calma sa propre colère, avant de prendre la parole.

-Ecoute, je ne sais pas ce qui lui a prit ...Commença-t-elle.

Elle secoua la tête, car elle savait très bien ce qu'il avait. Quelle imbécilité tout de même !

-C'est un crètin, soupira-t-elle.

Voyant le mur d'impassibilité que lui offrait le jeune homme, elle finit par craquer.

-Je ... suis désolée, balbutia-t-elle.

Elle serra les dents. C'était un énorme effort pour elle d'oser s'excuser envers quelqu'un. Cela ne lui était jamais arriver, et elle n'aurait jamais cru que ce jour arriverait. Tout ce qu'elle savait, tout ce qu'on lui avait apprit se résumait en une seule phrase : Ne pas se montrer faible. Or, s'excuser est une preuve de faiblesse. Cela lui coûtait, mais c'était sincère.

Des bruits allentour l'alertèrent. Elle dressa les oreilles, attentive. Entendant des nouveaux bruits, elle dégaina sa dague sagement rangée dans son fourreau autour de sa taille. Deux, trois, non quatre hommes venaient de débouler. Ils avaient des costumes noirs, des visages graves et des regards presque vides.

Eleana était certaine qu'ils n'étaient pas venues simplement guidés par une envie de visite surprise.

Pour toute réponse à leur avance, elle saisit sa dague fourrée dans son holster enserrant sa cuisse. Elle se positionna en position défensive. Ils s'approchèrent de Zohéir d'un pas menaçant. Ce dernier avait dégainer son poignard.

-Monsieur Zohéir X'enlil, voudriez-vous vous joindre à nous ? Invita l'un des hommes d'une voix mielleuse mêlée de sarcasme à faire froid dans le dos.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Sam 28 Avr - 21:09

    À la plus grande surprise de Zohéir, Matt n’abandonna pas suite à la contre-attaque de l’elfe et repartit même de plus belle. Il enchaîna plusieurs parades que le misanthrope parait sans aucun mal. Malgré tout, sa défense à lui tenait beaucoup de failles suite à sa réticence au combat. Oui, il ne désirait en aucun cas blesser le frère d’Eleana. Il savait très bien qu’elle lui en voudrait éternellement sinon. Et cela lui ferait trop mal mentalement de se savoir haït par la jeune Filante. Par tout Eséphia, mais pas par elle. Matt se battait bien, cela, Zohéir ne pouvait pas le nier. Mais il n’avait pas le niveau d’un véritable assassin, c’en était certain. Conscient que la comédie avait assez durée, le jeune elfe contra une dernière attaque avec un geste fluide et désarma au passage son ennemi. Puis, d’un coup de pied bien placé dans les genoux, il envoya son assaillant au tapis et le menaça, poignard pointé vers son cœur. Si cela n’avait tenu qu’à lui, il l’aurait tué. Sans hésiter. Mais il y avait Eleana. Cette dernière s’apprêtait à intervenir mais n’osa pas bouger devant la scène. La main du jeune elfe tremblait et il avait du mal à tenir sa dague. Une rage intense glissait aisément dans ses veines, sans qu’il ne puisse la laisser s’échapper.

    Finalement, sous l’emprise de la colère, Zohéir sortit de la pièce sans un regard à Eleana. Ce n’était pas contre elle qu’il en avait, c’était contre Matt. Il trouvait cela extrêmement lâche d’attaque quelqu’un par-derrière comme le jeune homme l’avait fait. Et le misanthrope détestait les lâches. Plus que tout au monde. La Filante, elle, était une personne courageuse, aussi bien mentalement que physiquement. C’était pourquoi Zohéir n’arrivait pas à croire que son frère était un tel couard. Et de toute façon, le jeune elfe avait raison depuis le début. C’était une très mauvaise idée de rencontrer les frères d’Eleana. Il aurait mieux fait de rester à l’écart dès le début, pour ne pas attirer des ennuis aux autres. Une fois dehors, le misanthrope fit quelques pas et stoppa, bien conscient que la Filante l’avait suivi. Les mains sur les hanches et la tête basse, Zohéir était dos à la jeune femme. Il avait honte de son comportement, honte de n’avoir rien fait pour empêcher cela.

    - Ecoute, je ne sais pas ce qui lui a pris... commença Eleana.

    C’était faux, mais le jeune elfe n’avança rien. Il se contenta de laisser retomber les bras le long de son corps sans pour autant se retourner. Encore une fois, la jeune Filante n’y était pour rien. Elle subissait les erreurs de son frère et cela, le misanthrope n’arrivait pas à l’accepter. Il ne voulait pas faire porter toute cette responsabilité à Eleana. Cette dernière secoua la tête comme pour chasser une mauvaise pensée et enchaîna :

    - C'est un crétin.

    Oui, c’était un crétin. Mais surtout un lâche. Il n’avait même pas essayé de savoir pourquoi la jeune Filante se trouvait avec Zohéir qu’il lui avait sauté dessus sans même lui laisser le temps de trouver un argument. De toute façon, les arguments n’étaient pas le point fort du misanthrope donc pas de regrets. L’assassin ne bougeait pas. Il savait que s’il retournait dans cette maison, il allait égorger Matt. C’était inévitable. Et cela, Eleana le savait parfaitement. Une étincelle meurtrière passa furtivement dans le regard de Zohéir, qu’il s’efforça de gommer le plus rapidement possible.

    - Je... suis désolée, balbutia finalement la jeune femme.

    Le jeune elfe tourna lentement la tête vers elle, puis il se campa face à elle complètement. Ce n’était pas à elle d’être désolé. C’était à Matt. Le misanthrope ne savait pas comment lui faire comprendre cela et parler ici ne lui disait guère -jeu de mots à ch**r au passage. Alors qu’il s’approchait d’Eleana, confus, des bruits de pas retentirent aux alentours et stoppèrent net Zohéir dans son élan. Une chose était sûre, les nouveaux venus ne tenaient pas à être discrets. Le jeune elfe se rappela soudainement les bruissements qu’il avait entendu en forêt et son pressentiment d’avoir été suivit. Ce souvenir eut l’effet d’une claque et, avant même que les inconnus ne puissent pénétrer dans la clairière, il avait dégainé son poignard et se tenait en position défensive, tout comme Eleana. Quatre soldats apparurent bientôt, reconnaissables par leurs uniformes identiques. Trois d’entre eux se tenaient bien droit, pas au garde à vous mais tout comme. Le dernier s’avança d’un pas assuré de Zohéir, qui ne broncha pas, se contentant de jeter un regard arrogant à l’inconnu. Tous étaient armés de longues épées à la lame miroitante sous les rayons de la Lune.

    - Monsieur Zohéir X'enlil, voudriez-vous vous joindre à nous ? fit l’homme d’une voix mielleuse teintée de sarcasme.

    Hein ? Il sortait d’où ce rigolo ? Un faux sourire était plaqué sur son visage. Rien qu’à sa posture et la manière dont étaient placés ses soldats, Zohéir comprit tout de suite qu’ils n’étaient pas là en amis. Il serra un peu plus la garde de son poignard. Mais, voyant qu’il ne répondait pas, les quatre soldats dégainèrent leur sabre sous l’ordre de leur soi-disant chef. Puis brusquement, un des gardes s’élança droit sur Zohéir. Alors qu’il s’apprêtait à lui assener un coup mortel, le jeune elfe lui envoya à une vitesse surhumaine un de ses couteaux de jet qui se ficha tout droit entre ses deux yeux. Le soldat tomba au sol, raide mort. Le misanthrope recula d’un pas, conscient d’avoir fait une connerie.

    - Nous avons enfin la preuve que nous attendions, sourit le chef. Tu es bien un assassin que nous devons arrêter, et élémentaire de l’ombre, si je ne m’abuse.

    Puis il se tourna vers Eleana et afficha un faux sourire étincelant avant de lâcher :

    - Tu es recherchée toi aussi. Mais étant donné que tu n’es pas une élémentaire d’ombre ou de lumière, nous pouvons te tuer ici.

    Il hésita puis ordonna :

    - Tuez-la.

    Sur ces mots, trois archers apparurent dans les fourrés et encochèrent une flèche. Les trois projectile partirent tout droit sur Eleana à une vitesse effrayante.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Sam 28 Avr - 23:24

Une homme voulut tenter de tuer Zohéir. Mais c'était sans connaître ce dernier. Et cette erreur s'avéra fatale. Un couteau de jet niché entre ses yeux le stoppa dans son élan et le tua sur place. Ce fut tellement rapide que personne n'aurait rien pu faire. Le mort retomba au sol, inerte, et l'assassin recula d'un pas, soucieux soudainement.

- Nous avons enfin la preuve que nous attendions, sourit le chef. Tu es bien un assassin que nous devons arrêter, et élémentaire de l’ombre, si je ne m’abuse.

Eleana esquissa l'ombre d'un sourire sournois. S'ils croyaient que cela allait être facile, ils se trompaient lourdement sur leur compte. Surtout sur Zohéir, qui n'avait nullement l'intention de se laisser docilement capturer. Idem pour la jeune femme.

Puis l'homme se tourna vers elle avant de coller un sourire sur son visage. Avec effroi, un frisson parcourut son échine. Cela ne présageait rien de bon.

-Tu es recherchée toi aussi. Mais étant donné que tu n’es pas une élémentaire d’ombre ou de lumière, nous pouvons te tuer ici.

Avant que quiconque puisse faire un geste, il ordonna :

-Tuez la.

Brusquement, trois hommes sortirent des fourrées. Armés d'arcs. La jeune Filante eut le temps de se retourner pour voir les trois flèches partirent dans sa direction. Ses pulsions et ses sens la sauvèrent. Elle se cambra, une flèche la rata juste au dessus de son abdomen, une autre passa vers son épaule, et l'autre se logea dans sa jambe droite. L'impact l'obligea à retomber sur le sol. Au contact de la surface dure, elle échappa un crie et porta sa main à sa blessure qui pissait le sang. Le sang tâchait son pantalon de cuir, qui était transpercé. La flèche était toujours enfoncée profondement dans sa chair. Cela faisait mal. Très. Des sueurs froides perlèrent sur son front, et elle serrait les dents pour se contrôler.

Le soi-disant chef s'approcha d'elle, tandis que le reste des archers approchaient prudemment comme des bêtes féroces. Le reste des hommes armés s'étaient jetés sur Zohéir, pour le ramener de force avec eux. Elle entendait de là où elle était des cries et des bruits. Mais elle ne parvenait pas à identifier leur propriètaire.

