Les Nécrosoris au pouvoir, la traque commence
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

"Quand le passé nous rattrape ..." [Pv: Alcro&Maïwenn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: "Quand le passé nous rattrape ..." [Pv: Alcro&Maïwenn] Ven 6 Juil - 12:42

Une silhouette se faufilait à travers la foule pressante de la capitale, passant inaperçue aux yeux de tous. La cape noire qui l’enveloppait ne laissait rien entrevoir de suspect. Mais la moindre erreur, la moindre inattention de sa part, pourrait avoir des répercutions ahurissantes. Ce n’était pas une exagération, c’était un fait. La personne concernée en était bien consciente. C’est pourquoi elle détaillait ce qui l’entourait et la frôlait avec attention. Elle se mouvait, passait entre les gens sans que ceux-là ne remarquent quelque chose d’anormal. Qu’une présence indésirable se trouvait en leurs lieux. Une personne ennemie, de surcroît. Ou peut-être pas, après l’abolition des alliances suite au pouvoir des Nécrosoris. Malgré cet évènement, cela n’empêchait pas les tensions de persister. Les relations inter-alliances étaient toujours frêles, malgré l’apparence. La silhouette le savait pertinemment. Même si elle n’avait pas de protestation quant à ce qui s’était passé, elle n’en restait pas moins méfiante. Surtout envers l’avenir, qui était des plus troublés. En effet, l’avancée au pouvoir des Nécrosoris annonçaient des temps sombres pour chacun. Ceux qui pensaient être à l’abri grâce à leur non statut d’élémentaire de lumière ou d’ombre se trompait. Rien n’empêchait ces personnes d’augmenter leur rayon de ciblage. Peut-être même ces mêmes personnes qui se croyaient en sécurité allaient se retrouver en plein cœur de la crise.

Personnellement, Eleana n’était pas concernée par la situation. N’étant pas une élémentaire d’ombre ou de lumière, la menace ne risquait pas de lui tomber dessus avant longtemps. Pourtant, elle ne demeurait pas moins révoltée et indignée par ce qui se déroulait sur Eséphia. Pour elle, les répercussions qui tombaient sur les fameux élémentaires étaient infondées. Peut-être que la jeune femme ne savait pas tout, mais elle était certaine que la moitié des personnes visées ne répondaient pas des crimes qu’on les accusait d’avoir commis. Elle avait des exemples sous la main. Telle que son amie Filante Laurena, traquée à cause de ses pouvoirs de la lumière. Ou encore Zohéir, qui n’avait rien avoir avec le conflit. Oui, c’était injuste. Tous ces morts, toute cette tristesse, toute cette violence inutile … Etaient outrageux. Un débordement. Un évènement sombre de l’histoire d’Eséphia qui marquerait la vie à travers les âges. La Filante ne savait pas encore si elle répondait hostile à cette presque guerre. Après tout, la chasseuse de prime agissait seulement en son intérêt. Du moins, la plupart du temps. Même si ces temps-ci elle avait radicalement changée, ses principes demeuraient bien là. Autrefois, elle aurait agis sans réfléchir et ne se serait inquiétée, ni même préoccupée par ce qui se passait. Mais maintenant, c’était différent. Elle hésitait. Elle s’était plongée dans une profonde réflexion, concernant sa décision. Elle mesurait le pour et le contre. Ce n’était pas une décision facile, comme bon nombre de personne le pensait. C’était leur vie qui était en jeu. La jeune Alpha n’avait toujours pas pris de décision. Mais elle savait que cela ne serait trop tarder.

[color=white]Plongée dans ses réflexions intérieures, elle ne remarqua que sa route avait débouchée sur une ruelle déserte. L’adepte de l’Air continua sa progression en marchant tranquillement, comme si ne rien était.

Un bruit soudain la stoppa. Elle dressa l’oreille, les yeux fixés sur le bout de la rue, droit devant elle. Elle prêta attention à tout ce qui se déroulait autour d’elle. Bruit, mouvement, odeur. Tout. Bientôt, des éclats de voix et des bruits de pas l’alertèrent. Un frisson glacé parcourut son échine. Eleana marmonna un juron. Des gardes, comprit-elle avec effroi. Elle tourna les talons, prête à fuir, mais c’était trop tard. Ils allaient l’entendre si elle s’enfuyait. Elle ne pouvait pas se rendre incolore grâce au Vent, les Animux la remarqueraient sans difficulté grâce à leurs sens décuplés. C’est pourquoi une idée soudaine, mais complétement risquée s’imposa dans son esprit. Ses yeux se colorèrent de blanc tandis que le corps de la Filante s’élevait dans les airs et se reposa sur un toit d’une maison. Agissant au quart de tour, elle se laissa tomber contre les tuiles et se positionna en position accroupie. La jeune femme brune entama son union avec l’Air environnant, orienta le vent dans le sens contraire afin de se rendre inodore et attendit. Les gardes finirent par arriver, l’éclat de leur rire résonnaient dans toute la ruelle désormais déserte de toute présence ultérieure. Hormis celle de la chasseuse de prime, toujours perchée sur son toit.

Lorsque les Animux furent suffisamment éloignés, la jeune Alpha laissa échapper un soupir de soulagement. Il s’en était fallu de peu.

Elle bondit sur ses pieds, les sens aux aguets. Seulement, aucun autre garde ne semblait vouloir pointer le bout de son nez. Satisfaite, elle se détourna, prête à redescendre de son perchoir, avant que le vent lui apporte une odeur familière. La reconnaissant subitement, la Filante fronça les sourcils pendant un temps avant de laisser gagner un sourire satisfait se peindre sur son visage de porcelaine.

