Les Nécrosoris au pouvoir, la traque commence
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La caverne d'Ombrelune [PV Laurena et Remucer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Laurena
Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 392

Magie : Mage de lumière

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: La caverne d'Ombrelune [PV Laurena et Remucer] Jeu 19 Juil - 22:38

Le lac cristallin se trouvait à quelques mètres seulement. Je m'était mise sous un arbre non loin du lac, mais avec une bonne vue sur les collines du ciel. Cela faisait seulement quelques minutes que j'attendais, à l’affût du moindre mouvement anormal. J'étais revenue ici pour une seule et bonne raison : l'anneau de givre. La dernière fois, nous avions trouvé une grotte sou le lac cristallin où se trouvait l'anneau. Je l'avais détruit mais après quelques recherches, je découvris qu'il existait toujours. Car je suis désormais sûre que nous n'avons pas tout vu dans cette grotte. D'après certains écrits, il y aurait un gardien, du nom d'Ombrelune, qui détient l'anneau et d'autres objets précieux. Ce sont ces autres objets qui m'interressent. Mais pour pouvoir accéder à la grotte souterraine, il me fallait connaître un élémentaire d'eau. Et le seul que je connaissais était l'ange Remucer, avec nous nous étions battu la dernière fois dans cette même grotte. Aussi je lui envoyai cette lettre :

Cher Remucer
Je te propose de partir une seconde fois à la recherche de l'anneau de givre, qui ne fut pas détruit lors de notre dernière visite. Rejoins-moi devant le lac cristallin demain à midi. Viens armé.
Laurena la Filante


Je lui avais envoyé une lettre magique, pour qu'elle ne soit pas interceptée par les Nécros, mais j'espère que Remucer l'ait reçu tout de même.

J'avais pris avec moi l'arc de Kaël et ma dague envoûtée, qui pourraient s'avérés utiles. Je portais un bracelet à mon poignet, mais ce n'était pas un accessoire de beauté. Il s'agissait en fait d'une prison virtuelle, capable d'enfermer l'âme d'une personne dedans. Ma carte de localisation était aussi plié dans ma poche. Je la sortis. Personne. Je me mordis nerveusement les lèvres. Sil ne vient pas, mon plan tombe à l'eau. il me sera impossible d'accéder de nouveau à cette grotte sans me noyer. La dernière fois,j'avais difficilement réussi et quelqu'un m'avait ouvert le passage. Ce n'est pas le cas cette fois-ci.

Le soleil au dessus de ma tête indiquait midi, et je n'avais toujours aucun signe de l'ange. Je m'approchai discrètement du lac et me penchai. Je contemplai mon reflet quelques secondes puis, à l'aide de mes mains, bus une gorgée d'eau. Je ne savais pas ce qui m'attendais, mais cela ne me faisait pas spécialement peur. Je suis juste curieuse. Curieuse de savoir les défis qui nous attendent et les récompenses qui nous attendent au bout du chemin. Mais la question que je me pose le plus, c'était "qui est le gardien". En effet, la dernière fois que nous étions venus, il n'y en avait pas. Ce qui prouve bien qu'il y avait d'autres pièces dans cette grotte.

Je me redressai quand j'entendis un bruit derrière moi. Par réflexe, je sortis ma dague et regardai autour de moi. il s'agissait d'un bruit de battement d'ailes. Je regardai autour de moi, en l'air notamment, et après quelques secondes, j'aperçus la silhouette de l'ange, qui ralentissait l'allure pour pouvoir se poser. Je rangeai ma dague dans son fourreau et allai à sa rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
Remucer
Résistantavatar
Compte Héros :

Messages : 280

Points de récompenses : 1

MessageSujet: Re: La caverne d'Ombrelune [PV Laurena et Remucer] Lun 23 Juil - 8:50

C'était une belle journée d'un été nouveau. Le premier été, à vrai dire, depuis ce cataclysme Eséphien, où les créatures du Monde des Ténèbres avaient été relâchées dans le nôtre. Cela avait causé des millions, voire des milliards de morts. Les Nécrosoris avaient peu à peu pris le pouvoir en discréditant les Élémentaires d'Ombre et de Lumière - et ainsi les deux Alliances principales : Eternial et Luminea. L'alliance Astrale avait été plus difficile à discréditer, mais avait fini par tomber, comme toutes les autres. Et, initiation de ce déclin, la chute du Royaume des Nuages, avec la fuite de la Reine, Sérénade Mo. J'avais entendu les rumeurs, Les Nécrosoris avaient envoyé un des leurs afin de la faire abdiquer, et si elle refusait, de la tuer. Mais c'était sous-estimer notre astucieuse souveraine qui, ce jour-là, s'était enfuie au nez et à la barbe de ses détracteurs. Et je savais bien qu'elle était là, quelque part, à se reformer une armée, à créer, quelque part, un mouvement de résistance. Aussi, j'envoyais à travers tout Eséphia vingt-deux papillons de glace par jour, ce qui était mon maximum, et j'explorais tous les recoins, à la recherche du moindre passage secret, de la moindre personne en lien avec la Résistance. Au fil des jours et des mois, mon pouvoir s'aiguisait, et j'explorais de plus en plus loin, et de mieux en mieux. J'accumulais renseignement sur renseignement, mais je n'avais encore aucune idée de l'endroit précis où ils se cachaient, ni de leurs effectifs. Une simple zone géographique assez étendue. Toujours est-il que ce jour-là, l'un de mes papillons intercepta une lettre magique. J'eus le temps de la lire à travers les yeux de mon engeance glaciale.