Lorsqu'il fut à sa hauteur, l'homme qui avait ordonner son excécution s'agenouilla, lui prit le menton entre ses doigts gantés et la forcea à lever les yeux vers lui. Elle le dévisageait d'un regard empreint de dégoût et de rage.

-Je serrais ravi d'annoncer ta mort, glissa-t-il.

Elle voulut saisir sa dague mais il l'empêcha en lui serrant le poignet.

-Oh non, c'est mieux quand tu te défends pas, trouva-t-il.

Son regard se dirigea vers la jambre blessée de la jeune Filante, qui suivit son regard. Sans qu'elle puisse l'en empêcher, il enleva la flèche d'un geste brutal. Sans se retenir, elle hurla de douleur. Et s'obligea à se taire, ne voulant pas faire plaisir aux mercenaires.

-Adieu, Eleana Jones. Promis, on s'occupe de ton copain, dit-il d'une voix mauvaise.

Il leva son poignard et visa le coeur de la jeune femme brune.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Dim 29 Avr - 2:45

    Le temps sembla s’arrêter. Les grains de sable du sablier avaient stoppé leur chute. Zohéir ne put qu’observer avec horreur les flèches foncer tout droit sur Eleana. Cette dernière eut l’excellent réflexe de se baisser pour éviter deux des projectiles qui menaçaient de se ficher dans son épaule et son abdomen. Malheureusement, la dernière pénétra sa jambe droite et lui arracha un cri de douleur. L’elfe se figea. Ce son resterait à jamais gravé dans sa mémoire tant il lui était désagréable. Le chef s’approcha d’Eleana mais Zohéir ne put lui venir en aide que, déjà les autres gardes s’élançaient sur lui, épée en avant et prêt à l’achever. Le jeune elfe dû sauter au sol pour éviter l’assaut et se releva en vitesse.

    Deux contre un, il trouvait cela un peu inégale. Mais il ne pouvait pas le faire remarquer, c’était bien cela le problème. Il para les coups de ses ennemis avec agilité et rapidité sans trouver le temps d’attaquer. Et le pire dans tout cela c’était que c’était lui qui se fatiguait le plus vite. Bientôt, il aperçut les archers bander leur arc et s’apprêter à encocher leur flèche. Zohéir eut un instinct de survie plutôt qu’une idée innée : il s’accroupit au moment même où les archers tiraient et un des gardes fut transpercé par le projectile. Profitant de l’instant d’inattention de l’autre, le jeune elfe l’éventra. Ce fut à cet instant précis qu’un hurlement de douleur retentit. Le misanthrope se retourna vivement vers Eleana, reconnaissant son cri et ignorant les archers prêts à tirer de nouveau, et aperçut avec effroi le chef extirpant de la plaie de la jeune Filante la flèche. Un frisson glacé remonta dans son dos.

    Les archers tirèrent finalement et Zohéir trancha les flèches avant qu’elles ne le percutent. Un nouveau couteau de jet fendit l’air et égorgea un des ennemis. Puis un deuxième. Enfin, conscient qu’il ne lui restait plus que deux couteaux à lancer et un seul archer à tuer, le misanthrope s’élança à une vitesse fulgurante sur son avant-dernier ennemi et lui trancha ma tête sans aucun mal. Il tourna enfin la tête vers Eleana. La scène qui suivit le fit se figer. Le chef des gardes, s’apprêtant à poignarder la jeune Filante au niveau du cœur. Alors qu’il abaissait son arme, Zohéir envoyait son poignard. Ce dernier percuta la dague de son ennemi et les deux armes tombèrent au sol avec un tintement de fer. L’assassin fusilla le chef du regard et s’avança, couteaux à lancer à la main, prêt à l’achever.

    Son assaillant se redressa et quitta Eleana pour s’avancer vers Zohéir. Il affichait un sourire mauvais, un peu trop sûr de lui. Il dégaina son épée et le jeune elfe s’élança sur lui, animé d’une haine et d’une rage sans nom découlant de la blessure portée à la Filante. Les lames s’entrechoquèrent violemment mais bien entendu, deux piètres couteaux à lancer ne faisaient pas le poids contre une épée à la lame affilée. Sauf que Zohéir était bien plus rapide et agile que son ennemi. Il se contentait d’éviter les puissants coups et de chercher une faille dans la défense de son adversaire. En vain. Puis finalement, Matt sortit sur le perron de la maison et l’instant d’inattention que cela provoqua chez le chef permit à Zohéir de lui faire un croche-pied et de lui crever un œil au passage. Le soldat tomba au sol avec un hurlement de douleur. Le misanthrope n’hésita pas et l’acheva d’un couteau dans le cœur.

    Après quoi, il se précipita vers Eleana, toujours au sol. Le sang coulait abondamment de la plaie à sa jambe et des sueurs froides étaient apparues sur le front de la jeune femme. Zohéir ne savait pas quoi faire, il était nul en soin ou ce genre de chose. Une sensation insolite l’envahit : la panique. Ses mains tremblaient lorsqu’il les posa sur le cou de la Filante pour prendre son pouls. Elle respirait et son cœur battait faiblement. Elle perdait trop de sang. L’assassin s’agenouilla près d’elle. Elle avait lentement perdu connaissance et son souffle était maintenant irrégulier. L’elfe souleva délicatement sa tête, espérant peut-être qu’elle allait se réveiller à tout instant. Faux espoir. Matt s’approcha et l’assassin ne fit rien, malgré les pas qui se rapprochaient. Le jeune homme fut bientôt au niveau de Zohéir et lâcha :

    - Ne touche plus jamais à ma sœur.

    Un coup de poing dans la tempe et tout devint noir. Le misanthrope sombra dans le néant.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Dim 29 Avr - 6:01

Le chef esquissa un sourire si sombre qu'Eleana tressaillit. En regardant la lame, elle voyait l'instrument qui réduirait sa vie au néant. Elle regardait les yeux de l'homme avec effroi, lisant le sadisme et la satisfaction que ressentait son adversaire à l'idée de la tuer.

Puis, un crissement de lame interrompit cet instant. Le tourna la tête, visiblement agacé et enervé, et se releva. Il marcha droit vers Zohéir, qui le regardait avec fureur. Un combat ravageur s'ensuivit. La jeune Filante sentait son sang bouillir dans ses veines, elle voulait se lever et aider son ami pour tuer le mercenaire. Mais la seule chose qu'elle parvint à faire c'est de s'allonger sur le dos avec une grimace de douleur. Un claquement de porte l'alerta et la jeune femme parvint à voir son frère Matt sortir de leur maison. Puis un crie retentit, et un corps tomba. Elle tourna la tête et put voir le cadavre du chef des hommes à terre, inerte. Le sommeil l'envahissait et lui soufflait de fermer les yeux, mais elle luttait contre l'inconscience. Non, elle devait résister.

Quelqu'un s'agenouilla auprès d'elle, avec un dernier effort, elle plissa les yeux et découvrit le visage inquiet de Zohéir qui fixait sûrement la blessure à sa jambe. Elle eut presque un sourire amusé, malgré le dramatique de la situation. Il est beau quand il est inquiet ... Pensa-t-elle -Ouais elle a eut un gros choc sur la tête XD. Le jeune homme prit son pouls. D'une certaine manière, elle se sentait rassurée. Elle n'était pas la seule. Il souleva sa tête, mais elle ne parvenait pas à ouvrir les yeux, elle n'avait plus de force. Elle voulait dormir, oui dormir. Une voix se fit entendre, suivi d'un bruit. Mais trop tard, la jeune femme brune plongeait dans un sommeil animé.

**
*


Eleana se réveilla soudainement. Elle plissa les yeux, et pu identifier la pièce dans laquelle elle se trouvait. Une chambre, elle entendait une voix prés d'elle. Elle tourna la tête, et elle vit son frère, dos à elle, un appareil à la main qui était collée sur son oreille.

-Ne vous foutez pas de moi. Voyons, un Elementaire de l'Ombre, sa doit être rare. Qui plus est, il est encore vivant. Donc la récompense devrait s'élever à plus ...

Zohéir, comprit-elle instantanément. Elle avait retrouver ses esprits. Elle se releva silencieusement, d'un geste inperceptible, elle saisit sa dague attachée à son holster. Et avec une rapidité effroyante, elle saisit les cheveux de son frère, les releva de force pour mettre sa gorge en évidence et colla son poignard sur la celle-ci. Elle lui glissa à l'oreille de raccrocher sinon elle n'hésiterait pas à se servir de sa lame. D'un mouvement silencieux, Matt raccrocha et laissa tomber l'appareil au sol. Mais la jeune femme n'enleva pas sa dague de si tôt.

-Tu te rends compte de ce que tu fais ? Articula-t-elle d'une voix empreinte de tristesse. Tu veux nous vendre !

-Pas toi, lui, répliqua-t-il d'une voix dure.

-C'est ... mon ami, Matt, jamais je te permetrais de faire ça.

Un silence s'ensuivit, que son frère interrompit soudainement en lui disant qu'elle n'aurait jamais dû s'attacher à quelqu'un. Cela ne risquait de la rendre faible. Que c'était une faiblesse qu'elle devait s'en débarasser.
Ayant presque les larmes aux yeux qu'elle refoula de son mieux, elle se releva, malgré la petite douleur qu'elle ressentit une fois debout. Elle rangea sa dague, prit le sac qu'elle avait commencer de préparer un peu plus tôt et sortie de la pièce. Elle se retrouva au salon, Zohéir reposait sur un fauteuil, inconscient. Ses mains étaient attachées au dossier. La jeune Filante se précipita tant bien que mal et le libéra malgré ses mains tremblantes. Elle caressa sa joue, afin de vérifier que sa respiration était normale. Grâce à son élèment, l'Air, elle parvenait à restaurer l'air qui entraient et ressortaient d'une personne. Une fois qu'il eut rouvert les yeux, elle ôta précipitement sa main et lui parla d'une voix légèrement tremblante.

-Je ... Nous devons partir, tout de suite, dit-elle.

Eleana avait mal au coeur. Elle s'en voulait, ils n'auraient jamais dû venir. C'était sa faute si Zohéir avait été en danger. Elle n'aurait jamais dû vouloir remettre les pieds ici. C'était une mauvaise idée. Elle aurait dû s'en douter. Elle espèrait que Josh ne soit pas mis entre deux feus, non, il ne méritait pas ça. Son frère était encore insousciant, il ne fallait pas qu'il apprenne tout ce qui se tramait en ce moment. Non seulement concernant la situation du monde, mais aussi sur les activités de ses aînés. Il fallait qu'il reste ignorant de tout ça. Pour sa sécurioté et pour son propre bien.