Elle prit une grande bouffée d’air qui gonfla ses poumons d’oxygène. Revigorée, Eleana s’élança avec une vitesse surhumaine dans une course effrénée. S’arrêtant subitement, nullement dérangée par son soudain élan d’effort, elle tourna la tête vers la droite, puis vers la gauche. Ne trouvant pas ce qu’elle cherchait, elle fronça les sourcils. Elle sentait l’agacement la gagner. Néanmoins, la jeune femme eut la bonne idée de lever les yeux. Une silhouette floue se tenait sur un toit, nettement plus haut que celui auquel se trouvait l’adepte du Vent. Le soleil l’empêchait de distinguer la personne avec précision. Malgré cela, elle n’en avait pas besoin pour reconnaître la personne qu’elle tentait de mettre le doigt dessus.

Eleana plaça ses bras de chaque côté de sa taille, formant des angles droit parfait, et s’éleva dans l’Air. Ses yeux blancs dévisageaient le vent qui la portait avec une concentration farouche. Finalement, elle sentit enfin le contact des tuiles sous ses bottes. Elle s’approcha furtivement de celui qu’elle cherchait. Il finit par se retourner. Tandis que son regard croisait le sien, le regard blanc glaçial de la Filante reprit sa teinte gris tempête habituel. Un sourire amusé se peignit sur son visage./size]

[size=12]-Je te dérange, peut-être ? Demanda-t-elle d’une voix où se laissait entendre son contentement de le trouver.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcro
Élite des Voleurs ~ Résistantavatar
Compte Héros :

Messages : 770

Magie : Gamma de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: "Quand le passé nous rattrape ..." [Pv: Alcro&Maïwenn] Sam 14 Juil - 11:04

Le vent soufflait fort ce jour-là, balayant les quelques malheureux nuages qui avaient osé souiller les cieux d'un bleu azur immaculé. L'air s'était chargé des effluves provenant des plaines encerclant la Capitale d'Ertenot, apportant à ses habitants les doux parfums des fleurs ou encore les arômes ténus des rivières courant au creux des vallons. Sur le toit de la tour qui surplombait ces paysages colorés, le jeune homme inspira calmement, s'imprégnant pleinement de ce que lui offrait l'été. Puis, il détacha les lanières qui maintenaient fermé le vieux sac en bandoulière de cuir, fourra sa main à l'intérieur avec délicatesse et en ressortit une vieille feuille de papier à grain froissée, ainsi qu'une plume et un pot d'encre abîmé. Avant d'effectuer quoi que ce soit, il redressa le menton et parcourut l'horizon de son regard d'un vert déroutant. Doucement, un léger sourit vint étirer ses lèvres. C'était ici même qu'il avait rencontré Eleana, et que, pour la deuxième fois de sa vie, il décidait de quitter délibérément le sentier pour s'aventurer en terres inconnues. Il y eut cette première fois, à l'âge de treize milles ans environ, où il avait choisi de quitter sa petite vie tranquille auprès de ses parents et de sa sœur pour se libérer de ses chaînes. A ce moment-là, le choix était pleinement voulu et réfléchit : il avait quitté le sentier pour s'enfoncer parmi les hautes herbes.
Mais il y a eut cette deuxième fois. Ça n'était ni calculé, ni souhaité. Il avait tout simplement été happé par un nouveau chemin, totalement inconnu, une direction qui n'était plus droite comme la première, mais complexe et dangereuse. Lentement, il trempa le bout de sa plume dans l'ancre aussi sombre que la nuit et traça quelques lettres hésitantes sur le parchemin.

« Dévotion immuable
Destins croisés
Amour »

Il sourit. Oui, il avait cherché la liberté, et peut-être qu'être amoureux n'était-il pas considéré comme être libre, mais il était sûr d'une chose : il était libre d'aimer.
Soudain, une pâle bavure attira sur attention. Il semblerait que quelque soit écrit derrière … Étonné, il retourna le parchemin. La sacoche contenait un tas de feuilles griffonnée aussi bien de dessins que d'ébauches de nouvelles ou de timides poèmes. Alcro était peut-être un voleur des rues, adepte des sensations fortes, celles-ci ne s'appliquaient pas qu'au plan physique … Il aimait esquisser le monde qui l'entourait, écrire pour se vider ou pour rêver.
Mais lorsque ses yeux se posèrent sur l'esquisse, un violent frisson le parcourut et ses doigts se resserrèrent sur le papier, jusqu'à le froisser. La papier jauni présentait les pâles traits de quatre silhouettes. Un homme. Une femme. Deux enfants … dont lui. Alcro se leva d'un bond, manquant au passage de perdre son équilibre sur le toit de la tour. Ses mains tremblaient, et son souffle se fit saccadé. Quelques mots étaient lisibles sur le côté, s'apparentant à l'écriture d'un enfant de six mille ans.

« Sentiment d'irrespect
Étau de fer qui se ressert
Famille »

Les parfums de la forêt humide, la désagréable sensation d'être enduit de terre de la tête aux pieds, le creux présent au niveau du plexus solaire revinrent le frapper de plein fouet. Il se rappelait de tout. Cette nuit où ce fameux sentiment d'irrespect était à son comble, cet instant où l'étau avait fini par l'étouffer et l'avait poussé à tout quitter. Tourner le dos à cette vie confortable où on lui donnait tout l'amour qu'un enfant pouvait rêver. Il avait des parents aimants, une vie monotone et joyeuse, une petite sœur …
Une vie monotone, oui, c'était bien là que résidait le problème. Il avait eu tout ce qu'il désirait : une vie dont il était le maître, tel le capitaine de son propre navire. L'animux n'avait alors jamais éprouvé une quelconque remord : la perspective d'une vie selon ses désirs le poussait en avant et lui permettait de ne jamais baisser les bras. Aujourd'hui …
Alcro soupira et se prit la tête entre les mains, abasourdi. En cet instant, il n'était que remord. Comment avait-il pu ainsi négliger sa famille, passer outre leur amour pour vivre en parfait égoïste ? Lui qui ne souhaitait que le bonheur des autres … avait sans doute réussit à détruire la vie de ses parents et de sa sœur. Comment avait-il également pu ainsi fermer les yeux devant cette terrible vérité durant tant d'années ? Il se souvint brusquement, il se remémora la phrase qui lui avait permis de ne pas avoir à affronter un jour le poids de la culpabilité...