Cher Remucer
Je te propose de partir une seconde fois à la recherche de l'anneau de givre, qui ne fut pas détruit lors de notre dernière visite. Rejoins-moi devant le lac cristallin demain à midi. Viens armé.
Laurena la Filante


On pouvait dire qu'elle savait y faire, cette filante. En quelques lignes, elle avait suscité mon intérêt - quant à l'Anneau de Givre, qui ne serait pas détruit - et fait s'évaporer tous mes doutes - en me demandant de venir armé, ce qu'aucune personne malintentionnée n'aurait pris le soin de préciser, bien qu'en tous les cas, j'aurais apporté mon épée. Il est vrai que notre dernière rencontre s'était terminée sur une impression plutôt... Mitigée. Cependant, je décidais de lui accorder une confiance a priori, et ordonnai au papillon de glace de détruire le message dans l'instant. Le papier fut gelé, avant de se fragmenter en millions de morceaux, qui se dispersèrent au vent. En plus de fragmenter la feuille, la glace fondrait et diluerait les éventuelles traces d'encre restantes. Il serait impossible que quiconque recompose le message.
Bien. Il me restait donc une journée pour me préparer. Mon épée était toujours prête, dans son fourreau, accroché à ma ceinture. Ma semi-armure d'or était également apte à servir immédiatement, et ma toge immaculée était propre. Tout allait donc bien au niveau de l'équipement. Pour ce qui était du but, maintenant. Je décidais de sortir à la bibliothèque, cette nuit. Dans une bure noire, qui se fondait parfaitement dans l'obscurité nocturne. La nuit tombée, je me glissais à travers les ruelles, et toquai à la porte du bibliothécaire. Il me connaissait bien, aussi me laissa-t-il le double des clés, avant d'aller se coucher. J'étudiais pendant une bonne partie de la nuit, avant d'arriver à la conclusion qu'il existait bien un gardien dans la Caverne d'Ombrelune, du nom d'Ouroboros. Littéralement "Qui se mord la queue". Voilà qui expliquait la forme de l'Anneau, et, étant donné que le serpent se mordant la queue représente un cycle sans fin, la raison pour laquelle l'Anneau s'était reformé. Il était, selon les dires de ce livre, lié au gardien, ou plutôt à son esprit et son pouvoir magique. Ouroboros devait donc survivre. Il allait être difficile d'explorer les grottes en présence d'un tel monstre, que nous ne devrons, en plus, pas tuer. À trois heures du matin, je refermai la porte de la bibliothèque, et rentrai chez moi, exténué. Je cachais les clés et m'effondrai sur mon lit. Le lendemain, je devrai me réveiller à neuf heures, si je voulais arriver à temps. J'avais l'habitude de peu dormir, en ces temps troublés, mais cette fois-ci - sans doute à cause de l'accumulation, je me réveillai bien plus tard. Onze heures trente-sept, indiquait l'horloge. Je me levai d'un bon, réalisant que je ne pourrais jamais être là-bas dans les temps. À moins, bien sûr, que je n'use du sortilège que j'avais récemment mis au point. Je me transformais en vapeur, visualisais un lieu, et m'y rematérialisais. Il me restait vingt minutes, et avec un peu de chance, j'arriverais en avance. Je préparai les arcanes et autres catalyseurs magiques, puis me transformais en vapeur. Onze heures cinquante, cliqueta l'horloge. Je visualisai le Lac Cristallin, et m'y reformais. Mais tout ne se passa pas comme prévu. J'atterris à une vingtaine de minutes dudit lac, à vol d'ange. Ni une, ni deux, je m'y précipitai. Midi, indiqua le Soleil. J'avais fait la moitié du chemin, et espérais que la filante ne parte pas, croyant que je ne viendrai pas. Midi dix, pensais-je en arrivant. Elle n'en avait rien fait, et était en train de boire l'eau claire du lac. Au son de mes ailes, elle se redressa d'un coup, et se retourna, la dague au poing. Elle scruta chaque endroit autour d'elle, et parut se détendre lorsqu'elle m'aperçut. De mon côté, j'écartai mes ailes, ralentissant d'un coup, et me posai. Puis, je m'adressai à Laurena :
-Bonjour, et désolé du retard, Laurena. J'ai fait des recherches, hier, sur ces grottes, jusque tard dans la nuit. Aussi me suis-je réveillé bien trop tard, et j'ai testé mon sort de téléportation à base de vapeur. Malheureusement, il ne fonctionne pas très bien, et m'a amené à vingt minutes de là. Encore désolé pour le retard. Je propose que nous ne perdions pas de temps, et que nous plongions de ce pas, tandis que je maintiendrai une bulle d'air pour nous assurer de l'oxygène. Nous aurons le temps de croiser nos sources pendant le voyage, mais j'ai peur que nous soyons observés. Par précaution, je gèlerai un mètre à la surface du lac, ainsi que l'intégralité du tunnel. Sur ce, allons-y, qu'en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurena
Résistanteavatar
Race : Filante