Au moins, grâce à ça, Eleana trouvait une bonne raison sur ses agissements. La vie de son frère. Celle de son grand frère également, malgré sa fierté et tout ses défauts qu'il faisait de lui ce qu'il était.

En tout cas, Eleana espèrait que Zohéir ne lui en tienne pas rancune de cette expédition.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Dim 29 Avr - 8:50

    Zohéir, tu es vraiment un crétin de base. Oui, je sais. Alors pourquoi tu as fait ça ? Fait quoi ? Bah suivit cette Filante, pardi. Ce n’est pas de ma faute, c’est de la tienne. De la mienne ? Et depuis quand ? Depuis que tu es revenu, monsieur l’Espoir. Oh, je vois. Mais tu n’es pas obligé de faire retombé la faute sur moi. Oh que si, je ne vais pas me gêner. C’est ce qui s’appelle « désillusion ». N’empêche que sans moi, tu n’aurais jamais eu confiance en cette jeune Filante et tu n’aurais jamais appris à la connaître. Cette Filante a un nom, elle s’appelle Eleana. Ne nie pas que tu l’apprécie. Pourquoi je le nierai ? Je ne sais pas. Peut-être pour ne pas briser ta fierté intacte. Ma fierté n’est pas du tout remise en cause par le fait que j’apprécie Eleana. Et elle est brisée depuis longtemps, figure-toi. Par ta faute, qui plus est. Hum… Pourquoi t’obstines-tu donc à me renier de la sorte ? Elle est bien bonne, celle-là. Je la ressortirai au passage. Mais réponds ! Pourquoi ? Tu oses demander pourquoi ? Mais c’est tout bête, mon cher ennemi, c’est à cause de toi que depuis toujours, je suis perdu. Et surtout à cause de toi qu’en ce moment même, je suis attaché à un fauteuil et prêt à être vendu. Comment le sais-tu puisque tu es inconscient ? Instinct, c’est tout. Et puis c’est moi qui suis prisonnier. Oui, tu n’as pas tort. Un point pour toi. [Un courant d’air se fit ressentir] Zohéir, je crois qu’elle t’appelle. Tu devrais te réveiller. Je n’ai aucune envie de me réveiller. Tu vas la décevoir, dans ce cas. Son frère m’a déçu lui aussi. Un conseil : ne fais pas retomber les erreurs de son frère sur ses épaules. Elle n’y est pour rien. Je sais. Alors réveille-toi !

    Zohéir ouvrit lentement les yeux. Juste avant le brusque retour à la réalité, il sentait encore la paume chaude d’Eleana contre sa joue. Il avait reconnu sa chaleur. Avant même d’être complètement reconnecté sur Eséphia, il repensa subitement à la blessure de la jeune Filante et l’inquiétude s’empara de nouveau de lui. Mais apparemment, la jeune femme n’avait pas l’air de souffrir. Du moins pas beaucoup, moins qu’avant en tout cas. Une vague de soulagement s’empara de Zohéir. Ensuite, se furent ses poignets qui attirèrent son attention. Il sentait encore les liens sur sa peau et cette sensation lui était très désagréable. Apparemment, il avait été attaché à ce fauteuil. Pas besoin de chercher le fautif, son nom s’afficha brusquement en grosses lettres rouges, clignotantes, soulignées et en gras : Matt. Son regard se chargea de haine mais il ne dit rien, se contentant d’observer Eleana. Cette dernière dit d’une vois légèrement tremblante :

    - Je... Nous devons partir, tout de suite.

    Oui, c’était bien la meilleure des choses à faire. Zohéir se releva péniblement, encore un peu dans les vapes. Sa première réaction fut de poser les yeux sur la blessure d’Eleana, que son frère avait soigneusement bandé et qui avait arrêté de saigner. Ils sortir sans hésiter plus longtemps. Dehors, le soleil était à son zénith et Matt avait quand même prit la peine d’entasser les cadavres des soldats dans un coin reculé de la clairière, à l’abri des regards indiscrets. De toute façon, peu de monde devait passer par ici. Les deux frères auraient sûrement le temps de trouver un moyen de faire disparaître les cadavres avant que d’autres soldats se pointent ici. Rapidement, ils quittèrent la clairière sans se retourner.

    Ils devaient maintenant quitter Tivnia. Mais cela, il ne pouvait pas le réussir en seulement deux jours. Ils avaient besoin de forcément plus de temps. Leur prochaine destination était inconnue à Zohéir, et il ne désirait pas la connaître. Eleana avait le libre arbitre du voyage, il la suivrait. Non pas comme un chien, mais comme un compagnon. Oui, il trouvait que compagnon sonnait bien pour le qualifier dans cette situation.

    Le misanthrope ignorait énormément de choses de Tivnia. Et apparemment, Eleana aussi vu qu’aucun des deux ne purent prévoir ce qui allait se produire. Ils marchaient depuis environ une heure dans un silence morne lorsque le premier bruissement retentit. Ils se trouvaient en plein cœur de la forêt, loin du chemin principal pour ne pas être retrouvés, et se guidant avec la trajectoire du soleil. Eleana et Zohéir stoppèrent leur marche en même temps, tous les sens en alerte. Le bruissement retentit de nouveau, tout proche. La naïveté des deux compagnons était quand même déconcertante. Ils avaient quitté la route en se sentant protégé en plein cœur de la forêt mais ils avaient eu tout faux. Ils n’étaient pas seuls. Les animaux les guettaient. Encore une fois, le bruissement. Le misanthrope jeta un regard circulaire tout en cherchant l’auteur de ce bruit et en dégainant son poignard. Il n’avait pas vraisemblablement la phobie d’un quelconque animal. Mais qui sait ce qui pouvait se cacher à Tivnia ? Il ignorait tout de la faune d’ici. Comme un déclic, l’auteur du bruissement répétitif apparut enfin d’entre les fourrés et Zohéir eut juste le temps se faire un pas sur le côté qu’un immense serpent à trois têtes s’élançait. Ce dernier le rate de peu et se retourna vers ses deux ennemis. Un repas ? Nan, jamais de la vie. Ce reptile à trois têtes, aux yeux rouges et aux inquiétants crochets venimeux n’était rien d’autre qu’un Tretias. Zohéir pensait qu’Eleana et lui pourrait facilement en venir à bout. Mais si le serpent n’était pas seul ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Sam 5 Mai - 7:51

Zohéir se leva du fauteuil et suivit Eleana jusqu'à la porte d'entrée qu'ils franchirent sans regrêt. La première constatation une fois arrivée dehors fut les cadavres entassés dans un coin reculé. Au moins, Matt avait ranger leurs affaires. Tant mieux.

Ils traversèrent la clairière sans un regard en arrière. Tous deux avaient hâte de s'éloigner de ce lieux et d'oublier les fâcheux et récents évènements. Oui, car Eleana voulait vraiment se changer les idées. Parce que rien qu'à la pensée de ce qui s'était passé cela l'estomaquait. Mais comment Matt a pu réagir aussi stupidemment ? La jeune Filante savait parfaitement que ce qu'elle lui avait imposé était délicat, mais bon sa réaction avait largement dépassée les limites du raisonnable. Il aurait pu au moins quérir son opinion. Voir si la présence de Zohéir le dérangeait tant que ça, il n'avait cas demander qu'ils s'en aillent et ils l'auraient fait sans hésitation. Enfin, la jeune femme méditait les paroles de son frère qui raisonnaient dans ses oreilles comme si cela la hantait. Tu n'aurais jamais du t'attacher à quelqu'un. Cela te rends faible et inutile. Tu le regretteras bien un jour. Tu n'es pas faite pour cela. Tu ne dois pas leur faire confiance, ils vont te trahir. Elle secoua la tête pour chasser ses pensées obsèdentes. Non, ils ne la trahiraient pas. Zohéir n'était pas comme ce genre de personne. SI ? Non ?

Ses pensées furent interrompues par des bruissements inquiètants. Zohéir et Eleana arrêtèrent de marcher. Plongés dans la forêt, chacun empreint à ses nombreuses pensées, ils n'avaient pas pensé aux rencontres désagréables qui risquaient de se produire. La jeune femme brune envoya une bourrasque qui lui apporta des odeurs insoupçounnées. Elle écarquilla les yeux. Une odeur de reptile ?

D'un coup, un énorme serpent aux écailles vertes à trois têtes, soit trois gueules dégoulinantes de baves ornées de crocs venimeux. Eleana eut juste le temps de sauter pour éviter la première attaque du serpent. L'adrénaline la parcourut, rendant son corps ivre de combat. Ses pulsions guerrières la poussa à combattre sans ménagement. Ce qu'elle fit sans hésitation. Elle dégaina ses deux dagues et se hâta de repousser les têtes de l'hydre. Toute fois, elle ne parvenait pas à trouver une braiche suffisament grande pour qu'elle puisse achever la bête. La jeune Filante se débattit du mieux qu'elle pouvait. Elle se cambra en évitant les crocs d'une des têtes. Dans son élan, elle faucha une patte de l'hydre qui grogna de douleur. Ivre de rage, il fonça vers elle. Celle-ci recula en esquivant ses coups énergitiques. Un hurlement derrière la bête attira l'attention de la jeune femme brune. Un autre serpent attaquait avec acharnement le jeune elfe qui combattait avec efficacité et force.

Un instant d'hésitation qui suffit à l'hydre pour tenter de refermer sa gueule sur le bras de la jeune femme. Cette dernière excécuta une roulade sur le côté, évitant sur le coup l'attaque portée contre sa personne. Mais cette roulade lui suffit à grogner de douleur. Sa blessure à sa jambe la faisait souffrir. Le serpent en profita pour la désarmer d'une dague, mais échoua à dévorer le bras qui tenait l'arme.

Une idée folle fleurit dans l'esprit de la chasseuse de prime. Elle se retourna d'un coup et lança son dernier poignard dans l'oeil de l'hydre qui rugit de douleur, aveuglé d'un oeil. Eleana profita de l'occasion pour s'éloigner, se retourner. Elle regarda une seconde la bête gigoter sur place, blessée à l'oeil, avant de foncer sur elle en puisant dans sa rapidité de Filante. Une fois suffisament prêt, le serpent se retourna pour la faucher, mais la jeune Filante l'aveugla d'un coup de vent tout en sautant de toute la puissance que ses jambes lui permettaient. Dans son saut, elle prit ses deux revolvers et appuya sur la détente. Télépathiquement, elle ordonna aux balles d'aller se loger en plein coeur du serpent. Ce qu'elles firent.