« - Si ils t'aiment vraiment, ils ne veulent que ton bonheur, alors ils comprendront que tu sois parti ... » souffla-t-il à lui-même, essuyant vivant d'un revers de main les larmes qui lui montaient aux yeux.

Alcro s'assit, incapable de se tenir un instant de plus debout tandis que le remord l'accablait. Il fourra le parchemin dans sa sacoche avant que celui-ci ne s'envole, ramena les genoux contre son torse, les entoura de ses bras et plongea son visage entre ceux-ci. Il se mordit violemment la lèvre et ravala ses larmes.
Un bruit sourd derrière lui le fit sursauter. Il se redressa vivement et fit face à l'inconnu qui venait de faire irruption sur sa tour …
Ses yeux brillant abandonnèrent leur tristesse pour laisser la joie les envahir. Rectification : l'inconnue...


« - Je te dérange, peut-être ? » le questionna-t-elle dans un sourire sournois.

Alcro réagit au quart de tour : il se jeta littéralement sur elle pour la serrer dans ses bras, manquant de les faire passer par-dessus les remparts. Il la serrait aussi fort qu'il était heureux de la retrouver, mais également que quelqu'un soit à ses côtés en cet instant de … révélation. Il déglutit, laissa Eleana reprendre son souffle et la regarda avec un grand sourire.

« - Oui tu me déranges, je rêvais d'une femme, grande, belle et assurée et … Ah ! Qu'est-ce que je raconte, le rêve a simplement basculé dans la réalité, alors en quoi peux-tu me déranger ? »

Il rit tandis que leurs doigts s’enlacer, geste presque devenu rituel entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: "Quand le passé nous rattrape ..." [Pv: Alcro&Maïwenn] Sam 14 Juil - 14:04

Les yeux vert émeraude du jeune homme brillèrent lorsqu’ils se posèrent sur Eleana. Qui, d’ailleurs, n’eut pas le temps de réagir qu’il se jetait littéralement sur elle, l’étouffant à moitié dans son étreinte. Un sourire espiègle se peignit sur ses lèvres. Eh bien, on peut dire qu’il était visiblement heureux de sa venue.

- Oui tu me déranges, je rêvais d'une femme, grande, belle et assurée et … Ah ! Qu'est-ce que je raconte, le rêve a simplement basculé dans la réalité, alors en quoi peux-tu me déranger ? Déclara-t-il, son contentement se laissait entendre dans sa voix.

Eleana afficha une moue faussement indignée. Elle retenait avec difficulté son rire. Il avait le don pour lui communiquer sa bonne humeur. Ce n’était pas possible, il avait un don cet homme ou quoi ?

-Arrête de dire des bêtises, déclara-t-elle avec un sourire amusé. Je vais finir par croulée sous les compliments, voir devenir prétentieuse, si je t’écoutais.

La jeune femme sentit avec ravissement leurs doigts s’entrelacer. C’était un geste tellement naturel entre eux, mais tellement douloureux pour la Filante … Son cœur se serra à cette pensée. Et son regard se perdit dans le vague, tandis que sa bouche s’ouvrait mais qu’aucun son n’en sortit, avant qu’elle se referme subitement. Eleana, arrête de penser à ça bon sang. Fais-toi une raison ! S’écria-t-elle mentalement, avec une voix percée de tristesse. Non, elle ne devait pas y penser.

Changer de sujet.

La jeune Alpha se força à sourire, mais son regard avait perdu sa lueur de malice. Tandis qu’elle arrêtait de serrer les doigts de l’Animux.

-J’avais pensé à te proposer un entraînement. Il serait temps de s’y remettre.

Un bruit l’alerta. L’Elémentaire de l’Air fronça les sourcils et détourna vivement la tête. Un sifflement de papier. Oui, elle voyait un papier qui venait de s’envoler, alors qu’il se tenait prêt d’une certaine sacoche en cuir posée sur les tuiles. Elle réagit instinctivement avec ses reflex de Filante. Elle saisit le papier entre ses doigts, ou plutôt les papiers. Elle put aussitôt identifier un poème, tandis que l’autre document retenait toute son attention. C’était un dessin. D’une famille, heureuse.

Alcro se précipita soudainement vers elle et lui ôta les papiers des mains, d’un geste aussi vif qui laissait entrevoir son non contentement à sa trouvaille. Visiblement, il ne voulait pas qu’elle voit ça. La jeune femme brune le regarda observer à son tour le dessin avec un regard perdu dans le vague, mais où une certaine tristesse demeurait bien là, encrée à la surface. Eleana se souvenait de l’histoire que le lui avait raconté Alcro, comme quoi il s’était enfui de chez ses parents à cause de leur débordement d’affection. Et de sa non liberté. Mais apparemment, les remords survenaient maintenant. Visiblement, d’après son expression faciale et sa réaction, il regrettait. C’était visible. Et Eleana pouvait aisément le comprendre, même si elle ne vivait pas sa situation.

Alors, ne sachant pas quoi dire pour le réconforter, Eleana se faufila à côté de lui et lui prit la main, en un geste de réconfort. Elle appuya sa tête sur son épaule, comme pour lui signifier sa présence. Que si il voulait se confier, elle était là. Elle ignora son propre trouble face à leur soudaine proximité, alors que son coeur s'accélerait dans sa poitrine.

-Tu regrettes, n'est-ce pas ? Lui demanda-t-elle.

Elle écouta sa réponse avec attention et compassion tandis qu'une toute autre pensée germit dans son esprit.
Après quelques secondes restés dans cette position là, elle se posta face à lui et le regarda.