Compte Héros :

Messages : 392

Magie : Mage de lumière

Points de récompenses : 1


Infos au combat
Points de vie:
30/30  (30/30)
Points de mana :
20/20  (20/20)
.:
MessageSujet: Re: La caverne d'Ombrelune [PV Laurena et Remucer] Jeu 26 Juil - 1:36

L'ange se posa à quelques mètres de moi et me dit :
-Bonjour, et désolé du retard, Laurena. J'ai fait des recherches, hier, sur ces grottes, jusque tard dans la nuit. Aussi me suis-je réveillé bien trop tard, et j'ai testé mon sort de téléportation à base de vapeur. Malheureusement, il ne fonctionne pas très bien, et m'a amené à vingt minutes de là. Encore désolé pour le retard. Je propose que nous ne perdions pas de temps, et que nous plongions de ce pas, tandis que je maintiendrai une bulle d'air pour nous assurer de l'oxygène. Nous aurons le temps de croiser nos sources pendant le voyage, mais j'ai peur que nous soyons observés. Par précaution, je gèlerai un mètre à la surface du lac, ainsi que l'intégralité du tunnel. Sur ce, allons-y, qu'en dis-tu ?
Je hochai un la tête en signe d'affirmation et glissai un petit "pas de problème" à voix basse.
Je me rapprochai du lac et plongeai. L'eau était tiède et cette petite baignade me fit le plus grand bien. Je restai quelques secondes sous l'eau, profitant de cet instant de répis. Sous l'eau, on se croirait hors du temps, autre part.
Je remontai à contre-coeur à la surface. En effet, je ne possède pas de branchies. Je souriai légèrement à l'intention de Remucer et lui fit signe de me rejoindre. Après quelques instants, il fit ce qu'il avait dit. Il créa une bulle d'air et nous descendîmes vers le fond du lac.

Je me sentais assez mal-à-l'aise dans cette bulle. Je me sent comme ... prisonnière. En effet, s'il arrivait quelque chose au mage d'eau à ce moment, la bulle éclatera et nous nous retrouverons tous les deux à l'eau, incertains de pouvoir remonter à temps à la surface. Et personnellement, je n'ai pas envie de mourir noyée.

Nous restâmes plusieurs secondes sans dire mot, cherchant le tunnel sous-marin nous ayant permis de rejoindre l'entrée de la grotte lors de notre dernière visite. Je pointai le doigt vers un amat de gros rochers. L'entrée du tunnel se trouvait effectivement là. Nous nous engouffrâmes dans celui-ci et je pris la parole, d'un ton le plus amical possible :
- J'ai trouvé que l'anneau était protégé parun gardien, du nom d'Ouroboros. Temps qu'elle est en vie, l'anneau réapparaitra indemne. C'est pour ça qu'il est toujours dans cette grotte. Il y a aussi plusieurs autres objets là-bas. Mais pour les avoir, il faudra affronter le gardien. Mais comment affronter quelqu'un qu'on ne peut tuer, mais qui peut nous tuer nous ?
C'est vrai qu'il vaut mieux laisser Ouroboros en vie, ce serait plus pratique. Par contre, elle n'hésitera pas une seconde à nous exterminer. Je tortillai mes mains, cherchant deséspérément une solution, quand mon doit éfleura un bracelet. Je posai les yeux sur le petit objet autour de mon poignet et souris. Il suffira d'enfermer son âme dans ce bracelet. Je regardai Remucer et lui montrai mon bracelet tout en sifflant deux simples mots : Prison virtuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La caverne d'Ombrelune [PV Laurena et Remucer]

Revenir en haut Aller en bas

La caverne d'Ombrelune [PV Laurena et Remucer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde d'Eséphia :: Ancien Monde :: Les collines du ciel :: Lac cristallin-