Eleana retomba de l'autre côté, à genoux. Elle porta sa main à sa cuisse un instant, face à la douleur qu'elle venait de ressentir. Mais son atterrisage fut suivi d'un rugissement agonisant provenant de la bête qu'elle venait de réussir de tuer.

Enfin, Eleana se retourna pour voir un spectacle qui lui glaça le sang. L'hydre qui attaquait Zohéir, avait vu son compagnon mourir. Ou sa compagne. En tout cas, il/elle n'était pas content. Et d'un mouvement rageux, elle/il approcha sa gueule du bras du jeune homme avec une rapidité déconcertante.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Sam 5 Mai - 9:15

    Effectivement, les doutes de Zohéir se renforcèrent lorsqu’un deuxième imposant reptile apparut. Se trouvant sûrement avec le premier, l’hydre défendit son « ami » en se jetant sur Eleana. Le misanthrope voulut la défendre mais le Tretias lança une nouvelle attaque, ses trois têtes baveuses aux crocs acérés le menaçant. Le jeune elfe bloqua les dents avec son poignard et envoya à une vitesse surhumaine un couteau à lancer qui trancha l’une des têtes de l’animal enragé. La colère se lisait dans les yeux du reptile, s’accroissant suite à la décapitation d’une de ses têtes. Il chargea tel un bélier ou un sanglier et Zohéir l’évita de justesse en sautant sur le côté. Il se mit en position d’attaque et s’élança sur son ennemi avant que ce dernier n’ait eu le temps de se retourner.

    Finalement, le jeune elfe réussit tant bien que mal à trancher une deuxième tête du Tretias. Mais ce fut à cet instant que son attention fut captée par Eleana, qui combattait son assaillant avec des gestes fluides et précis. Dans un puissant saut, la jeune Filante fut en-dessus de l’hydre et agrippait ses révolvers. Elle n’hésita pas et tira, les balles allant droit se ficher dans le cœur du reptile géant. Puis elle retomba à terre, grimaçant légèrement de douleur suite à sa blessure à la cuisse. Ce fut cela qui retenu le plus l’attention de l’elfe. La souffrance d’Eleana l’atteignait étrangement. Il avait envie de l’aider, poussé par une force inexpliquée. Mais cet instant d’inattention lui coûta cher. Le Tretias, fou de rage suite à la mort de sa compagne ou de son compagnon, ouvrit la gueule de sa dernière tête et mordit violemment et à une vitesse effrayante le bras de l’assassin.

    Zohéir laissa échapper un cri de douleur lorsque les crocs acérés du Tretias pénétrèrent sa chair avec une facilité déconcertante. Son sang gicla, imbibant la manche de sa chemise d’un liquide rouge vermeil. Dans un dernier geste, plus défensif qu’attaquant, le misanthrope envoya un couteau à lancer dans la gueule encore ouverte du reptile géant et ce dernier laissa échapper un dernier râle de souffrance. Il finit par tomber au sol, raide mort. Zohéir tomba à genoux, la main sur sa blessure qui pissait le sang. Mais le pire n’était pas la profondeur inquiétante de la plaie, c’était le venin que produisait les crocs du Tretias. Le jeune elfe sentait déjà le poison glisser dans ses veines. Il ferma les yeux et serra les dents pour retenir un nouveau cri de douleur. Sa vue se troubla à une vitesse effrayante, transformant les arbres en d’étranges masses marrons et vertes. Les images se confondirent, le venin faisait déjà son effet. Zohéir se laissa tomber au sol, face contre terre. Il gémit de douleur. L'acide produit par les crocs du Tretias rongeait la peau du misanthrope à l’endroit même où il l’avait mordu. Le souffle du jeune elfe se fit saccadé, de plus en plus irrégulier. Les battements de son cœur s’accélérèrent. Ses membres s’engourdirent au fur et à mesure que le venin parcourait ses veines.

    La peur noua son estomac. Mais ce n’était pas une peur normale, comme il avait l’habitude d’en ressentir. Nan, c’était une peur étrangement lâche. Celle de mourir ainsi, aussi bêtement. Tué par le venin d’un stupide gros serpent. L’acide rongea un peu plus la peau de Zohéir et pénétra sa chair. Le jeune elfe gémit de nouveau. Il se sentait incroyablement faible et désarmé dans cette situation, ne pouvant qu’endurer sa mort lente. Pourtant, cette dernière n’était pas imminente, non. L’empoisonnement au venin de Tretias était quelque chose de plutôt lent comme mort. Le misanthrope ouvrit difficilement les yeux et distingua à peine la silhouette d’Eleana. Les traits de son visage lui échappaient. Il referma les yeux. La luminosité lui semblait tout à coup aveuglante. La douleur parcourait tout son corps au fur et à mesure que le venin l’asservissait, et la plaie à son bras n’arrêtait pas de saigner. Le jeune elfe avait de plus en plus de mal à respirer. Ce poison agissait trop vite sur son système nerveux. Bouger un membre lui était devenu presque impossible, désormais.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Sam 5 Mai - 11:27

Eleana retint un cri d'horreur en voyant la gueule du tretias se refermer sur le bras de Zohéir qui échappa un hurlement de douleur. Dans un dernier effort, le jeune elfe envoya son arme de jet dans la grande gueule du serpent. Ce dernier retomba au sol, inerte. Les deux autres têtes tranchées, seule sa dernière tête reposait au sol. Les deux autres traînaient un peu plus loin, poissées de sang en formant une vision assez répugnante.

Le jeune homme finit par tomber à genoux, grimaçant de douleur. Cette vision stupéfia la jeune Filante d'horreur. Non, pas ça ! Se dit-elle. Elle s'élança auprès de Zohéir, qui semblait au plus mal. Lorsqu'elle fut à sa hauteur, il gémit. Le coeur lourd, elle s'agenouilla auprès de lui et le tint dans ses bras alors que celui-ci sombrait peu à peu dans l'inconscience. Des gouttes de sueur perlaient sur son front, il semblait terrassé par la douleur. Mais cela n'était pas causée par sa blessure au bras. Non, il y avait autre chose.

Une odeur l'alerta. Du poison, comprit-elle. Oui, les crocs des Tretias étaient venimeux. Ils dégageaient un poison horriblement mortel, douloureux ? La jeune femme avait un doute sur la question. Mais une chose était sûre : Elle n'allait pas le laisser mourir sans rien faire. C'était hors de question. Elle ne prêtait pas attention au sang de Zohéir qui empreignait désormais son costume de cuir, et ses mains tâchées de son sang.

En pleine concentration, elle porta sa main au front du jeune elfe. Elle ferma les yeux et s'unifia à l'Air. Elle inspecta l'organisme du blessé, et le soutint pour respirer. Elle déboucha ce qu'elle pouvait, ce qui lui permettait de mieux respirer. Se servant des odeurs que lui glissaient le Vent, elle réussit à trouver la zone exacte infectée. Au lieu de contrôler l'arrivée d'air de Zohéir, comme elle avait l'habitude de faire contre ses ennemis, elle resserra son emprise sur le venin qui circulait dans le sang du jeune homme.

Après de nombreux cris de douleur provenant du blessé, Eleana parvint à extraire le venin. Qui flottait désormais dans l'Air. D'un mouvement rageux, elle le balança sur le corps du serpent qui reposait non loin. Son propre sang brûla ses écailles. Même si il était déjà mort, c'était bien fait pour lui.

Cette tâche faite, elle stoppa l'hémoragie au bras du jeune homme qui gémit une fois de plus. Pour finir, elle enroula un bout de tissu autour de la blessure de ce dernier qui pissait le sang. Elle serra le bandage, de sorte qu'une certaine pression soit exercée.

Eleana craignit pendant un instant d'avoir porté le coup fatal involontairement face à ses manipulations. Lorsque Zohéir finit par ouvrir les yeux. Complétement soulagée, elle laissa échapper un cri victoriaux avant d'embrasser le blessé sur les lèvres. Après quelques secondes, elle se détâcha de lui pour sourire.

-Tu n'as pas intérêt à mourir, Zohéir X'enlil. Tu as encore plein de choses à faire avant la fin de ta vie. Et ce n'était pas une morte digne de toi, ça.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Sam 5 Mai - 19:43

    Les secondes se mélangeait, les images se confondaient. Zohéir n’arrivait plus à enchaîner deux pensées à la suite. Il divaguait dangereusement. L’inconscience était toute proche, il la sentait. Mais s’il la laissait l’envahir, il était conscient de ne jamais plus se réveiller. Il lutta avec la force du désespoir, vainement. Des gouttes de sueur perlèrent sur son front. La douleur le rongeait de l’intérieur, il n’en pouvait plus. Puis soudainement, il sentit la chaleur d’Eleana, agenouillée près de lui. Invraisemblablement, le contact avec la jeune Filante lui fit un bien immense. En cet instant, le souhait le plus cher de Zohéir était non pas de survivre, mais de pouvoir à nouveau ouvrir les yeux et détailler le fin visage de la jeune femme. Cette dernière le tenait dans ses bras sans porter attention à son sang qui imprégnait ses vêtements de cuir. Finalement, elle posa la main sur le front du misanthrope. Celui-ci frissonna au contact de la paume chaude.

    Avec l’aide d’Eleana et de son pouvoir élémentaire de l’Air, Zohéir parvint à respirer à peu près correctement, haletant parfois. Il sentait l’oxygène parvenir difficilement à ses poumons, mais c’était mieux que rien. Puis brusquement, le jeune elfe perçu comme une pression dans ses veines. Insoutenable. Il hurla de douleur. Le misanthrope serra fort la main d’Eleana dans la sienne, luttant désespérément contre la souffrance. Après un dernier cri de douleur du blessé, la jeune Filante parvint à extraire le venin de ses veines. D’un geste rageur, elle maîtrisa l’air et envoya le poison droit sur le corps à moitié décapité du Tretias. Les écailles de celui-ci se consumèrent peu à peu. Zohéir desserra lentement sa main de celle d’Eleana en sentant la douleur quitter peu à peu ses veines pour simplement rester à son bras blessé. Pour la première depuis plusieurs minutes déjà, l’air parvint à ses poumons sans encombre.