-Je pense que l’entraînement, ce sera pour une autre fois. J’ai une meilleure proposition à te faire. Retrouver tes parents, ainsi qu’un bout de son ancienne vie. Peut-être que tu cesseras d’être habité par les remords, et que tu iras mieux.

Anticipant ses protestations négatives, elle ajouta d’un ton plus triste, en le fixant dans les yeux :

-J’aurais préféré profiter encore des instants passés avec mes parents avant leur mort. Crois-moi, c’est mieux pour toi.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcro
Élite des Voleurs ~ Résistantavatar
Compte Héros :

Messages : 770

Magie : Gamma de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: "Quand le passé nous rattrape ..." [Pv: Alcro&Maïwenn] Sam 14 Juil - 16:16

La jeune femme afficha une moue faussement vexée, rentrant dans la jeu d'Alcro qui, une fois de plus lorsqu'il allait mal, balayait celui-ci d'un grand sourire en compagnie d'autrui …

« - Arrête de dire des bêtises, je vais finir par crouler sous les compliments, voir devenir prétentieuse, si je t’écoutais. » s'exaspéra-t-elle dans un sourire amusé.

Il n'y répondit qu'en tirant gentiment la langue. Soudain, le regard gris tempête de sa jeune Alpha se perdit dans le vague, et il vit une lueur chargée de doute, d'amertume et de tristesse s'y allumer lentement. Il songea à user de ses dons télépathiques, afin de comprendre ce qui la tracassait mais il se résigna aussitôt que l'étreinte de leurs doigts se desserra.

« - J’avais pensé à te proposer un entraînement. Il serait temps de s’y remettre. »

Avant qu'il n'ait pu répondre quoi que ce soit, une bourrasque de vent coucha sa sacoche entreposée un peu plus loin, laissant une dizaine de feuilles s'en échapper. Alcro sursauta et se précipita sur elles … mais Eleana l'avait déjà devancé. Grâce à ses incroyables facultés de Filante, elle avait pu les rattraper en moins de temps qu'il n'eut fallu pour le dire. Le jeune animux lâcha un soupir de soulagement … bien vite remplacé par une expression de stupeur. Eleana balaya son regard sur de nombreux poèmes, ne cherchant pas à s'y attarder – au plus grand bonheur d'Alcro -, avant de s'arrêter sur ce qu'il redoutait le plus.

« - Non ! » s'écria-t-il en arrachant vivement ses précieux parchemins des mains de la jeune femme.

Les mains tremblantes, il fourra négligemment ce qui représentait une partie de son passé dans son sac en bandoulière, le ferma et le jeta sur son épaule. Son regard fuyait celui d'Eleana, et tenta vainement de s'accrocher à un quelconque point à l'horizon … mais rien ne pouvait plus le soutenir lorsqu'il était bien obligé d'affronter son passé... Il sentit la main de la jeune Filante enlaçait tendrement la sienne, tandis qu'elle laissait sa tête reposer contre son épaule en signe de compassion. Alcro ferma les yeux et soupira. Sauf qu'il n'avait pas à recevoir de la « compassion ». Il n'était qu'un monstre d'égoïsme, point final.

« - Tu regrettes, n'est-ce pas ? »

Regretter ? C'était un parfait euphémisme.

« - Bien sûr que oui, je regrette … répondit-il faiblement, presque en un murmure. J'avais tout pour moi, on m'avait offert une vie magnifique et tout l'amour que l'on puisse rêver : et, en bon égoïste que je suis, je leur ai allègrement tourné le dos et me suis construit ma petit vie bien confortable. J'ai détruit la vie de ma famille à mon profit … et que sont-ils devenus ? Quel abruti c'est pas vrai … »

Après quelques instants de silence, Eleana se posta devant lui, la tête haute et les yeux luisant de détermination.

« - Je pense que l’entraînement, ce sera pour une autre fois. J’ai une meilleure proposition à te faire. Retrouver tes parents, ainsi qu’un bout de son ancienne vie. Peut-être que tu cesseras d’être habité par les remords, et que tu iras mieux. »

QUOI ? Retrouver ses parents ? Il en était hors de question ! Alcro était un homme bon sang, un machiste sur les bords, un être gonflé d'égo et fierté. Revenir sur sa décision d'antan, qui n'est autre que de quitter sa famille ne réussirait qu'à le blesser dans son orgueil. Pourtant, une partie de lui le criait d'accepter … une partie qui le lui chuchotait déjà depuis bien longtemps, sans qu'il ne prenne la peine de l'écouter, préférant rester sourd à ses remords.

« - J’aurais préféré profiter encore des instants passés avec mes parents avant leur mort. Crois-moi, c’est mieux pour toi. »

Il frissonna.
Jamais il ne l'avait entendue parler de ses parents. A vrai dire, maintenant qu'il y songeait, il ne connaissait que très peu de choses sur elle. Et même si il l'aurait souhaité, Eleana n'était visiblement pas encore en état de lui en faire part. Patience, tout vient à celui qui sait attendre … L'animux soupira et s'assit sur les remparts le séparant d'une quarantaine de mètres de vide. La jeune Filante avait totalement raison. Il risquait fort de l'avoir encore dans la gorge toute sa vie. Mais d'un côté, il n'avait pas enduré tout ça pour au final revenir docilement au point de départ! ... Alcro avait un principe, qui n'était autre que celui d'aller toujours de l'avant. Alors revenir sur la décision qui avait changé sa vie l'exaspérait un peu. Mais d'un autre côté ... il s'était promis de n'offrir que de la joie à son entourage, et d'éviter au maximum de faire souffrir ceux qu'il aimait. Ce principe là était sûrement déjà salement souillé, du fait qu'en fuguant une belle nuit de ses treize mille ans, il avait dû déchirer sa famille... Au bout de quelques minutes d'hésitation, il se leva, les sourcils froncés. Et puis, zut ! Qu'il prenne un peu son orgueil sur lui, et qu'il répare ses bêtises ! Il ne voulait pas le regretter toute sa vie et, il devait l'avouer, sa famille lui manquait terriblement …
Il balaya l'horizon, appela mentalement son dragon et se retourna vers Eleana, affichant un sourire ravageur.

« - Puisque c'est si gentiment proposé … on y va ? »

Quelques minutes plus tard, le dragon volait sur place à côté de la tour. Alcro prit de l'élan, fit un bond assuré au-dessus du vide, atterrit sur le dos de la bête mythique et se tourna vers Eleana en lui proposant sa main dans un grand sourire.

« - Tu viens, que je présente à mes parents la femme … qui a changé ma vie ? »

Ou la femme de ma vie, tout simplement … se retint-il de dire juste à temps.


Dernière édition par Alcro le Dim 15 Juil - 11:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: "Quand le passé nous rattrape ..." [Pv: Alcro&Maïwenn] Dim 15 Juil - 3:44

Alcro se bâtit dans une profonde réflexion intérieure, débattant sans doute le pour et le contre de la proposition d’Eleana, qui ne bronchait pas. Elle le laissa faire, attendant sa réponse. Elle respecterait son choix, même si cela ne lui paraissait pas une bonne chose. Il était libre de choisir. C’était à lui de trancher s’il voulait retrouver sa famille ou pas. C’était une décision importante, qu’il devait prendre seul.

Eleana avait remarqué la lueur d’étonnement dans son regard lorsqu’elle lui avait fait part de la mort de ses parents d’une façon indirecte. C’est avec surprise que la jeune femme se rendit compte qu’elle n’avait jamais fait part de sa vie à l’Animux. Il ne savait pas grand-chose, hormis son métier de chasseuse de prime qu’elle exerçait comme moyen de survie, et l’existence de ses frères. C’est tout. Peut-être que lui aussi s’en est rendu compte. Mais bon, comment trouver le moment pour lui en parler ? La Filante n’avait jamais eu le cœur ouvert, ce n’était pas son genre de discuter enfance comme d’un sujet banal. Oh bien sûr, s’il lui avait posé les questions directement, elle le lui aurait répondu sans hésitation. Mais elle se doutait aussi qu’il ne voulait pas la forcer, et qu’il attendait peut-être qu’elle fasse le premier pas. A réfléchir.

- Puisque c'est si gentiment proposé … on y va ? Proposa-t-il en adressant un sourire carnassier à l’adresse de son Alpha.

Cette dernière acquiesça. Les minutes passèrent, et bientôt son dragon de glace fendit le ciel et s’arrêta à quelques pas d’eux, attendant que ses passagers se décident à monter.

Le jeune homme réagit a quart de tour : Il s’élança et bondit avec agilité sur le dos de l’Animalier. Il tourna la tête vers Eleana et lui proposa galamment sa main.

-Tu viens, que je présente à mes parents la femme … qui a changé ma vie ? Demanda-t-il, accompagné d’un sourire.

Eleana se força à esquisser un sourire et prit la main d’Alcro, et monta derrière lui sur le dos de la monture. Bientôt cette dernière s’éleva dans les airs et survola la capitale.

Etant dans son élément, la jeune femme brune ne pouvait se tenir que bien. Le vent lui sifflait les oreilles, faisant voler ses cheveux, et lui emplissait le cœur de liberté et de sensations merveilleuses. C’était extra. Un vrai régal. Dont elle ne se lassera jamais. Voler, c’était se tenir libre. Libre de tout. Cette sensation émerveillait totalement la chasseuse de prime, qui savourait ces instants avec délice. Même si ces derniers s’avéraient peu nombreux. De plus, pouvoir être directement reliée à l’Air renouvelait des sensations encore plus extraordinaires. C’était inouï.

Le souvenir des paroles prononcées par son Gamma lui revint à l’esprit. « La femme qui a changé sa vie ». Dans quel sens ? Que voulait-il dire par là ? Pensait-il à autre chose ?
Les questions se succédaient sans qu’elle puisse les arrêter, ponctuant un peu plus le trouble d’Eleana. Bon sang, arrête de penser à ça … S’exaspéra-t-elle avec acharnement.

**
*

Le dragon de glace finit par atterrir avec toute la douceur qu’une bête de sa corpulence le pouvait. Eleana sauta et se retrouva accroupie par terre, une main posée sur le sol, avant de se relever avec souplesse. Ils se trouvaient dans un village d’Animux. La plupart étaient de sortie, et les dévisageaient étrangement. Ils étaient sans aucun doute étonnés qu’un dragon se pose dans leur village. En présence d’une Filante. Mais ils ne bronchaient pas, sans doute à cause des temps obscurs qui se prélassaient à Eséphia. Cette dernière balaya la petite rue dans laquelle ils se trouvaient dorénavant. Celle-ci était encadrée par des habitations. Des passants marchaient, certains leur jetèrent des regards, mais n’esquissèrent aucun geste ou parole à leur encontre. Devant eux, le bout de la rue débouchait sur une ouverture de la forêt. Eleana eut juste le temps de voir un renard au pelage gris se faufiler à l’intérieur. Un Animux, bien sûr.