    La jeune Filante s’attela ensuite à stopper l’hémorragie au bras du misanthrope, qui laissa échapper un gémissement. Elle confectionna ensuite une sorte de garrot de fortune autour de son bras, le serrant quelque peu pour que le sang cesse de couler. Puis le silence tomba sur la clairière. Zohéir avait toujours les yeux clos, maîtrisant la douleur à son bras. Puis finalement, difficilement, il ouvrit des yeux brumeux, leur éclat complètement dissipé. La surprise qui l’envahit suite à la réaction d’Eleana le fit se figer. La jeune Filante laissa échapper un petit cri de victoire et, sans hésiter, embrassa le misanthrope sur les lèvres. Pris au dépourvu, l’assassin commença par écarquiller les yeux, ce qui le fit loucher, puis finit par les fermer. Sans s’en rendre tout d’abord compte, il savoura cet instant au maximum, allant jusqu’à rendre son baiser à Eleana. La sensation de renaître s’empara de lui, à jamais gravé à l’encre indélébile dans son esprit. Puis finalement, la jeune Filante se détacha de lui, sans pour autant gommer son si magnifique sourire.

    - Tu n'as pas intérêt à mourir, Zohéir X'enlil. Tu as encore plein de choses à faire avant la fin de ta vie. Et ce n'était pas une mort digne de toi, ça.

    Le jeune elfe laissa échapper un soupir de soulagement. Oui, elle avait raison. Ce n’était vraiment pas une mort glorieuse, empoisonné mortellement par le venin d’un Tretias. Et le misanthrope ne savait pas comment remercier assez Eleana de l’avoir sauvé. Mais qu’est-ce que l’assassin avait à faire, avant la fin de sa vie ? Une sensation insolite fit une apparition timide dans son esprit, créant un nœud dans sa gorge. Etait-ce cela, ce dont les gens parlaient dans les livres ? Ce sentiment si fort, si puissant ? Comment l’appelaient-ils, déjà… Ah oui, l’amour. Zohéir détailla le visage d’Eleana, comme il avait tant voulu le faire dans son duel contre l’inconscience et la mort. Encore une fois, la sensation s’empara de son corps entier et le fit frissonner. C’était plaisant à ressentir, cette sorte de bonheur intense et inexpliqué. Peut-être découlant de sa survie. Ou alors du visage d’Eleana penché en-dessus de lui.

    Zohéir tendit faiblement et timidement la main vers le visage de la jeune femme. Il effleura sa joue, comme il l’avait déjà fait une première fois dans la caverne, quelques jours plus tôt. Mais là, c’était bien différent. Eleana venait de l’embrasser et il comprenait tout juste quel était le sentiment qui l’assaillait systématiquement en présence de la jeune Filante. Ce n’était pas du tout comme la première fois dans la caverne où aucun des deux ne connaissait vraiment l’autre. Zohéir planta ses yeux dans ceux d’Eleana. Mais cette fois-ci, il ne ressentait plus aucune crainte à son égard. Tout au contraire. Il avait accepté sa confiance et donner la sienne, il n’y avait plus aucune raison d’avoir peur de quoi que ce soit dans cette situation. Puis faiblement, Zohéir souffla :

    - À vos ordres… Eleana Jones… Merci…

    Mais alors qu’il prononçait ces mots, une pensée l’assaillit. C’était la question universelle dans ce genre de situation. La jeune femme ressentait-elle la même chose envers le misanthrope ? Un attachement si soudain qu’il était insoutenable ? Si non, pourquoi l’avoir embrassé ? Le jeune elfe interrogea Eleana du regard.


Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Dim 6 Mai - 6:58

Eleana était rassurée que Zohéir n'ait pas dépérit. Pendant un instant, elle avait craint le pire. Qu'il meurt, suite à ses blessures soit au venin mortel. Mais elle avait réussi à l'aider. Et il avait réussi à vaincre ce poison et à survivre. C'était impressionnant, peu de personnes survivaient à ce venin. Mais le jeune elfe y était parvenu. C'était autant étonnant qu'incroyable. Eleana en était heureuse. Elle tenait vraiment à lui, mais ... de quelle façon exactement ?

Ses pensées s'interrompirent dés que la main du jeune homme se posa sur la joue de la Filante. Ce contact la raidit et stoppa le flot de pensées qui traversaient son esprit. Elle avait l'impression que Zohéir était fasciné, qu'il en était persque rassuré.

- À vos ordres… Eleana Jones… Merci…

La jeune femme écarquilla les yeux. Merci, de quoi ? De l'avoir sauvée ? Hmm. Quelque chose l'incitait à penser que ce n'était pas exactement cela.

Le regard de Zohéir se fit insistant, presque interroguatif. Il semblait lui poser une question à travers ce lien si sensible. Mais quelque chose d'autre empêchait Eleana de lui répondre.

-Merci, de quoi ? De t'avoir empêcher de mourir ? Je pourrais pas vivre si tu ne survivrais pas, et j'aurais sa sur la conscience toute ma vie en plus !

Elle prennait un ton taquin, mais l'incompréhension et le doute la hantaient. Quel sentiment ressentait-elle exactement ? Elle n'avait jamais ressentit ce sentiment. L'aimait-elle ? Elle ne savait pas. Elle n'avait jamais connu l'amour. Enfin si, mais un amour superficiel causé par ce satané Cupidon. Son coeur se serra à ce souvenir. Non, ceci était un amour superficiel. Il était normal qu'elle ne ressente pas de ce genre d'"amour". Mais quel donc était celui qu'elle ressentait envers Zohéir ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Lun 7 Mai - 7:32

    Zohéir avait froid. Extrêmement froid. Un long frisson glacé remonta lentement dans son dos. Peut-être un effet secondaire du poison, il ne savait pas. Et il se trouvait très faible, aussi. Incapable de se relever. Il aurait voulu ne jamais ôter sa paume de la joue d’Eleana, conservant ainsi sa chaleur rassurante, mais les forces lui manquaient. Il laissa retomber sa main sur l’herbe. Il avait l’impression que la morsure du Tretias et le poison avait drainé toute son énergie. Là, le misanthrope aurait perdu tous les rounds contre un chiot insouciant. Donc oui, ce n’était pas la grande forme. Une affreuse migraine l’asservissait, le contraignant à garder les yeux clos pour ne pas être soumis à la lumière filtrant au travers les branches touffues des arbres de la forêt. Un nouveau frisson glacé le surprit. Malgré la température plutôt agréable, de norme, Zohéir avait vraiment froid. Ses membres étaient glacés. IL grelota sans s’en rendre compte. La réplique d’Eleana ne lui parvint qu’à moitié :

    - Merci, de quoi ? De t'avoir empêché de mourir ? Je pourrais pas vivre si tu ne survivrais pas, et j'aurais ça sur la conscience toute ma vie en plus !

    Ces paroles mirent longtemps à atteindre le cerveau de Zohéir. Mais lorsque ce fut fait, le jeune elfe se figea. Les yeux clos, il ne pouvait pas percevoir l’air d’Eleana mais sa voix laissait paraître des intonations taquines. Etait-elle sérieuse dans ses mots ? Enfin, un chouia ? Et le misanthrope trouvait que c’était bien la moindre des choses de remercier la jeune Filante de l’avoir sauvé. Il aurait tellement voulu faire plus, mais il en était incapable, du moins pour l’instant. C’était encore la première fois que quelqu’un lui disait cela. Il ne savait pas comment interpréter ces paroles. Pourtant, il avait envie d’y croire. Envie de penser que c’était vrai. Le ton adopté par Eleana était à moitié plausible, à moitié non. Cela déstabilisa Zohéir. Il ne savait pas quoi penser. Mais une chose était désormais sûre, gravée au fer rouge dans son esprit comme une dette ineffaçable : il l’aimait. Il aimait Eleana. Comment avait-il être aussi fou, aussi inconscient pour tomber amoureux ? Pourtant, ce n’était pas de sa faute. Tout s’était fait sans qu’il ne s’en rende compte, jusqu’à ce jour.

    Le misanthrope laissa tomber sa tête sur le côté, les yeux toujours clos. Même s’il avait pu les ouvrir, il ne l’aurait pas fait, ne pouvant sûrement pas supporter le regard de la jeune Filante. D’après le silence pensant, elle aussi semblait en pleine méditation sur ce sujet. Du moins, c’était ce que pressentait Zohéir. Et souvent, ses pressentiments s’avéraient cohérent. Médium ? Non, pas le moins du monde. Mais que ressentait exactement Eleana, précisément ? L’avait-elle embrassé juste par soulagement ou par attirance ? Le misanthrope détestait se poser ce genre de questions. Non pas qu’il détestait ne pas trouver de réponses, ça, il avait l’habitude. Mais cette ignorance le détruisait. Ce sentiment le rongeait de l’intérieur. Il était mortellement puissant. On ne plaisantait pas avec ce genre de choses. Zohéir n’appréciait pas du tout être guidé et maîtrisé par un simple sentiment. Simple ? Non, pas tant que cela si l’on y songeait bien.

    Les mains de Zohéir se mirent à trembler légèrement. Par incompréhension et par froid. Le misanthrope songea qu’il ne pourrait pas repartir tout de suite, vu son état. Mais ils ne pouvaient pas rester ici, d’autres Tretias traînaient peut-être dans les parages. Et Eleana était peut-être très douée au maniement de la dague et de la magie mais affronter un clan entier de ces reptiles géants enragés était très risqué et potentiellement suicidaire. Zohéir s’en voulut d’être aussi faible. Il avait l’impression d’être une véritable entorse à ce voyage. Il bougea faiblement une main. Il avait l’impression d’être fait de glace, tant le froid lui glaçait les os. Il ne savait toujours pas pourquoi. Il tenta finalement de se redresser, vainement. Dans son échec, il se laissa retomber au sol en serrant les dents. Son corps encore endolori ne lui permettait rien. Il était comme cloué au sol de la forêt. Faiblement, il tendit sa main valide vers celle d’Eleana et la lui prit, sans pour autant pouvoir la serrer tant les forces lui manquait. Il n’avait jamais ressenti pareille détresse auparavant. Mentalement et physiquement. Il eut soudain peur que la jeune Filante ne parte, ne l’abandonne ici. Même si, avec le temps qu’ils avaient passé ensemble, cela lui paraissait presque improbable. Ses doutes étaient peut-être encore une fois la cause du venin du Tretias.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.