-Bon, et bien, nous y voilà. Je te suis, dit-elle en continuant à analyser la zone, pas très rassurée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcro
Élite des Voleurs ~ Résistantavatar
Compte Héros :

Messages : 770

Magie : Gamma de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: "Quand le passé nous rattrape ..." [Pv: Alcro&Maïwenn] Dim 15 Juil - 12:22

Le cœur d'Alcro se serra lorsque Eleana ne lui afficha qu'un pâle sourire forcé, avant de lui prendre la main et de sauter à sa suite. Elle sembla attristée dès l'instant où il s'était jeté sur elle et l'avait enfermée dans une étreinte étouffante. Depuis leur mésaventure causée par Cupidon, ils s'étaient considérablement éloignés, et l'animux avait dû faire preuve de patience pour retrouver la Eleana d'antan … de fil en aiguilles, il avait également comprit que le Dieu de l'Amour n'avait en rien altéré ses sentiments à l'égard de la jeune femme, bien au contraire... Désormais, il en était sûr, il l'aimait. Mais cette brusque tristesse semblait en lien avec cette nouvelle relation qui s'établissait entre eux... sans qu'il n'en sache véritablement les raisons. Au fond, et il le savait parfaitement, la cause de ce froid n'était pas totalement le fait qu'Eleana ait pu être dupée par Cupidon … seulement il n'avait pas encore envie, ni la force d'affronter cette vérité. Pour l'instant, il préférait la reléguer au rang d'hypothèse.
Alcro donna une grande tape sur les écailles bleues argentées du dragon, émergeant de son semi-état de transe.

« - Aller Könto, on y va, direction le village de Satinkäss !» ordonna-t-il d'une voix sèche.

Le dragon reprit lentement de l'altitude, avant de survoler les nuages de quelques puissants coups d’ailes. L'animux sentit la tension entre Eleana et lui s'apaiser, tandis qu'elle se délecter de cet instant privilégié, à savoir : le vol à dos de dragon. Pourtant lui-même était en pleine réflexion. Il cherchait un moyen de contre-dire cette fameuse hypothèse, une contre-thèse capable de balayer ses doutes et ses craintes. Malheureusement, il n'en trouva pas et dû se résigner :
Etait-il possible qu'Eleana soit également amoureuse de Zohéir ?
Il avait clairement remarqué les regards que se portaient ces deux-là, alors qu'ils venaient de le sauver d'une mort certaine. Leur comportement ne laissait personne dupe : ils étaient bien plus complices que l'on ne pourrait le supposer ...

C'est au bout de près de vingt minutes de vol qu'ils parvinrent à destination. Alcro avait immédiatement repéré son ancien village grâce à la forêt qui avait été sa maison durant près de deux mille ans. Il réprima quelques frissons et garda la tête haute. Il ne fallait pas flancher, surtout pas. Ils n'avaient pas fait ce voyage pour rien... Malgré tout, l'irrépressible envie de faire demi-tour et de ne plus jamais jeter de coup d’œil en arrière lui tiraillait le ventre et gagner sa poitrine. Le dragon se posa au beau milieu d'une place animée. Toutes les conversations cessèrent, et les regards ne furent braqué plus que sur eux. Alcro se laissa lentement glisser au sol, aida Eleana, remercia son dragon télépathiquement avant que celui-ci ne s'en aille puis se tourna vers ces étrangers. Ses yeux émeraude croisèrent ceux d'une femme, d'un brun noisette aux teintes azur étonnant. Il frissonna. Ces « inconnus » ne l'étaient pas tant que ça … la femme et lui se dévisagèrent un long moment en silence. Il n'arrivait pas à mettre un nom dessus, pourtant, il était convaincu de l'avoir connue autrefois. Lorsque la gêne fut à son comble, il détourna la tête et balaya la place du regard. Il cherchait à se situer dans ce décor qui paraissait sortit d'une autre vie. Enfin, ses souvenirs collèrent parfaitement avec une petite ruelle qui s'enfonçait vers le cœur du village.

« - Bon, et bien, nous y voilà. Je te suis »  dit soudain Eleana, d'une voix et expression peu rassurée.

Alcro lui afficha un sourire bienveillant malgré son propre malaise et désigna la ruelle d'un coup de tête, avant de s'y diriger. Les passants s'écartèrent et des murmures intrigués commencèrent à s'élever. L'animux les ignora d'un haussement de sourcil et disparut dans cette ruelle où, sans le savoir, avait été la dernière qu'il avait emprunté avant de définitivement quitter sa vie d'antan …

Alcro et Eleana marchèrent encore durant un bon quart d'heure. Le jeune homme était étonnement silencieux, abasourdi par ce qu'il voyait. Des souvenirs fugaces qu'il aurait préféré enterrer à jamais refirent surface à mesure qu'ils se rapprochaient de son ancien domicile : tantôt, il se revoyait jouant dans la neige avec ses amis, tantôt courant entre les arbres pour rattraper sa petite sœur. Soudain, l'insigne en bois décorée par une miche de pain attira son attention. Alcro se figea. Il reconnaissait parfaitement ce symbole, et cette boutique par la même occasion. La respiration de l'animux s'accéléra, tout comme les battements de son cœur.
Il s'agissait de la boulangerie partageant la même cour arrière que son propre domicile.
Alcro jeta un regard à Eleana qui lui sourit, comprenant qu'ils étaient bientôt arrivés.

« - C'est juste derrière … en empruntant ce chemin … » murmura-t-il en pointant un sentier face à eux, quittant le chemin principal et s'enfonçant entre les bâtisses.

L'animux passa une main sur son front, puis derrière son cou. Dans quelques instants, il allait se retrouver face à la maison de son enfance, et, bientôt … nez à nez avec ses parents. Il regarda en arrière et, durant une folle seconde, envisagea sérieusement de se défiler et de prendre ses jambes à son cou. Mais en croisant le regard gris tempête d'Eleana, qui semblait tant l'envier de pouvoir retrouver ses parents, il se résigna. Le doux visage de sa mère, encadré d'une longue tignasse chocolat et agrémenté de deux yeux d'un vert flamboyant comme les siens lui revint en mémoire, suivi de l'expression à la fois douce et sévère de son père, et, enfin, du visage enfantin, boudeur et joyeux de sa petite sœur. Un sourire étira ses lèvres.
Oui, il était temps pour lui de les retrouver. Doucement, il attrapa la main d'Eleana, et l'implora du regard de le soutenir. Puis ils s'enfoncèrent dans la ruelle. Un arbre fit d'abord son apparition, un certain pommier qu'il avait tant de fois malmené durant son enfance … Alcro sourit.

« - Eleana, je te présente la maison de mon … »

Il s'immobilisa, son sang se figea dans ses veines tandis qu'il broyait presque la main de sa jeune Alpha sous le choc...
...Et son joyeux sourire vint littéralement se briser contre les ruines couvertes de cendres de ce qui était autrefois … sa maison.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: "Quand le passé nous rattrape ..." [Pv: Alcro&Maïwenn] Dim 22 Juil - 3:02

Son Gamma lui adressa un sourire à sa remarque, désireux de la rassurer. Le résultat n’était pas très réussi. Eleana continuait de dévisager les personnes proches d’eux avec une nervosité et une méfiance perceptibles. Elle se sentait mal à l’aise, ainsi exposée aux regards, attirant l’attention sur eux. Ce n’était pas vraiment son truc. Surtout que ceux qui étaient présents n’étaient autres que des Animux, l’équivalent d’ennemis d’alliance de la jeune femme brune. Même si la dissolution des alliances avait été faite, les tensions persistaient. De plus, étant recherchée, elle préférait nettement la discrétion. Or, là, ce n’était pas vraiment le cas.
Mais c’était pour Alcro. Retourner dans son village d’enfance, retrouver sa famille, c’était ce qu’il voulait. Même si cela devait être assez dur pour lui, même si la Filante n’en comprenait pas la raison. De la nervosité face à leur prochaine rencontre ? Il appréhendait sans doute la réaction de sa famille. Mais quel genre de personne ne serait pas ravi de retrouver leur fils après de nombreuses années ? La jeune Alpha espérait que tout allait bien se passer. Elle se doutait de l’importance que cette rencontre importait pour l’Animux. C’était normal. L’adepte de l’Air l’enviait, rien que pour avoir la chance de revoir enfin sa famille. A l’origine, c’était peut-être le jeune homme qui s’était enfui, mais dorénavant il regrettait. Et le fait de pardonner ses erreurs lui permettrait d’aller mieux. C’était ce que son Alpha lui souhaitait. Il le méritait. Et puis, après tout ce temps, cela ne pouvait qu’aller mieux.

Mais alors pourquoi elle éprouvait un pincement au cœur ? Sans doute que sa place n’était pas ici. Qu’elle n’avait rien à faire là, que sa place était ailleurs …

Alcro se figea. Et Eleana l’imita. Voilà un quart d’heure qu’ils marchaient, tous les deux silencieux. Ils étaient en face d’une boutique qui était probablement familière au jeune Voleur. Son visage inquiet et son regard soucieux marquèrent Eleana. Non, il avait besoin d’elle. Elle ne pouvait pas reculer. Elle devait l’accompagner, sa place était ici.
La jeune femme lui lança un sourire qu’elle voulait rassurant pour le réconforter.

- C'est juste derrière … en empruntant ce chemin … Souffla-t-il en désignant un sentier devant eux.

Eleana inspira. Ainsi, ils y étaient presque. L’heure approchait. Eleana appréhendait quelque peu la confrontation, ne sachant pas comment les géniteurs d’Alcro réagiraient face à l’apparition de leur fils. Mais d’un autre côté, elle était curieuse. Curieuse de découvrir dans quel univers son Gamma avait grandi, l’endroit de son enfance, la famille dans laquelle il avait grandi. Ce genre de chose insignifiante, que pourtant la Filante accordait de l’importance. D’une certaine manière, découvrir le passé d’Alcro lui permettait de mieux le connaître.
Alcro lui prit subitement la main. La chasseuse de prime, surprise, eut le temps de voir un léger sourire collé sur les lèvres du jeune homme avant de l’implorer du regard, quémandant son soutien. Cela la bouleversa plus que ce qu’elle voulait admettre. Mais elle ne fit rien, ne dit rien. Se contentant de rester à ses côtés, lui donnant tout le réconfort qu’elle pouvait.
Ils finirent par prendre la ruelle. Une fois au bout, Eleana se détendit quelque peu, alors qu’elle prenait une bouffée d’oxygène.

-Eleana, je te présente la maison de mon …

Sa voix se perdit, alors que l’arbre qui leur barrait la vue laissait entrevoir une vision cauchemardesque. Le sourire bienheureux gravé sur le visage de son élève se fana brutalement, alors qu’il assimilait ce qu’ils avaient devant leurs yeux. Il serra plus fortement la main de son Alpha, qui ne réagit pas.

Eleana observait les ruines d’une maison, des cendres étaient éparpillés un peu partout dans le domaine. Oh mon dieu, pensa-t-elle. Elle n’osait pas regarder Alcro, encore choquée par la vision qui s’imposait à eux. Un incendie avait ravagé la maison. La maison d’Alcro, celle de son enfance, où reposait sa famille. Elle ne savait pas comment réagir, c’était tellement … ahurissant, presque irréel.

Poussée par son instinct, la chasseuse de prime s’approcha précipitamment des ruines, et s’agenouilla. Elle posa sa main sur le sol, inspira et ferma les yeux. Son union avec l’Air se concrétisa, et bientôt une bourrasque balaya l’endroit dans toute sa surface. Alors que la jeune femme accentuait la pression, le Vent lui apporta une odeur. Humaine et animale à la fois, un Animux. Elle fronça les sourcils. L’odeur était assez forte. Soit l’inconnu était venu plusieurs fois, soit il était en ce moment même ici …
Avec la vitesse du vent, Eleana bondit sur ses pieds, et se tourna vers Alcro.

-Alcro ! Quelqu’un est ici …

Elle ne put terminer sa phrase. Elle avait entendit et sentit quelqu’un s’approcher dans son dos.


Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcro
Élite des Voleurs ~ Résistantavatar
Compte Héros :

Messages : 770

Magie : Gamma de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: "Quand le passé nous rattrape ..." [Pv: Alcro&Maïwenn] Dim 29 Juil - 3:49

Alcro avait pour habitude de se moquer allègrement des expressions couramment utilisées dans les romans ou autres écrits, tels que « et ce fut comme si on lui plantait un couteau dans le ventre » ou encore « soudain, une main invisible le résonna en lui administrant une magistrale baffe mentale ».
Aujourd'hui, le jeune homme n'en avait plus du tout envie, bien au contraire. C'était une ironie du sort, un retour à l'envoyeur : il avait appris à ses dépends que ces expressions n'étaient pas totalement dénuées de sens. Bien au contraire ... Car en cet instant, Alcro n'était rien. Il n'était plus rien, ou du moins, n'avait jamais été quelque chose ou quelqu'un d'important. Insignifiant. Impuissant. Les mots bannis de son vocabulaire. Il était là, serrant plus fort que jamais la main d'Eleana pour espérer ne pas totalement perdre pieds, devant les ruines qui avaient été autrefois le théâtre de ce que l'on pouvait qualifier de " famille heureuse et unie ". Il n'y avait plus rien. Tout était détruit ...
Tout comme lui. Cette irrépressible envie qui s'était toujours tapie dans l'ombre de ses pensées et de son coeur, qui n'avait cessé de grandir jusqu'à n'en plus pouvoir - et donc jusqu'à aujourd'hui ... venait d'être réduite en cendre. Il s'attendait à quoi, hein? Que tout le monde allait rester bien sagement? Il s'attendait peut-être à ce que rien ne change, à ce que tout soit comme avant? Espérait-il, en fin de compte, avoir le droit à une deuxième chance?
Il sentit les doigts de son Alpha filer doucement entre les siens. Il la vit vaguement se précipiter vers les ruines, mais tout était flou autour de lui. Il avait beau avoir les yeux ouverts, bizarrement, il était tant plongé dans ses souvenirs que la réalité ne l'atteignait plus. Il perçut faiblement l'union d'Eleana avec l'air, et ne s'en soucia guère. La seule chose à laquelle Alcro pensait, n'était autre qu'une vérité des plus atroces. Morts. Toute sa famille était morte.
Et tout ceci, par sa faute ...
Soudain, la voix de la jeune élémentaire d'air le tira or de sa transe.

« - Alcro ! Quelqu’un est ici … »

Mais avant qu'elle n'est pu se retourner, une silhouette fit son apparition derrière elle. Elle traversa les décombres et se planta sur gros bloc de pierre. L'animux plissa les yeux, trop choqué et hébété pour aligner deux mots dans sa tête, pour réussir à vraiment penser. C'est seulement au bout d'une minute qui lui parut durer une éternité qu'il écarquilla les yeux de stupeur, comprenant enfin à qui il avait à faire. Un sourire des plus rayonnants fondit son visage devenu livide, et il s'approcha à grands pas de la nouvelle venue en écartant les bras.

« - Maïwenn, c'est moi Alcro! Je te croyais ... »

Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase, car elle lui asséna un violent coup de pied au niveau du plexus solaire, le propulsant au sol et vidant ses poumons de son oxygène. Sa tête heurta le sol dans un coup sourd.
Noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleana
Élite des Chasseurs de Prime ~ Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 656

Magie : Alpha de l'Air

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: "Quand le passé nous rattrape ..." [Pv: Alcro&Maïwenn] Ven 21 Sep - 10:40

Eleana ne fut guère surprise de voir une jeune fille débouler. Ce qu’elle ne savait pas, c’était que cette fameuse fille était seulement âgée d’une quinzaine d’années. Elle avançait prudemment, le visage impassible. Rien que pour ça, la jeune femme en fut étonnée. C’était rare de voir des gens tenter de maîtriser ses émotions, et encore moins aussi jeune. Mais en tout cas, si elle le faisait, c’était qu’il y avait bien une raison. Et elle ne fut pas déçue.
Alors qu’Alcro s’avança, un immense sourire collé sur le visage, en écartant les bras :

- Maïwenn, c'est moi Alcro! Je te croyais ...

La nouvelle venue balança un coup de pied au jeune homme sans lui laisser le temps de terminer sa phrase. Sous l’impact, il tomba et sa tête heurta le sol, et il sombra dans l’inconscience.

El, qui avait toujours été éduquée de façon à ce qu’elle réussisse à rester elle-même et de faire face à toutes les situations possibles, ne put s’empêcher d’échapper un petit « oh » de stupéfaction. Elle s’écria le nom de son compagnon, avant de s’agenouiller à ses côtés. Elle vérifia rapidement s’il ne s’était pas blessé derrière la tête, mais en constatant qu’il n’avait rien, elle fut aussitôt rassurée.

La brune releva la tête, pour regarder l’inconnue. Elle remarqua alors sa petite taille, ses cheveux noirs, ses traits fins et ses yeux verts/bleus. La brune fronça les sourcils, milles pensées lui traversaient l’esprit.

-Tu es folle ou quoi ? S’écria-t-elle, où la colère, l’incompréhension et l’étonnement se mêlaient. A moins que tu ais un sérieux problème, je ne vois pas ce qui t’as poussé à …

Lorsque l’adolescente leva la tête, Eleana fut muette d’étonnement. Elle ressemblait à quelqu’un qu’elle connaissait. Une personne avec elles, justement. Alcro.
Les choses devenaient plus claires au fur et à mesure. Si bien que la Filante ne mit pas longtemps à conclure à une hypothèse.

-Je vois, fit-elle d’une voix plus posée, tu dois être sa petite sœur, je me trompe ?

Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "Quand le passé nous rattrape ..." [Pv: Alcro&Maïwenn]

Revenir en haut Aller en bas

"Quand le passé nous rattrape ..." [Pv: Alcro&Maïwenn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde d'Eséphia :: Nouveau Monde :: Erténot :: Satinkäss-