Dernière édition par Zohéir X'enlil le Lun 7 Mai - 9:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Lun 7 Mai - 8:27

Zohéir laissa retomber sa tête sur le côté, à demi inconscient. Il luttait sans aucun doute pour tenir éveillé. C'était bien normal. Après ce qu'il venait de vivre, il n'était pas étonnant qu'il soit à bout de force. Il méritait bien de se poser, quelque part, dans un endroit sûr. Mais où ce dit endroit existait ? Ils étaient pommés, dans un forêt en plein Tivnia dans un coin reculé et peu fréquentable. Quelles chances y avaient-ils de trouver un endroit digne de ce nom ? Très minces, effectivement. Mais le jeune elfe en avait besoin. Et vite. Cela n'était pas en restant en ce lieu qu'il irait mieux. Eleana se gifla mentalement d'avoir agit aussi stupidement. Elle n'aurait pas dûe l'entraîner dans cette histoire. Ils ne serraient pas venu chez elle. Ils n'auraient pas rencontré Matt. Ils ne serraient pas tombé sur les mercenaires. Ils n'auraient pas été obligés de fuir, encore. Encore et toujours. Et enfin, ils ne serraient pas tomber sur deux Tetrias. Et le jeune homme ne serrait pas gravement blessé. C'était de sa faute. Comment avait-elle pu agir aussi inconsciemment ? Cela ne lui ressemblait pas. Mais alors pas du tout. Elle, la chasseuse de prime, froide, glaçiale, intimidante et imperturbable devenait ... humaine ? La Filante laissait son côté humain prendre le dessu, englobant ses instincts meutriers, ses pulsions guerrières. Et pire. Ses opinions, ses pensées, ses réactions, son éducation, tout ce que en quoi elle avait été programmée à croire. A connaître, à accepter, à respecter, à refouler, à refuser. Elle s'attachait à des personnes. Ce qui était contre son éducation, ses croyances.

La vérité la frappa d'un coup de fouet. Eleana Jones devenait humaine. Lentement mais sûrement. Son côté humain prennait le contrôle.

Normalement, elle aurait dû se braquer, refuser et à refouler cela. Catégoriquement et simplement. Mais elle s'en sentait incapable. Tout ce qu'elle avait découvert, ces sentiments jusqu'alors étrangers pour elle, ces nouvelles choses tellement envivrantes. Et bonnes, tout simplement. Tels que l'amitié, l'espoir, la confiance, la solidarité, l'a ... l'amour ?

Ce fut un bloquage catégorique. La jeune femme brune n'avait jamais connu cela. Certes, elle avait cru le ressentir, jadis. Mais cela n'était plus d'actualité, visiblement. Et elle s'y faisait, du moins, elle l'espèrait.

La main froide légèrement tremblante de Zohéir la stoppa dans ses reflexions sombres. Son contact la rassura. Mais une question surgit. Connaîtrait-elle ce sentiment avec lui ? Ou bien, le connaissait-elle déjà ?

Une constatation la raidit. Le corps du jeune homme était parcourut de tremblements, et ses lèvres violettes firent réaliser à la Filante que ce dernier tremblait de froid. Et son élèment ne lui procurait pas des pouvoirs adaptés à la situation. Non, le Vent était neutre. Ni chaud ni froid. L'ombre d'un sourire amer apparu sur son visage. Son Vent à elle était plus glaçiale qu'autre chose.

-Ne lutte pas, ait confiance, ordonna-t-elle.

Eleana se releva d'un bond, et fit léviter le corps du jeune elfe d'un geste fluide de sa main droite, levant sa paume vers le ciel. Sans présemption, elle commença à marcher, entraînant son ami avec elle.

**
*

Ils arrivèrent dans un endroit ensoleillé, une clairière où les rayons solaires frappaient sans répis. Elle était suffisament dégagée pour qu'ils puisse être à l'aise. Eleana se laissa tomber au sol, en couchant son ami prés d'elle avec une délicatesse et une prudence médiculeuse. Elle ôta sa cape et recouvra le jeune homme, ne sachant pas exactement quoi faire de plus. Elle aida l'air à circuler plus facilement dans ses poumons d'un simple contact avec son doigt sur son front. Elle s'allongea à côté de lui, leurs bras s'effleuraient.

Le soleil dégageait une chaleur réconfortante et appaisante. Si bien que la Filante finit par fermer les yeux, posée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Lun 7 Mai - 20:33

    Dormir. C’était une chose qui était à portée de main de Zohéir mais que, pourtant, ce dernier s’obstinait à renier. Il sentait le sommeil tenter de se frayer un chemin jusqu’à son cerveau, ponctué par la douleur à son bras. La fatigue le terrassait, ainsi que ce froid si soudain. Le misanthrope s’obligeait à rester éveiller, ne voulant pas laisser Eleana seule. Mais c’était dur. D’autant plus qu’étant insomniaque, le jeune elfe n’avait pas l’habitude de lutter contre le sommeil. Et la gorge de Zohéir était toujours nouée par ce sentiment insolite qui le contrôlait à son gré. Une boule de culpabilité se forma dans son estomac. Après tout, c’était lui l’auteur de cette sensation si contradictoire. La présence et la chaleur d’Eleana près de lui le rassurait, le réconfortait comme un enfant ayant fait un mauvais rêve. C’était étrange l’emprise que la jeune femme exerçait sur Zohéir. Ce dernier était sûr qu’elle aurait pu lui demander n’importe quoi, il l’aurait fait sans hésiter. Comme quoi, ses principes restaient forgés sur de la roche incassable : l’amour est une véritable faiblesse, mais aussi un avantage plus fort que tout.

    - Ne lutte pas, ait confiance, ordonna Eleana.

    Ces mots ne parvinrent au misanthrope que par brides tandis que celui-ci sombrait peu à peu dans l’inconscience. Il n’avait plus la force de lutter. Et pour ce qui est de la confiance, il l’avait déjà accordé à la Filante depuis bien longtemps. Peut-être même depuis toujours, depuis la nuit dans la caverne. La jeune femme se releva d’un bond et, d’un geste fluide et harmonieux, elle usa de sa magie élémentaire pour faire léviter le corps de Zohéir au-dessus du sol. Elle ne paraissait pas avoir de mal à exécuter ce tour, qu’elle maniait avec une aisance déconcertante. Sa blessure à la jambe avait-elle commencé à cicatrisé ? La faisait-elle encore souffrir ? Moins qu’avant, c’était déjà ça. Puis la marche reprit. Eleana se fondit dans la forêt, entraînant le misanthrope avec elle. Ce dernier ne sentait plus le sol sous son dos, mais ne fit rien. Il se sentait porté par une force invisible et inexpliquée. Il n’avait jamais vécu cela auparavant, c’était insolite. Mais à peine eut-il quitté le sol et commencer à léviter dans la forêt, soutenu par Eleana, qu’il s’endormit. La fatigue semblait plus forte que tout.

    Tu n’aurais pas dû. Lâche-moi. Tu n’aurais pas dû tomber amoureux d’Eleana. Je sais, merci. Alors pourquoi tu l’as fait ? Je ne sais pas. C’est con ça, tu te mets dans le pétrin sans même savoir pourquoi. Je ne suis pas dans le pétrin avec elle. C’est ce que tu crois. Exactement, et je me fiche de ton avis, Mister l’Espoir. Je sais, mais laisse-moi te prévenir quand même. Je n’ai en aucun cas besoin de tes conseils futiles et puérils. Encore une fois, c’est ce que tu crois. Tu n’es même pas sensé exister, alors lâche-moi. Si j’existe, pour toi. C’est que je suis un crétin fini dans ce cas. Mais c’est le cas. Tant mieux. Si je n’étais pas un crétin, je ne serais rien d’intéressant aux yeux du monde. Et à ses yeux, tu es quoi ? Aux yeux de qui ? D’Eleana. Je ne sais pas. Un malade mental qui lui sert de compagnon. Un ami ? Peut-être. Mais tu aimerais plus, toi, n’est-ce pas ? Peut-être. Oui, je pense. Tu l’aimes ? Je crois. Tu crois ou tu en es sûr ? Tout dépend de ce qu’elle ressent pour moi de son côté. Bien vu. Mais si elle ne ressent pas la même chose que toi, et apprécie quelqu’un d’autre à ta place ? Comment sais-tu cela ? Je sais tout, ne l’oublions pas. Alors, que feras-tu ? Rien de sensé, en tous les cas.

    Zohéir ouvrit lentement et difficilement les yeux. Mais les referma très vite. Au-dessus de lui scintillait de mille feux le soleil de l’après-midi. Le misanthrope se contraignit à lever les paupières. Il se trouvait dans une clairière baignée de lumière et plutôt vaste. L’herbe verte sous son dos était parée de petites fleurs blanches. Le misanthrope tourna la tête sur le côté. Eleana se trouvait près de lui, les yeux clos. Elle semblait endormie. Leurs bras s’effleuraient et l’assassin puisait de ce contact toute la chaleur du monde. La jeune Filante l’avait recouvert de sa cape. Le froid qui avait envahi le corps de Zohéir était toujours présent mais bien plus atténué. Le misanthrope soupira d’aise et de soulagement. La sérénité l’étreignit. Il observa Eleana, toujours endormie. Les rayons du soleil venaient illuminés son fin visage. Pour la première fois depuis leur rencontre, l’elfe comprit quel était ce nœud dans son ventre lorsqu’il plantait son regard sur la jeune femme : il la trouvait belle. Avec ses yeux gris comme la tempête, ses longs cheveux lisses et bruns. Son corps svelte et élancé et sa démarche de félin, furtive. Zohéir resta de longues minutes à détailler Eleana. Sa poitrine se soulevait légèrement à chacune de ses respirations. Le misanthrope passa sa main dans celle de la jeune Filante et leurs doigts s’entremêlèrent. Elle dormait toujours, et pour rien au monde l’assassin ne l’aurait réveillée. Elle semblait si posée lorsqu’elle se reposait ainsi. Tous deux avaient bien mérité cet instant. Après tout ce qu’ils avaient vécu au cours de ces derniers jours.

    Zohéir enfouit faiblement sa main dans la poche de sa chemise et en ressortit la petite montre à gousset en argent qu’il avait dérobé à cet aristocrate sur la côté, à Stersa. Depuis, il ne l’avait plus jamais quitté. Le misanthrope observa quelque instant l’objet réfléchir les rayons du soleil. Il repense à ce qu’avait dit l’Espoir : « Mais si elle ne ressent pas la même chose que toi, et apprécie quelqu’un d’autre à ta place ? Que feras-tu ? » C’était une excellente question. Mais Zohéir ne pouvait pas encore y répondre, pour l’instant. Alors lentement, avec des gestes furtifs, doux et totalement calculés, le misanthrope rangea la montre à gousset en argent dans la poche d’Eleana. Mais juste avant, il avait gravé sur le couvercle, à l’intérieur, avec son poignard à la garde en forme de serpent : « Pour ne pas oublier. »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Sam 12 Mai - 1:59

Eleana avait doucement plonger dans le sommeil qui l'appellait. En fermant les yeux tout en sombrant dans l'inconscience, des images défilaient dans son esprit. Floues et grises, comme des souvenirs anciens. Ces fameux souvenirs désignaient sa rencontre avec Zohéir, l'Anneau d'Or Rouge, la grotte à Tivnia, la maison d'El, le Tetrias, la blessure du jeune elfe. Puis ces souvenirs furent interrompus brusquement et d'autres souvenirs l'enveloppèrent. Eternot, la rencontre avec son Gamma, les gardes, la poursuite, l'entraînement hors de la capitale, la mer d'or, le requin, l'au revoir, leur nouvelle rencontre à Eternot, ... Tous ces souvenirs éclatèrent et l'image d'un chérubin au sourire sarcastique se dressa devant elle. Son éclat de rire dispercèrent toutes les images. Un tourbillon noir la brouilla et l'attira accompagné d'un cri de surprise venant de la cible. Elle retomba lourdement sur une surface dure et noire. Elle releva lentement la tête, et découvra un spectacle qui la fit écarquiller les yeux. La Filante se releva, tout en continuant de fixer un endroit bien précis. Le visage du jeune homme apparut, avec son regard bleu perçant et son visage indéchiffrable qui la fit sourire. Puis un autre visage apparut à côté de ce dernier, et cela lui fit perdre son sourire. Son corps se raidit, mais elle demeura stoïque. Bientôt les corps suivit leur apparition, et son Gamma et son compagnon se dressèrent devant elle. Son regard se baladait sur les nouveaux venus, incapable d'identifier les sentiments qui apparaissaient à travers leurs regards et leurs expressions faciales. Son coeur tembourrinait dans sa poitrine. Mais pour lequel bat-il ? La jeune femme secoua la tête et chassa cette question mentale. "Tu m'as trahie, tu es aller voir un autre homme en sachant que tu l'aimes pas", cracha son Gamma. Révoltée, même si elle savait qu'elle rêvait, ses paroles l'horripilait. "Je ne t'ai pas trahi, et Cupidon est le seul responsable de mes anciens sentiments envers toi. Ce qui n'est pas le cas.", dit-elle. "Vraiment ?" Rétorqua-t-il. "Il ne faut pas que tu sois jaloux, tu l'as repoussé, moi non. Normal qu'elle me préfère à toi", fit le faux Zohéir à l'adresse de son compagnon fantôme. "Mais ..." Ajouta la jeune femme brune, voulant rajouter une couche. Puis les deux hommes se tournèrent vers elle dans un bel ensemble, ce qui la rendit muette. "Tu dois prendre une décision", ordonna le faux Alcro. "Comment ?" Demanda-t-elle, sa colère laissait place à son incertitude. "Ecoute ton coeur", résonna le faux Zohéir. Et ils disparurent dans un nuage de fumée. Elle leur cria de revenir, qu'elle ne savait quoi faire, mais ils l'ignorèrent.

Et elle se réveilla dans la clairière. Eleana n'ouvrit pas les yeux de suite, les paroles du jeune elfe résonnaient dans sa tête. "Ecoute ton coeur". Elle n'avait jamais cru aux métaphores phylosophiques. Elle trouvait ça stupide. Elle avait l'habitude de réfléchir à l'aide de son esprit, de son instinct, et non de son coeur. Comment faire ? Ce concept était inconnu.

Puis agacée, elle oublia ce conseil. Ce n'est pas des fantômes qui me dicteront ce que je dois faire, se buta-t-elle.

Elle se redressa sur les coudes, et pu voir que Zohéir l'observait. Elle plongea son regard dans le sien. L'espace d'un instant, elle crut voir les mille questions que se posaient le jeune homme. Mais son interlocutrice était incapable de le réconforter, étant elle-même perdue. Une vibration l'alerta. Sachant d'où provenait ce son, elle bondit sur ses pieds et posa son doigt derrière son oreille, où son oreillette était installée. Elle appuya sur un bouton et le message défila. Un message importun. Très mal adapté à la situation. Un client lui expliquait la situation auquel il était mêlé, et les explications qui suivirent. D'un certain côté, elle était irritée par cette intervention mal adaptée, mais d'une certaine façon, elle en était presque réconfortée. Elle savait qu'elle ne pouvait pas affronter ses sentiments, et que la meilleure manière qui se présentait pour cela, était la fuite. Ce qu'elle savait faire.

La Filante mit fin à l'échange en appuyant sur un bouton sur son oreillette. Elle fit face à Zohéir, le regard froid et intimidant et son visage impassible.

-Je dois y aller, dit-elle d'une voix qu'elle espèrait ferme, un client a besoin de moi.

Elle appréhendait la réaction de son interlocuteur.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Mar 15 Mai - 23:48

    Eleana finit par se réveiller et se redressa sur les coudes. Son regard gris tempête croisa celui bleu profond de Zohéir. Un instant suffit au misanthrope pour discerner dans les yeux de la Filante maints doutes et questions. Un nœud se forma dans sa gorge. Elle semblait tout aussi décontenancée que lui, mais dans un autre sens. Pour la première fois depuis leur rencontre, l’elfe découvrit la jeune femme sous un autre angle : celui de l’incompréhension, qu’il arborait de plus en plus souvent ces temps-ci. Elle paraissait perdue. Des pensées contradictoires semblaient se bousculées en elle. Zohéir aurait donné n’importe quoi pour savoir qu’est-ce qu’envisageait Eleana et à quoi elle pouvait bien penser. Leurs regards se détournèrent dans un bel ensemble. Le misanthrope n’appréciait pas du tout cette distance qui était en train de se creuser dangereusement entre lui et la Filante. Comme un fossé qui s’ouvrirait sous ses pieds à tout instant, un gouffre sans fond. Il opta pour un visage impassible, conscient que toutes les émotions qu’il ressentait en cet instant se devaient de rester secrètes. Pourtant, il aurait tellement voulut les partager avec Eleana.

    Brusquement, un son presque inaudible parvint aux oreilles de Zohéir. Il l’identifia tout de suite comme s’agissant d’une vibration imperceptible. La jeune femme bondit sur ses pieds, comme brûlée au fer rouge, et appuya sur un bouton d’oreillette se trouvant derrière son oreille. Voilà d’où venait ce son. Le misanthrope se redressa à son tour et, tandis que la Filante écoutait attentivement le message de son interlocuteur, il tenta tant bien que mal de se relever, grimaçant de douleur quand il parvint enfin sur pied. Eleana finit par appuyer de nouveau sur le bouton de son oreillette et fit face à Zohéir, le regard soudain intimidant. L’elfe se figea imperceptiblement. Cela faisait si longtemps qu’il n’avait plus croisé le regard froid de la jeune femme qu’il en avait presque oublié la puissance qu’il dégageait. Il serra les dents, redoutant le pire. La Filante arborait de nouveau son visage impassible, alors que l’assassin n’arrivait plus à maintenir le sien tant Eleana avait de l’emprise sur lui. Il ne put que l’observer d’un regard hésitant et perdu, craignant ce que la jeune femme s’apprêtait à lui annoncer. Car malgré son ouïe d’elfe très développée, Zohéir n’avait saisi aucun mot de la conversation téléphonique. Il s’était adossé à un arbre, sentant le peu de forces qu’il lui restait quitter son corps à vitesse grand V. Finalement, la Filante affirma d’une voix ferme ce qu’il redoutait le plus au monde :

    - Je dois y aller, un client a besoin de moi.

    Le cœur du misanthrope rata un battement. Le lien entre Eleana et Zohéir, déjà distendu par le gouffre qui s’était peu à peu creuser entre eux, venait de lâcher d’un coup sec, abandonnant l’assassin dans sa chute vers le néant. Durant les premières secondes, il ne bougea pas d’un iota, ne parvenant pas à digérer l’affirmation de la jeune femme. Plus que tout, c’était le ton qu’elle avait adopté qui déstabilisait le plus Zohéir. Elle avait prononcé ces mots sans une once de regret. Rien. Impassible. Comme si tout ce temps qu’ils avaient passé ensemble ne représentait rien de plus qu’un tas de poussière, d’infimes secondes. Mais peut-être était-ce le cas, finalement. Le cœur du jeune elfe eut beaucoup de mal à redémarrer. Il avait soudain l’impression que tout son monde s’écroulait. Fin de l’Éden, début de l’Enfer. Zohéir n’arrivait toujours pas à y croire. Eleana le jetait comme s’il n’avait rien représenté de plus qu’une crevure à ses yeux. Et ce, depuis le début. Peut-être était-ce le cas, peut-être pas. Un seul mot peuplait l’esprit du misanthrope, qu’il avait appris à connaître comme sa poche : « Désillusion ».

    Le jeune elfe finit par détourner les yeux, le regard perdu dans le vague. Il n’arrivait toujours pas à s’avouer que tout ce qu’il avait vécu jusqu’à présent avec Eleana était en train de partir en fumée. Pourtant, c’était bien le cas. La faible flamme illuminant encore quelque peu le cœur de Zohéir vacillait dangereusement, menaçant de s’éteindre à tout instant. Les images défilèrent dans son esprit : la rencontre de la jeune Filante à Tivnia, la nuit dans la caverne, les deux frères qui haïssaient le misanthrope plus que tout, le Tretias, le baiser… Puis plus rien. Juste le début d’un nouveau cauchemar. Sans un regard à Eleana et surtout sans tenter de la retenir, comprenant bien que c’était impossible, Zohéir adressa un bref signe de tête à la jeune femme en signe d’au revoir et tourna les talons. Il s’enfonça dans la forêt, clopinclopant, se servant des arbres comme appuis pour ne pas tomber. Il s’essouffla vite, les forces lui manquant beaucoup, mais ne s’arrêta jamais. Il ne se retourna pas non plus, de peur de devoir regarder en face une nouvelle fois la dure réalité. Dans son esprit ne résonnait qu’une phrase, mêlée à la voix de l’Espoir : « Je t’avais prévenu. »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Mer 16 Mai - 2:26

Eleana le fixa sans ciller. Imperturbable, aucune de ses émotions ne se lisaient sur son expression faciale, ses mouvements, son regard. Aucun moyen. Elle tâchait de ne rien montrer, avec un self contrôle certain. Au fil du temps, elle arrivait à porter ce masque sans sourciller. Mais rien que le regard de Zohéir la déstabilisait. Son regard bleu perçant, reflétait sans peine sa tristesse et sa blessure vis à vis du fait que la jeune femme brune ne paraissait pas atteinte de leur séparation. Alors que si. Elle l'était. Et plus que ce qu'elle aurait pu penser. Son coeur lui hurlait de rester ici, dans cette clairière, en oubliant les soucis actuels, mais son esprit et son corps ne partageaient pas cet avis. Son corps réclamait du sang, de l'adrénaline qu'il ressentait lors des affrontements. Son esprit était concentré sur la mission qui l'attendait, et le masque de chasseuse de prime qu'elle devait porter sans interruption. La Filante avait toujours été guidée par son esprit et son corps, malgré que ces deux-là obéissaient chacun à un instinct différent.


Le pire pour elle était de ressentir la peine du jeune elfe. Elle se maudissait de ne rien montrer. De ne pas réussir à afficher clairement ce qu'elle éprouvait. Son incapacité à être comme les autres. Quoi que, elle doutait s'il y avait véritablement une normalité en question. Mais tel n'était pas le sujet principal.

La jeune femme savait aisément que le jeune homme prennait sur lui, qu'il était blessé dans son orgueil. Le fait qu'elle ne montre pas sa tristesse de partir d'ici, loin de lui. Dans l'incertitude de le revoir un jour.


Et c'est ainsi, le coeur lourd, que Zohéir la quitta avec un bref hochement de tête avant de filer vers la forêt. Eleana le regarda de loin, jusqu'à ce qu'il pénétre dans l'endroit, hors de vu. Elle resta là, les poings serrés, le visage impassible, le regard fixé devant elle.

Elle s'arma d'impassibilité et d'indiférence et tourna les talons. Mais bientôt elle s'arrêta brusquement. Non, cela ne devait pas se terminer comme ça. Il ne le méritait pas. Elle avait déjà souffert à cause de ce genre de chose, elle ne voulait pas recommencer. Non.

Eleana fonça à la suite de Zohéir à la vitesse de l'éclair. Sa forme floue était à peine discernable, elle semblait presque portée par le vent. Dés qu'elle apperçu l'homme de ses pensées, elle lui sauta au cou, manquant de le faire tomber. Mais quand elle resserra son étreinte, elle évita la chute. Elle ne pouvait pas voir son visage, mais c'était inutile. Elle posa sa tête contre le dos du jeune elfe et ferma les yeux, avec une aspiration de son parfum. Une larme coula, mais elle la sécha d'un geste vif. La Filante se plaça devant lui, le regard plongé dans le sien. Elle ne quitterait pas ce dernier, non, elle pouvait mémoriser son regard.

-Je ne voulais pas être comme ça ... Soupira-t-elle.

Le sous-entendu était suffisament clair pour elle : Une femme impassible qui ne laissait pas entrevoir ses sentiments, et une chasseuse de prime à l'agenda remplit. Non, la jeune femme aurait tant aimé êtr e libre comme n'importe qui. Mais son besoin avait été négligé, favorisant ceux des autres. Elle le regrettait, mais elle ne pouvait pas l'empêcher. C'était comme ça.

Elle se pencha et se hissa sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur le front du jeune homme. Elle ferma les yeux un instant, profitant de cet instant. Elle encadra son visage avec ses deux mains, chacune posée sur les joues de Zohéir. Elle laissa tomber sa tête contre la poitrine du jeune elfe avant de murmurer, comme un adieu solennel "Je te promets de revenir". La jeune femme brune ôta ses mains, et recula à pas feutrés, le regardant toujours. Puis, elle tourna les talons et s'élança, disparaissant entièrement, comme portée par le vent ...



[Hors RP : Je te laisse le soin de finir le RP xP]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zohéir X'enlil
Élite des Assassins ~ Neutreavatar
Compte Héros :

Messages : 753

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir] Mer 16 Mai - 21:46

    Zohéir gardait la tête basse, progressant difficilement et lentement dans la forêt. Il ignorait le chant des oiseaux et les cris des insectes, se contentant de marcher toujours tout droit, sans s’arrêter et se retourner. L’image d’Eleana ne quittait pas son esprit tourmenté. Il aurait tellement voulu que cette histoire ne se termine pas ainsi. Ou mieux, qu’elle ne se termine pas. Il avait soudain l’impression d’avoir été projeté de nouveau dans sa réalité sombre et monotone. En cet instant, il aurait grandement préféré rester avec Eleana et se faire mordre par un Tretias que d’errer ainsi, sans but, avec ce vide incessant dans le cœur. L’après-midi était déjà bien entamée, et un soleil cuisant illuminait la forêt de ses rayons d’or. Pourtant, le froid dans le corps du jeune elfe persistait affreusement, sans qu’il n’en connaisse la cause. Parfois, un frisson glacé remontait dans son dos, lentement, et le faisait frissonner. Il aurait tout donné pour pouvoir serrer Eleana dans ses bras et s’imprégner de sa chaleur si réconfortante et rassurante. Vraiment tout.

    Soudainement, des bruissements presque inaudibles retentir. Mais Zohéir n’eut pas le temps de se retourner que quelque chose, ou plutôt quelqu’un, lui sauta au cou par derrière. L’image d’un ennemi s’estompa bien vite dans l’esprit du misanthrope lorsqu’il reconnut le parfum enivrant et la douceur des gestes de la jeune Filante. Malgré qu’il serait tombé si Eleana n’avait pas resserré son étreinte, ce fut comme une bouffée d’oxygène pour Zohéir. Ce dernier sentit la jeune femme poser sa tête contre son dos. Ce simple geste fut comme un baume pour le cœur si fragile dans cette situation de l’assassin. Finalement, il sentit la Filante desserrer son étreinte pour se placer devant lui. Il planta son regard dans le sien. Il aurait désiré ne jamais s’en détacher tant ses yeux l’attiraient. C’était magique. Encore une fois, l’elfe regretta de devoir quitter la jeune femme si vite.

    - Je ne voulais pas être comme ça..., soupira celle-ci.

    Il avait compris. Mais il ne quitta pas pour autant son regard. Après avoir prononcé ces mots, Eleana se hissa sur la pointe des pieds et déposa un baiser sur le front de Zohéir, qui rougit sans s’en rendre compte. Mais où était passé l’assassin sanguinaire qui tuait sans pitié et qui se trouvait contrôlé par sa folie meurtrière ? La jeune femme parvenait à le balayer d’un simple regard. Encore une fois, c’était magique. La Filante finit par poser ses mains sur les joues du misanthrope et laissa tomber sa tête sur son torse. L’assassin avait soudain envie de la prendre dans ses bras et de ne plus jamais la lâcher. Zohéir l’étreignit avec ses dernières forces. Il redoutait l’instant décisif où Eleana le quitterait pour de bon, partant régler les conflits qui peuplaient sa vie de chasseuse de prime. Et le jeune elfe ne pouvait pas la suivre. D’un parce qu’il ne ferait que la ralentir, vu son état. De deux parce qu’il était recherché et ne comptait pas mettre encore en danger la vie d’Eleana. Et de trois parce que c’était son combat, et pas celui de Zohéir. Finalement, le Filante murmura :

    - Je te promets de revenir.

    Le misanthrope compris ces mots comme un au revoir sincère. Il desserra son étreinte et la jeune femme se détacha de lui. Ils s’observèrent quelques instants, savourant ses dernières secondes. Le regard d’Eleana était gravé au fer rouge dans l’esprit de Zohéir. Puis finalement, elle finit par tourner les talons et disparue à la vitesse de la lumière entre les arbres de la forêt. Le vent semblait la guider vers sa prochaine mission. Le misanthrope resta là sans bouger. L’après-midi s’écoula sans qu’il ne fasse un seul geste, se remémorant en boucle tous les bons moments passés avec Eleana. Comme s’il n’allait jamais la revoir. « Ce n’est qu’un au revoir. » lui assura une petite voix dans son esprit, que Zohéir chassa de suite. Oui, ce n’était qu’un au revoir. Mais pour combien de temps ? Le jeune elfe ne pouvait pas encore répondre à cette question, et il était certain que personne ne le pouvait vraiment. Son cœur était désormais en manque de la chaleur d’Eleana. Il ferma les yeux quelques instants. Une larme roula sur sa joue, sans qu’il ne prenne la peine de la sécher.

    Un mauvais pressentiment fit une apparition timide dans l’esprit du misanthrope. Et si… Ces deux mots signifiaient tout. Et si il se passait quelque chose et qu’Eleana était blessée, ou pire, mourrait ? Et si le destin allait tout faire pour les séparer le plus longtemps possible ? Et si à leur prochaine rencontre, quelque chose allait tout bouleverser ? Ou quelqu’un. Zohéir déglutit. Il ne fallait mieux pas y penser. Alors que le soleil commençait à décliner derrière la cime des arbres, le misanthrope observa une dernière fois l’endroit où avait disparue Eleana. Il avait passé plusieurs heures ici sans bouger, il était maintenant temps qu’il quitte cet endroit et rejoigne les toits des cités qu’il aimait tant, pour retrouver sa vie monotone et sa routine incessante. Pourtant, le départ de la jeune Filante avait réveillé en lui le besoin d’évacuer sa peine. Il avait besoin de combattre un véritable ennemi, et de le tuer. L’image de Laurena fit une apparition soudaine dans son esprit. Parfait. L’envie de se venger venait de prendre place dans son âme. La rancœur. Zohéir fit quelques pas dans la forêt. Les oiseaux s’étaient tu, et seule une chouette hululait dans l’obscurité qui s’installait petit à petit. L’image d’Eleana, son parfum, sa chaleur ne quittaient plus le misanthrope. Son amour pour elle était trop grand. Il ne le contrôlait pas. Il avait aussi peur de souffrir de cet attachement, mais ne pouvait pas le renier. Ce dernier était trop puissant, et lui trop faible. Zohéir stoppa une dernière fois et leva les yeux vers la Lune qui venait de prendre place dans le ciel étoilé. Il ne souffla que trois mots :

    - Je te crois…

    ~The End~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il y a à peine un instant, on m'a regardé pour toujours.
On n’est pas misanthrope pour rien, ni philanthrope pour les autres.
I'm Bro. The only Bro.




ZagZag, Cow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir]

Revenir en haut Aller en bas

[FINI] Sombre réalité [PV : Zohéir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde d'Eséphia :: Nouveau Monde :: Tivnia-